Accueil Constructeurs chinois Shanghai 2015 live : Haval

Shanghai 2015 live : Haval

224
1
PARTAGER

Great Wall c’est (presque) fini. Désormais, le constructeur ne produit plus que les SUV Haval ; exit les berlines et les citadines. Une spécialisation qui lui a permis de devenir la première marque « pure » chinoise.

On commence par la H1, surprise dans une concession Shanghaïenne.

La H1 est en fait un re-re-re-relifting d’une citadine. Au salon de Shanghai 2007, Great Wall dévoile plusieurs citadines, dont la i7, un clone de Yaris. Ces citadines sont industrialisées une par une. La i7 doit attendre 2009 pour être produite (sous le nom de Phenom.) Dés 2010, Great Wall songe à transformer ses citadines en crossover. Montée sur échasses et équipée d’un nouvel avant, la Phenom devient Hover/Haval M3… Puis il décide de regrouper citadines et berlines sous la marque Voleex. L’ex-future Hover/Haval M3 devient ainsi Voleex C20R en 2011. Puis elle s’offre un gros lifting pour devenir le concept-car Haval H2 de 2013. Et donc finalement, cette version remodelée est produite sous le nom de Haval H1, depuis l’automne dernier.
Esthétiquement, la H1 n’a plus grand chose à voir avec la i7 de 2007. Par contre, elles emploient le même 1,5l (passé de 100ch à 105ch.)

Great Wall/Haval adore jouer avec les patronymes. Le H6 Coupé est la version de série du concept-car H7 de 2013 (à ne pas confondre avec le nouveau H7, qui dérive lui du concept-car H7 de 2012.) Il s’agit d’un H6 avec un arrière inspiré par l’Evoque. Il se veut également plus luxueux. Le H6 inaugure un 2,0l turbo 197ch avec boite automatique à double-embrayage ou boite manuelle à 6 rapports. Prix : 130 000 yuans (19 500€.)

La grosse nouveauté, c’est le H7. Il aurait du arriver il y a un an, mais les retours des bêta-testeurs étaient catastrophiques. Sans complexe, le H7 vise les VW Touareg et autres Audi Q7. La finition serait digne des productions allemandes. Bardé des derniers gadgets électroniques, il est motorisé par un 2,0l turbo 218ch et une évolution 324ch. Que de chemins depuis le 2,0l 121ch du premier Hover ! Et le plus fort, c’est que la version 218ch ne serait qu’à 125 000 yuans (18 800€.)
En 2014, Haval songeait à exporter le H7 au plus vite. Qu’en est-il aujourd’hui ? Va-t-il chercher à redévelopper son implantation internationale ?

Le H7 est un 5 places. Pour ceux à qui ça ne suffit pas, il y a le H7L. Cette version rallongée offre 7 places (2+3+2.) Tout cela pour 140 000 yuans (21 000€.)

Haval vient d’avoir une nouvelle idée d’organisation. A l’avenir, la gamme serait devisée en modèles à logos bleus (pour les SUV classiques) et en modèles à logos rouges (pour les véhicules plus typés.) Afin de matérialiser cela, il dévoile deux concept-cars, les Concept B et Concept R.
Le B, très ramassé, pourrait préfigurer un véhicule compact (H3? H4 ?) Alors que le rouge semble annoncer un H7 Coupé. Du moins, Great Wall/Haval a souvent utilisé les concept-cars pour tâter le terrain. D’aucun imaginent donc que les Concept B et R sont les brouillons de futurs modèles de série.

Crédit photos : Mr F/Le Blog Auto

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Shanghai 2015 live : Haval"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Ben
Invité

Voilà une marque qui s’est cherché et qui s’est trouvé. Le petit H1 est vraiment mignon, il ne détonnerait pas sur nos routes.
Le concept R rouge est très beau.

wpDiscuz