Accueil Actualités Entreprise 40 000 châssis de Lotus Elise

40 000 châssis de Lotus Elise

465
6
PARTAGER

Alors que Lotus célèbre les 20 ans de la Lotus Elise, un 40 000e châssis sort de l’usine d’Hethel.

Ce châssis est très particulier. En 1995, avec des moyens limités (NDLA : il y avait déjà une sérieuse voie d’eau chez Bugatti Spa), l’équipe conçoit un châssis en aluminium. Il est à la fois léger (68kg), rigide et surtout, adaptable à volonté. Un vrai coup de génie. Du coup, il a su traverser les années, survivant aux autres véhicules conçus à l’époque. Qui plus est, Lotus osait à peine rêver de 800 véhicules par an et depuis 1995, il en a produit 2 000 par an en moyenne. De quoi rester à flot.

La 40 000e voiture équipée du « small car platform » est la 1ère Lotus Elise 20th anniversary de série. 40 000 voitures ? Pourtant, au 31 décembre 2014, Lotus n’avait produit que 32 000 Elise. Quid des 8 000 voitures ? C’est l’autre particularité de la « small car platform » : il a été utilisé à toutes les sauces ! Lotus l’a lui-même utilisé sur d’autres voitures (Exige, Europa SE, 2-Eleven, 340R…) Il l’a utilisé pour des voitures produites à Hethel pour des tiers (Vauxhall VX220/Opel Speedster, Tesla Roadster…) Et il y a eu des cas d’artisans utilisant ce châssis pour leurs propres productions (notamment la future Detroit Electric SP 01.)
Du Rover « K » au V8 de l’Esprit, en passant par des moteurs électriques, il y en a eu, des mécaniques derrière les passagers ! Et bien que toutes nées à Hethel, les voitures ont eu des passeports américains, allemands, malaisiens, chinois, suisse… Dans l’histoire de l’automobile, c’était plutôt les voitures populaires (Fiat 500, Cox, 2cv, Mini…) qui servaient de base à des créations. Le châssis d’Elise est donc un cas unique dans l’histoire de l’automobile.

Crédits photos : Lotus, sauf photo 5 (GM), photo 6 (MSA), photos 7 et 12 (Chicago Motor Show), photo 8 (salon de Genève), photo 11 (Chrysler), photo 13 (Proton), photo 15 (Lotus Ladies Cup), photo 16 (Daimler), photos 17 et 20 (Lotus Cup Italia) et photo 19 (Detroit Electric.)

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "40 000 châssis de Lotus Elise"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zoubi
Invité

Normal utilisée a toute les sauces, la plate forme est ingénieuse toujurs a notre époque, bien content de conduire la plate forme le week end 😀

Guillaume
Invité

Et depuis, Alfa Romeo a gagné royalement 8kg avec un châssis carbone hors de prix. Bon, il est un peu plus large aussi…
Brave petit châssis 111… 🙂

Invité

Faut comparer réellement les deux châssis..avec leurs ensembles!
.l’Alfa a deux berceaux alu et l’Elise un acier et une crashbox carbone
La Lotus revient aussi cher à réparer, dommage qu’elle n’ait une structure avant comme.celle de la Tommy Kaira ZZ, plus simple et plus facile à réparer…mais bon la japonaise s’est inspirée de l’anglaise.

sylver
Invité

Sans oublier la Henessey Venom GT… http://www.venomgt.com/
Ce qui fait de ce châssis aussi le plus rapide de la planète auto 😉

CaptainBigleux
Invité
« Du Rover « K » au V8 de l’Esprit, en passant par des moteurs électriques, il y en a eu » L’esprit n’avait pas du tout le chassis baignoire de l’Elise, mais l’antique chassis poutre Y. Le chassis Elise et ses évolutions ont connu : Le K rover dans différentes versions, du toyota en 1.8 et 1.6 compressés ou non, V6 toy, du 2.2 atmo et 2.0 turbo opel, de l’électrique chez Tesla et Detroit, du gros V8 chez Henessey… et pas mal de swaps par des tuners : honda K20, ford duratec, audi 1.8T, VW VR6… Sinon dans les 40.000… Lire la suite >>
wpDiscuz