Accueil Actualités Entreprise Takata : entre Key Safety Systems et Autoliv

Takata : entre Key Safety Systems et Autoliv

154
4
PARTAGER

Le dénouement est en vue pour une sortie de crise progressive de l’équipementier japonais Takata.

Depuis de très nombreux mois maintenant est engagé le processus autour de la reprise de l’équipementier japonais.

Plusieurs investisseurs et repreneurs potentiels se sont manifestés pour voler au secours de Takata, un équipementier pris dans la tourmente de l’affaire des airbags explosifs (au moins quinze décès directement imputés) et quelques cent millions d’unités dans le monde entier (opération qui doit prendre fin en 2019).

Le coût total de l’opération n’est pas encore précisément chiffré mais il sera forcément très, très, conséquent (la somme officieuse de dix milliards de dollars est parfois avancée). Et on ne parle pas des procédures judiciaires parallèlement engagées à l’encontre de la firme nippone.

Takata a mandaté la banque américaine Lazard afin de mener à bien ce processus inévitable de restructuration. Au fil des mois les repreneurs potentiels ont été réduits et deux resteraient désormais sur les rangs : Key Safety Systems (filiale américaine de l’équipementier chinois Ningbo Joyson Electronic) et Autoliv, l’équipementier suédois notamment spécialisé dans les équipements et systèmes de sécurité passive comme ceintures et airbags.

L’équipementier japonais entend voir le dossier être bouclé avant la fin de l’année. On saura alors si la prise de participation dans Takata aura été partielle ou totale, quel aura été le repreneur choisi et comment s’articulera concrètement ce plan de restructuration et de relance. De leur côté les constructeurs japonais clients de Takata semblaient privilégier la piste menant vers Autoliv.

Source : Autonews Europe.

Crédit illustration : Takata.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Takata : entre Key Safety Systems et Autoliv"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
XXX
Invité

26 octobre 2016
Toyota a annoncé mercredi le rappel d’environ 5,8 millions de voitures au Japon, en Chine et en Europe en raison d’un risque lié à des airbags fournis par Takata, dont une partie utilisés en remplacement lors d’un précédent rappel en 2010.

Pour Mercedes Ferrari Bentley …. c’est pour quand ?

Depuis l’extension des instructions de rappel en mai dernier, environ 100 millions d’airbags Takata sont classés comme défectueux dans le monde.

Franck Isho
Invité

Attention, tous les airbags Takata ne sont pas concernés par ce défaut. Seuls certains types de modules sont dangereux. Il se peut donc que certains constructeurs équipés par la marque japonaise n’aient pas besoin de faire de campagne de rappel.

XXX
Invité
Pour Ferrari , c’est toute la gamme 2017 qui est concernée. JUILLET 2016 USA — Le sénateur Bill Nelson, de Floride, le Sénat des États-Unis a publié un rapport indiquant que toute la gamme 2017 de Ferrari, sont équipés de sacs gonflables Takata potentiellement mortels. Le sénateur Bill Nelson, de Floride, Le rapport indique que les voitures concernées sont susceptibles d’être rappelées par le constructeur avant la fin de 2018. Pour Ferrari, le rappel comprend les T de Californie, GTC4 Lusso, 488 GTB, 488 Spider, F12 Berlinetta et F12 TdF- la Ferrari FF maintenant abandonné est également mentionné, comme certains… Lire la suite >>
XXX
Invité

Pour Mercedes , JUILLET 2016 USA — Le sénateur Bill Nelson, de Floride,
The cars from Mercedes on the list include the Sprinter van and the E-Class coupe and convertible. …. du Sprinter à la classe E….

wpDiscuz