Accueil Sécurité Un contrôle technique accru réduirait au final les dépenses selon le CNPA

Un contrôle technique accru réduirait au final les dépenses selon le CNPA

176
14
PARTAGER

Prévenir, même si cela implique un impact financier non négligeable, pourrait s’avérer au final moins coûteux que guérir … C’est en tout cas ce que tente de démontrer le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) qui vient de publier une étude sur le contrôle technique laissant entendre que la mise en œuvre d’une prévention avec obligation de réparer assortie d’un contrôle annuel pour les voitures de plus de sept ans pourrait au final réduire les dépenses des automobilistes.

Au final, un surcroît de rigueur permettrait les plus démunis de se préserver d’une réparation ultérieure coûteuse. En somme, reculer ne permettrait pas de mieux sauter… mais alourdirait au contraire la facture.

Selon le CNPA, si de telles mesures étaient mises en vigueur, la dépense serait en moyenne de 34 euros par véhicule chaque année. Pour les ménages les plus pauvres, le coût serait de 40 euros par véhicule. Quant aux particuliers les plus aisés, l’étude prend comme postulat de base le fait qu’ils soient dotés de véhicules a priori mieux entretenus, ce qui leur permettrait de réduire la facture à 22 euros.

« La répartition serait relativement inégalitaire mais, en termes de coût annuel par véhicule, considérer que cela serait un coup terrible porté aux ménages pauvres comparé aux plus riches est très loin de la réalité », estime ainsi l’étude, réalisée par l’économiste Bernard Jullien à la demande du CNPA.

Selon ce dernier, l’ « annualisation du contrôle technique permettrait aux propriétaires des véhicules inspectés une maintenance plus suivie de leur véhicule, leur assurant une meilleure fiabilité et une moindre occurrence de défauts sévères, qui pourraient être détectés plus rapidement ».

Rappelons qu’à l’heure actuelle, dans l’Hexagone, les véhicules les plus anciens sont contrôlés tous les deux ans. Mais l’Union européenne plaide en faveur de contrôles plus fréquents, sur le modèle du 4/2/1 (premier contrôle après quatre ans, le deuxième après six ans, puis des contrôles tous les ans), au lieu du système 4/2/2 en vigueur pour l’instant en France.

Mais s’exprimant dans le cadre d’un avis pris en réponse aux propositions de la Commission européenne, le Sénat a toutefois rejeté cette possibilité. Considérant que les véhicules les plus anciens appartiennent généralement à des conducteurs aux revenus modestes, les sénateurs estiment en effet que des contrôles accrus induiraient une lourde charge pour leurs propriétaires. L’argument balayé tout net dans les conclusions de l’étude. Bernard Jullien assure en effet que l’analyse statistique ne permet pas d’établir
que les contrôles techniques représentent une charge redoutable pour les ménages les plus modestes. Selon lui, les montants sont loin d’être exorbitants, et mieux encore, « l’intensification des contrôles amènerait les ménages les plus modestes à faire plus tôt des réparations qu’ils pourraient être tentés de reporter, quitte à payer au final plus cher » ».

Source : CNPA

Credit Photo : E.STUDER LBA

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Un contrôle technique accru réduirait au final les dépenses selon le CNPA"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Vincent
Invité

Il est vrai que réparer le plus tôt possible est plus efficaces. Par exemple un cardant: si on le répare tout de suite il faudra payer le prix de la pièce alors que si on attend et qu’il casse on risque l’accident et donc des réparations énorme.

wizz
Membre
ça dépend Par exemple, rouler avec un pot d’échappement dégradé est interdit, nuisance sonore Supposons qu’au bout de 4 ans et un chouia de plus, le pot est suffisamment rouillé et fait du bruit, qu’il faut changer Pas vu pas pris. Avec un controle annuel, alors je roulerai 4 ans avec un bon pot, et 1 an avec un pot endommagé jusqu’à la date du controle suivant. La proportion « gratis » est donc 1 pour 4 Avec un controle bi-annuel, alors je roulerai pendant 4 ans avec un pot en bon état, et 2 ans avec un pot abimé, jusqu’à la… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Ca c’est en supposant que les gens veulent rouler avec un truc endommagé sur la partie mécanique 🙂

Sinon beaucoup des véhicules avant 2000 avaient des fréquences de révision plus courts que maintenant. Genre 15000 km.
Et même sur les récents, les vidanges sont relativement tous les ans pour le rouleur moyen français. Les garages effectuent les vérifications « de base » en même temps.
A quoi sert de rajouter un « faux » contrôle par dessus ?

TheStig
Invité

Ce qui s’appelle défendre son beurre en espérant pouvoir déformer la réalité…

Bah voyons…

leelabradaauto
Invité
Qui dit contrôle évoque sécurité. Avec l’informatique on peut tout dire et n’importe quoi à la lecture d’un tableau excel. Mais en matière de sécurité à présent qu’il est interdit de se servir de son véhicule en usage que j’appelais normal il y a 20 ans, oui, il faut regarder de près rien que les freins. Que voit-on aujourd’huy ? on use plus de plaquettes de frein puisqu’on « roulotte » mais les plaquettes se décollent par la rouille, et même pas usées , elles présente un danger aggravé du fait des routes au noir tout l’hiver, c’est le sel qui gagne… Lire la suite >>
elisabeth
Invité

sur mais il faut se coucher sous les belles carrosseries pour y voir….et les silent blocs, et les rotules, …et les ancrages de suspensions, triangles….
Une véritable inspection vaut mieux qu’un tampon sur un carnet (mon avis) … tout à fait d’accord

bizaro
Invité
Au vu des immatriculations, pas sûr que ce rassemblement de Peugeot concerne le CNPA, ou même l’Europe. C’est bien d’illustrer mais quand même… Il est obligatoire de respecter le code de la route. Pour ce faire on se paye des cours de conduite sanctionner à vie par deux examens. De fait il aussi est obligatoire de rouler avec une voiture en bonne état de sécurité. Pour se faire on contrôle et entretien nos véhicules à nos frais. Pourquoi sanctionner en plus d’un contrôle technique payant? ( qui a eut l’avantage de débarrasser nos routes de pas mal de poubelles). Vous… Lire la suite >>
elisabeth
Invité

pas interdit d’avoir de l’humour ? non …. en évitant en plus de faire de la pub pour l’un ou l’autre des societes de controle technique …

elisabeth
Invité

au fait ce rassemblement de Peugeot …. est une honorable gare routière … de taxis brousses à Thiès

Bizaro
Invité

Je parlais bien de la localisation et non de l’enseigne.
Heu.. interdire l’humour, surement pas. Mais je n’avais pas vu l’humour et je ne le comprend toujours pas… Pas grave l’important , c’est l’article.

liberge
Invité

savez vous qui est derriere cette nouvelle proposition :DEKRA a bruxelles focement c’est juteux pour eux

wpDiscuz