Accueil F3 F3 2016 : quelques nouvelles signatures

F3 2016 : quelques nouvelles signatures

93
0
PARTAGER

Le mercato de la F3 est très, très calme. Seule une petite moitié de la trentaine de baquets sont attribués. Voici les derniers arrivants.

Newey chez Van Amersfoort

Van Amersfoort est la seule structure à peu près au complet. Après Pedro Piquet (double-champion de F3 Brazil) et Callum Ilott (chez Carlin en 2015), voici Harrison Newey. C’est une simple confirmation : Newey Jr a disputé un programme partiel en F4 ADAC avec les Néerlandais et il a effectué plusieurs tests F3 chez eux. Vice-champion de F4 BRDC pour sa première saison complète, Newey doit confirmer. D’ailleurs, en MRF 2000 (où il roule actuellement), il est plutôt transparent.
On s’attendait également à l’arrivée d’Adrian Newey dans l’organigramme de Van Amersfoort. Néanmoins, le designer-vedette de Red Bull semble vouloir rester là où il est.

Newey

Barnicoat chez Hitech

On attendait Ben Barnicoat chez Prema. Le champion d’Autumn Cup FR 2013, de FR NEC 2014 et de BRDC F4 Autumn Trophy 2015 signe finalement chez Hitech. L’écurie a un partenariat avec ART, qui lui détache plusieurs cadres à mi-temps.
Avec trois coupes en deux saisons et demi, Barnicoat semble avoir un bon pied droit. Une nouvelle fois, Racing Steps Foundation a tiré le bon numéro. Hélas, à l’instar de ses prédécesseurs Jake Dennis, Jack Harvey, Oliver Rowland ou Oli Webb, Barnicoat manque cruellement de charisme. Il doit impérativement remédier à cela, s’il veut atteindre le haut niveau. En attendant, il sera un « client » pour les podiums.

Barnicoat

Eriksson chez Motopark

Joel Eriksson est le petit frère de Jimmy Eriksson, Champion de F3 ATS 2012 et brillant animateur du GP3. Comme son frangin, Eriksson a débuté au sein de Motopark, en ADAC Formel Masters. Après des débuts laborieux, il termine 2014 avec quelques places d’honneurs. Lorsque l’ADAC F4 remplace la Formel Masters, Eriksson redouble. Sa saison est l’inverse de 2014 : beaucoup de podium au printemps, puis des contre-performances à l’automne. Il termine ainsi vice-champion.
Pour la F3, il reste logiquement chez Motopark. Il devra faire face à Sergio Sette Câmara, bonne surprise de 2015 et surtout, Niko Kari, champion de SMP F4 2015 (deux pilotes suivis par Red Bull.)

Eriksson

Aron chez Prema

Avec 9 victoires dans la F4 Italia 2015, Ralf Aron n’a eu qu’à cueillir le titre. Pourtant, celui que les managers de F3 s’arrachent, c’est son dauphin, Zhou Guanyu (pilote Ferrari Academy.) L’Estonien paraphe son contrat dans l’indifférence générale (chez Prema, son équipe de F4.) On peut d’ailleurs se demander si les Italiens ne l’ont pas embauché pour mettre Zhou sous pression, vu qu’il n’y aura pas n baquets vacants chez eux…

Quoi qu’il arrive, Aron sera encadré par les redoublant Mikkel Jensen et Lance Stroll (qui a un pied chez Williams.)

Aron

Crédits photos : ADAC F4, sauf photo 1 (FIA Europe F3) et photo 3 (F4 BRDC)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz