Accueil Breaks Essai Subaru Levorg : All that Glitters

Essai Subaru Levorg : All that Glitters

509
8
PARTAGER

Certains moteurs évoquent l’intro de Thunderstruck d’AC DC ou celle de Welcome to the jungle de Guns n’Roses. Le moteur de la Levorg, lui, sonne comme les premières notes d’All that Glitters de Death in Vegas ! On a connu plus remuant…

<<< LIRE LE DEBUT
Quelle sera l’automobile de demain ?
Intérieur nuit

Boxer short

Comme toutes les Subaru vendues en France, la Levorg est mue par un quatre cylindres boxer. En l’occurrence un 1,6l turbo à injection directe 170ch. Pas de choix pour la boîte : elle est automatique, à variateur, avec un mode « manuel » à 6 rapports préprogrammés. Une version 2,0l turbo 296ch est également commercialisée sur certains marchés mais les Européens y ont renoncé. C’est sans doute à cause de son bilan en CO2, vu que le 1,6l est déjà à 164 grammes… Malgré les double sorties, le boxer est aphone. A haut régime, il s’égosille comme un Multiair. Consternation ! Au moins, à vitesse stabilisée sur autoroute, il ne vous dérange pas. Il n’empêche qu’on aurait presque envie d’y installer un William Saurin modèle restauration collective… La bonne nouvelle, par rapport aux précédentes Subaru essence, c’est un appétit plus mesuré. Terminé, le réservoir qui se change en chasse d’eau dès qu’on a le pied un peu lourd…

On ne l’avait pas précisé, mais, la Levorg possède bien sûr une transmission intégrale symétrique et le moteur est longitudinal.

Essai Subaru Levorg int 1

Big red

En ville, la Levorg a beaucoup de mal à caser ses 4,69m. Dans les parking souterrains, les places sont souvent trop courtes. Comme souvent, un radar de proximité à l’avant, pour les créneaux, ne serait pas du luxe. Subaru a opté pour des suspensions très fermes. La tenue de route y gagne, mais le moindre dos d’âne est une torture pour le dos.

Comme toute intégrale, elle affiche pas mal de kilos sur la balance (1 531 à vide, exactement.) Au feu vert, il lui faut du temps pour s’élancer. Même en jouant avec les palettes au volant. Un mode « S » (Sport) et un mode « I » (Intelligent, plus économique) sont proposés. Mais même en « S », il lui faut 9 secondes pour atteindre 100km/h. D’ordinaire, les Sub’ sont des voitures d’ingénieurs. L’absence de boîte avec double-embrayage est d’autant plus curieuse. Par contre, une fois lancé, pardon ! Surtout, il y a les 250 Nm de couple, idéaux pour les reprises.

La Levorg préfère les grands espaces à la jungle urbaine. Son terrain de jeu favori, ce sont les petites routes sinueuses. Transmission intégrale et suspensions fermes forment un cocktail diabolique, avec des vitesses inavouables en courbes. D’ailleurs, on ne les avouera pas. La pluie ne lui fait pas peur non plus. Par contre, la Levorg ne prévient pas et lorsque vous franchissez la limite, la sanction est immédiate. Au moins, ça ne peut pas être pire que James Cole

Essai Subaru Levorg int 2

Conclusion

La Levorg est bien une Subaru. A 36 990€, toute équipée (seule la peinture métallisée est en option), elle en offre beaucoup pour votre argent. A titre de comparaison, une Audi A4 Avant 2,0 TFSI S-Line (190ch) 2RM est à 42 300€, hors options… Ceux qui cherchent une familiale sportive, efficace et pas trop chère tout en moins typée qu’une WRX STI, ont frappé à la bonne porte. Les autres lui reprocheront une image trop floue hors des cercles de fans et des caractéristiques (gabarit, émissions de CO2) guère adaptées à nos contrées. Sans parler de l’assurance. Encore une Sub’ bourrée de qualités, mais qui sera rare sur nos routes…

La grande question, c’est : va-t-on assister à un grand retour du break ? Pour l’instant, sur le marché américain qui annonce souvent les tendances, le break, c’est Bonjour les vacances. Ce n’est pas la voiture de papa, mais celle de grand-papa ! D’ailleurs, la Levorg n’y est pas vendue. Si Subaru veut rendre la Levorg cool là-bas, il devra la caser dans un Fast & Furious

Photos : le blog auto

+Tarifs très attractifs
Habitabilité
Dotation en équipements de série
Voiture de caractère
Tenue de route
Manque d’image en France
Longueur
Emissions de CO2
Allez voir votre assureur, juste pour rigoler…

 

Subaru Levorg 1.6GT-S
Moteur
Type et implantation4 cylindres à plat turbo DIT
Cylindrée (cm3)1600
Puissance (kW/ch) à tr/mn125/170 à 4800
Couple (Nm) à tr/mn250 à 1800
Transmission
Roues motricesTransmission intégrale S-AWD
Boîte de vitessesCVT Lineatronic
Châssis
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreDouble triangulation
FreinsDisques ventilés AV AR
Jantes et pneus255/45R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)210
0 à 100 km/h (s)9
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)8,5
Cycle extra-urbain (l/100 km)6,3
Cycle mixte (l/100 km)7,1
CO2 (g/km)164
Dimensions
Longueur (mm)4690
Largeur (mm)1780
Hauteur (mm)1490
Empattement (mm)2650
Volume de coffre (l)522->1446
Réservoir (l)60
Masse à vide (kg)1531

Crédit photos : Joest Jonathan Ouaknine/Le Blog Auto

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Essai Subaru Levorg : All that Glitters"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
crash71100
Invité

J’aime beaucoup cette voiture mais c’est vraiment dommage qu’elle soit aussi peu performante, 0 à 100 en 9s c’est pas terrible pour une Subaru, on s’attend à mieux quand une achète une voiture de cette marque.

domicile
Invité
En même temps avec 170 cv pour 1530 kg il ne faut pas s’attendra à moins de 9 sec, elle est dans la moyenne. Ce que je ne comprend pas avec cet article c’est la volonté de toujours comparer à l’impreza dans sa philosophie des années 2000. Il faut bien comprendre que Subaru ne fait pas que des betes de rallye déguisées en voiture de route. C’est une marque comme une autre qui évolue sur plusieurs segments et cela depuis plusieurs années partout dans le monde…sauf en Europe. Vous critiquez lourdement sa sonorité, mais réfléchissez surtout au public auquel elle… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Dire que les tarifs sont très attractifs en la comparant à une Audi, c’est un peu facile, non ? Comparez là à une voiture qui n’a pas le « melon prémieumme » et on en reparlera. D’autant qu’elle n’a ni l’image ni la finition pour lutter contre du premium.
Ni la motorisation moderne. L’Audi fait le 0 à 100 en 7,5 secondes.

Bref, elle n’est pas très chère comparée à une voiture plus chère, mais également beaucoup plus aboutie.

beniot9888
Invité

Une Skoda Octavia Scout 1.8 tsi 180 dsg6 4×4, qui fait le 0 à 100 en 7,8 secondes coûte 31950 €, par exemple.

carlito
Invité

Je ne comprends pas non plus les remarques sur sa taille….4.66m ce n’est pas non plus la mer à boire.? Etrange ce test.

Il existe d’autres conducteurs que des parisiens en citadine…

r.burns
Invité

Boîte CVT. Next…

wpDiscuz