Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

95
0
PARTAGER

Les coupes hivernales ne font pas recette. La F4 BRDC et la FG 1000 alignent neuf pilotes à elles deux ! Ca n’empêche pas de belles luttes…

FG 1000

Formula Gulf, cinquième ! La saison débute à Dubai. On s’attend à un duel entre le redoublant Masshur Bal Hejaila et la sensation Cato Poulsen, qui a explosé le record du tour lors d’essais privés. Giulio Peroni et Omar Gazzaz sont également là. En revanche, point de traces d’Abdullah Beshara, de Yousef Al Bader ou d’Haytham Sultan.

Bal Hejaila est en pole.

FG 1000 1

Poulsen veut avant tout glaner de l’expérience. Il laisse filer le poleman. Peroni tient le 3e rang. La course est sans aucun relief.

Bal Hejaila ouvre donc le palmarès 2015-2016. Poulsen et Peroni complètent le podium.

FG 1000 2

Pour la course 2, Poulsen s’offre d’emblée Bal Hejaila. Le Danois s’offre ensuite une traversée en solitaire. Gazzaz a compris le fonctionnement de l’accélérateur. Mais n’appuie pas assez dessus pour revenir sur Peroni.

On obtient donc un tiercé Poulsen-Bal Hejaila-Peroni. Pour la deuxième manche, dans un mois, on nous annonce Jordan Oon (vu en GP3) et le débutant Yousuf Al-Moudi.

FG 1000 3

BRDC F4 Autumn Trophy

Suite et fin de l’Autumn Cup de la F4 BRDC. Une semaine après Snetterton, la petite troupe est à Brands Hatch.

Tarun Reddy et Sandy Mitchell ont roulé en essais privé, avec Fortec. Lando Norris (HHC) est lui au départ. La F4 BRDC impose d’avoir 16 ans révolu. Or, le champion de F4 MSA 2015 les a fêté mercredi (d’où son absence à Snetterton.) Par contre, Ameya Vaidyanathan, Struan Moore et Sennan Fielding se font porter pâle. 7-3+1, ils sont donc cinq à B’Hatch.

Norris fête son arrivée par une pole.

F4 BRDC 1

Au feu vert, Harrison Scott (Douglas) dépose le poleman. Juste derrière, Sisa Ngebulana (HHC) passe Ben Barnicoat pour la 3e place. Le champion de FR NEC 2014 passe le Sud-Africain, mais il se dédouble un peu plus loin. La piste est détrempée et Scott part à la faute. Safety-car.
Barnicoat profite du regroupement pour se dédoubler. Cela permet à Norris de semer le mince peloton.

Norris s’impose ainsi devant Barnicoat et Ngebulana.

F4 BRDC 3

L’après-midi, Scott est en pole. Néanmoins, le double-vice-champion de FF oublie de démarrer. Norris et Barnicoat ne l’attendent pas. Scott essaye de passer le champion de FR NEC 2014, en vain. En vue de l’arrivée, Barnicoat sort large. Néanmoins, il revient en piste avant que Scott ne passe.

Au final, Norris double la mise. Barnicoat et Scott l’accompagnent sur l’estrade.

F4 BRDC 4

Avec tout ça, Barnicoat se relance dans la course au titre. Requinqué, il décroche la pole dominicale.

F4 BRDC 5

Dans la course 3, le pilote Racing Steps Foundation contrôle Norris. Scott, lui, est aux prises avec Ngebulana. Le double-vice-champion de FF réussit à la semer. Il revient sur la tête de la course, mais il n’y a pas de dépassements.

Barnicoat, Norris et Scott passent donc dans cet ordre devant le starter.

F4 BRDC 6

Pour la finale, Barnicoat s’élance sans problème. Non seulement Ngebulana contient Scott, mais il tente d’aller chercher Norris. Le champion de F4 MSA contrôle les ambitions de l’insolent, puis il fait sa course. Néanmoins, le leader est déjà trop loin.

Barnicoat triomphe. Norris et Ngebulana complètent le tiercé.

F4 BRDC 7

Il y a deux ans, Barnicoat remportait l’Autumn Cup FR, déjà avec Fortec. Après la FR NEC 2014, il s’offre une nouvelle série automnale. Leader après Snetterton, Scott s’est évaporé à Brands Hatch. Il termine 2e à 197 points, soit 14 unités de retard. 3e à 162 points, Ngebulana a pour unique mérite d’avoir participé aux deux manches.

Les optimistes diront que les équipes y voyaient avant tout un moyen de tester les monoplaces 2016. Mais cela manquait quand même de vrais candidats à des baquets pour 2015.

F4 BRDC 8

Toyota Racing Series

En 2014, Pedro Piquet avait débuté en monoplace, via la TRS. Il disputa trois meetings (en présence de papa) avant que l’organisateur ne se rappelle que l’âge minimum est de 16 ans (il avait 15 ans.)

Deux titres de Brazil F3 plus tard, Piquet Jr revient. L’objectif est de se mesurer aux talents Européens qu’il devrait croiser en F3, en 2016. Pour l’instant, il n’y a qu’un seul autre inscrit, Taylor Cockerton, pur produit de la filière Toyota NZ.

TRS

F3 Australia

Le futur du championnat australien de F3 reste flou. Va-t-il poursuive avec deux voitures en « A » et un unique « top team » ? En attendant, Gilmour (le top team sus-cité) s’est trouvé un pilote pour sa Dallara 307 « B » : Cameron Shields, qui a fait quelques apparitions en FF cette année.
Il remplacera Luke Spalding, archi-dominateur en « B », qui a du arrêter sa saison brutalement pour cause de cancer. Les nouvelles semblent bonnes pour Spalding, lequel a pu sortir de l’hôpital le temps d’aller chercher son trophée.

F3 Aus

Crédits photos : F4 BRDC (photos 1 et 5 à 11), GulfSport (photos 2 à 4), Toyota Racing Series (photo 12) et Gilmour (photo 13.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz