Accueil Actualités Entreprise Le projet « Erich » pour sauver la Holden Commodore

Le projet « Erich » pour sauver la Holden Commodore

123
3
PARTAGER

Simple rumeur il y a quelques semaines, le projet de Guido Dumarey pour continuer la production de la Holden Commodore est une réalité. Export, diesel, nouveaux modèles pour ce « projet Erich ».

L’investisseur belge Guido Demarey a confirmé avoir un projet de reprise de l’usine Holden d’Elizabeth ainsi que des droits sur la production de la Holden Commodore et la plateforme Zeta associée. Se projet serait nommé « projet Erich ». Un nom dans lequel on peut voir un lien avec Erich Bitter, cet entrepreneur allemand qui a plusieurs fois tenté de proposer des variantes de la Holden Commodore en Europe sous sa propre marque Bitter.

Guido Demarey, patron de Punch Group, a confirmé le projet, pour lequel il aurait déjà des appuis politiques. Mais aucune négociation n’a pour le moment été engagée avec GM. Les discussions porteront donc sur la reprise et le maintien de l’activité dans l’usine d’Elizabeth, les droits pour poursuivre la production de la famille Commodore, y compris le Ute, ainsi que les droits sur la plateforme Zeta. Sur ce dernier point, Demarey est confiant, puisque la Commodore est aujourd’hui la seule voiture du groupe GM à reposer sur cette base.

Ses projets prévoient de développer la plateforme et les modèles pour pointer vers le haut de gamme, tirant avantage de son architecture propulsion. Haut de gamme et export, de quoi rendre moins sensibles la question des coûts élevés en Australie, qui ont justement mené Ford, GM et Toyota à cesser leur production sur place.

Pour séduire à l’international, la Commodore et ses dérivés se doteraient de moteurs diesel, tandis que les transmissions automatiques seraient naturellement fournies par l’usine Punch Powerglide à Strasbourg. Une usine ex-Gm, reprise par Punch Group et qui alimenté déjà Holden, avec des droits cédés par GM sur la production et l’évolution de certaines de ses transmission automatiques…

Le développement de la gamme se ferait par exemple avec l’ajout d’une version 4 portes du pick-up Ute, ainsi qu’une version rehaussée du break façon « Allroad ». Autant de variantes expérimentées il y a quelques années par Holden avec les Crewman et Adventra.

Source : Motoring

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le projet « Erich » pour sauver la Holden Commodore"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
François
Invité

« Sur ce dernier point, Demarey est confiant, puisque la Commodore est aujourd’hui la seule voiture du groupe GM à reposer sur cette base. »
Il y a aussi la Caprice mais bon, elle est produite en Australie comme la Commodore et vu son son peu de succès comme voiture de police aux USA, où elle est badgée Chevrolet, je ne vois pas GM embêter ce repreneur pour cela.

wpDiscuz