Accueil Actualités Entreprise Un investisseur belge intéressé par la Holden Commodore, usine comprise

Un investisseur belge intéressé par la Holden Commodore, usine comprise

130
0
PARTAGER

En 2017, l’usine GM d’Elizabeth en Australie doit fermer, et la Holden Commodore disparaître. Mais il semble qu’un investisseur belge souhaite continuer la production.

Sauf surprise de dernière minute, la Holden Commodore tirera sa révérence en 2017, remplacée par un nouveau modèle, importé de Corée, des Etats-Unis ou même de Chine. Mais justement, il y a peut-être une surprise.

Car il semble que Punch Group, sous la direction de Guido Dumarey, cherche à reprendre à la fois l’usine, mais aussi les droits sur l’actuelle Commodore (dont le nom devrait nécessairement changer en cas de reprise). Punch Group aurait ainsi approché le gouvernement australien.

Toutefois, chez Holden on se déclare surpris par cette nouvelle. Sans pour autant cacher que des discussions ont pu se dérouler à un niveau plus élevé, sous entendu directement à Détroit chez GM…

Punch Group n’est pas un inconnu dans le secteur automobile. C’est en effet sous le nom de Punch Powerglide qu’opère désormais l’usine de transmissions automatiques de Strasbourg, ex-GM. Une usine qui produit des boîtes de vitesse pour le compte de GM, mais aussi de ZF (avec comme client principal BMW). Le groupe belge a également repris en 2007 les jantes BBS, avant de s’en séparer par la suite.

Les plans de reprises reposeraient sur l’export de versions à conduite à gauche de la gamme Commodore (berline, break, pick-up), et l’implantation d’un moteur diesel. Mais aussi sur le maintien du plan d’aide gouvernemental à l’industrie automobile jusqu’en 2021.

Source : motoring.com.au

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz