Accueil Actualités Entreprise Hong Qi H7, même les fonctionnaires chinois n’en veulent pas

Hong Qi H7, même les fonctionnaires chinois n’en veulent pas

157
18
PARTAGER

La Hong Qi H7 devait être LA voiture chinoise haut de gamme. Elle devait faire trembler les hauts de gammes allemands. Elle devait permettre à Hong Qi de connaitre un nouveau souffle et de s’imposer comme la référence du segment. Elle devait faire plein de choses, mais en pratique c’est un flop. D’ailleurs, la rumeur dit que la production est arrêtée.

Dans la Chine des années 65-85, les hauts fonctionnaires Chinois n’avaient guère le choix : c’était Hong Qi (une filiale de FAW) ou rien. Plus l’offre s’est élargie, d’abord avec Audi (qui assemble ses premières 100 chez Hong Qi), puis avec l’ensemble du premium. La marque nationale se ringardise instantanément. D’autant plus qu’entre pesanteur bureaucratique et manque de volonté, le catalogue évolue à un rythme de tortue. En prime, la marque ne s’ouvre que tardivement à la vente aux particuliers. En 2006, la HQ3 (une Toyota Crown rebadgée) tente de reconquérir les hauts-fonctionnaires. Mais au sein du groupe FAW, Hong Qi fait surtout figure de purgatoire pour cadres gourmands.

Hong Qi 3

La H7 (également basée sur une Toyota Crown) est dévoilée au salon de Pékin 2012. Elle doit lancer une nouvelle, nouvelle offensive et préparer le terrain au SUV LS5. L’état Chinois, qui tient Hong Qi à bouts de bras depuis les années 90, impose aux flottes publiques de s’approvisionner exclusivement chez les marques « pures ».
La production débute en avril 2013 avec un premier lot de 500 unités pour un client étatique. Les flottes sont priés d’avancer leur appel d’offres et Hong Qi boucle l’année à 3 000 unités, dont seulement 26% vendues à des particuliers. Pour 2014, le constructeur espère atteindre 30 000 unités. Il n’y a plus de flottes à fournir et FAW préfère taire le chiffre (que l’on peut estimer à 2 500 unités.) Ca s’améliore en 2015 avec 4 500 ventes de janvier à novembre (une goutte d’eau par rapport aux 463 000 Audi écoulées sur la même période), dont 69% sont achetées par des particuliers. Officiellement, Hong Qi se réjouit et il annonce une prochaine version PHEV. Néanmoins, la rumeur dit que la H7 est sur une voie de garage, voir qu’elle n’est carrément plus produite.

Hong Qi 1

Les Chinois sont fiers de leurs produits… Mais ils préfèrent que ce soit le voisin qui en achète une. Byd et Haval/Great Wall ont du labourer le terrain pendant des années pour s’installer dans le milieu de gamme. Mais dans le haut de gamme, rien à faire. Le seul réconfort de la H7, c’est que la Roewe 950 du frère-ennemi SAIC a autant de mal qu’elle à percer.
Par ailleurs, cela montre les lacunes de FAW. Malgré trois décennies de collaboration avec des étrangers (Audi-Volkswagen, puis Toyota et Mazda), il est incapable de développer des produits compétitifs. La mévente de la H7 et le naufrage de Xiali en sont les preuves.

Hong Qi 2

Crédit photos : Hong Qi

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Hong Qi H7, même les fonctionnaires chinois n’en veulent pas"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Xavier
Invité

Ohlala , ce croisement improbable d’une Superb avec une Classe E … tjrs aussi inspirés ..

SGL
Invité
Nul n’est prophète en son pays ! Mais invariablement le jour arrivera, que cela plaise ou non, que les Chinois perceront dans le marché du haut de gamme, premium voire même dans le super luxe. Ils ont le temps, la patience, la persévérance. Il me semble que Lexus, il y quelques années, a fait un flop sur le marché Japonais (confirmation !?) La planche de salut pour la Hong Qi H7 pourrait être l’export ? L’Iran et toutes les monarchies pétrolières qui ont peut-être moins d’à priori que les pays occidentaux ? Les pays Africains riches (il en a de… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Quand vous avez l’argent, vous préférez acheter une BMW série 7/Mercedes Classe S ou un machin chromé chinois ?

Le marché de ces voitures c’est plutôt les « wannabe » qui veulent rouler dans un truc bourré de chrome parce que cela fait riche.
Et même là, ces consommateurs préfèrent avoir une voiture que l’on reconnait, quitte à en avoir une version antérieure kilométrée.

SGL
Invité
@Thibaut Emme, assurément moi non, pour rouler «dans un machin chromé chinois » 😀 Aujourd’hui en 2015, mais en 2025 !? Les pays Arabes et ceux de l’Amérique latine… peut-être dès 2016 !? Ils (les Chinois) essayent avec les avions commerciaux, pour le moment cela ne marche pas encore à fond. Ils ont essayés avec les avions de combat, cela commence par marcher (Iran, Pakistan, Bangladesh, Corée du Nord, etc.) Dans l’armement terrestre, les Chinois ont ringardisé bon nombres de constructeurs occidentaux, Allemands et Français compris ! Pas sur la qualité optimal mais sur le rapport qualité-prix imbattable (pour commencer,… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Mais là @SGL c’est différent. Si on prend l’exemple d’un tee shirt (plus sympa qu’un obusier 😉 ). Si par exemple on dit qu’un tee shirt chinois tient 1 an et qu’un tee shirt made in france tient 5 ans (exemple) mais que le tee shirt chinois coûte 10 fois moins cher que le made in France, alors se pose le pbm du rapport qualité/prix. Soit on ne regarde que cela et on prend le tee shirt chinois, soit on regarde la marque, l’image de marque, l’usage, l’emploi, etc et on prend le français. Ceux qui veulent « porter des marques »… Lire la suite >>
SGL
Invité
Certes, vous avez (aussi) raison sur le fond. 🙂 En fait, je nuancerais, mais propos. Quand on parle d’un état, généralement la décision est pragmatique et donc le rapport qualité-prix imbattable du produits Chinois et proéminent. Quand on parle d’un individu, la décision d’un achat personnel suit des arguments pas toujours rationnels ou l’aura et le prestige d’une marque peuvent prendre une place dans l’acte de l’achat primordial. Dans le 1er cas, j’ai plutôt raison et dans le 2e cas, c’est plutôt vous Thibaut 😉 Notez bien que la Hong Qi H7 est à cheval sur les deux types de… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

@SGL : Quand tu parles de pays Africains riches, je suppose que tu parles de dirigeants de pays Africains riches.

SGL
Invité

Pas seulement les dirigeants des états, mais aussi les dirigeants des sociétés.
Dans certains pays Africains, la croissance est forte, et des nouveaux riches émerge et pour qui une Hong pourrait être aussi prestigieuse qu’un Mercedes, bien sûr on en n’est pas encore là ! 😀
Mais progressivement sur le long terme, il y a une tendance de fond qui semble être en marche.

Ci-joint liste de classement des pays africains par PIB.
Beaucoup de Hong Qi H7 à vendre dans ces pays ! 😉
http://lespoir.jimdo.com/2014/01/30/classement-des-pays-africains-par-pib/

Admin

Lexus n’a pas fait un flop sur le marché japonais, mais ils ont eu un démarrage plus long que prévu, snobés par les Japonais traditionalistes amateurs de Crown parce que trop bling et snobés par les acheteurs de Benz et de BMW parce que pas assez bling. Mais, en particulier grâce à une stratégie de service impeccable, ils ont fait leur trou et ils sont désormais deuxièmes du segment premium derrière Mercedes mais devant BMW et Audi.

SGL
Invité

Merci @Pierre-Laurent Ribault, de l’information.
Car j’étais resté sur un bide de Lexus à tort.
Comme quoi, aussi dans le domaine du luxe la persévérance finit par payer.

Navigator84
Invité

Les modèles Lexus étaient dupliqués dans la gamme japonaise de Toyota. Lorque Lexus arrive en 2005 avec une gamme en partie renouvelée, elle se retrouve en concurrence avec l’ancienne gamme toujours en vente chez Toyota.
Une des raisons de ces débuts laborieux ?

zeboss
Invité

Finalement toujours le même problème : en « haut de la gamme » ou produit de luxe ! Le premier est facile à réaliser, le second, un espoir à concrétiser. En faisant du luxe « low cost » on ne s’élève pas… Le luxe c’est une part de snobisme, les européens et les chinois semblent très sensibles à cela.

wpDiscuz