Accueil F1 F1 2015 : Raffaele Marciello, cobaye de Sauber

F1 2015 : Raffaele Marciello, cobaye de Sauber

140
1
PARTAGER

En F1, il se passe toujours quelque chose ! L’actualité de ce 31 décembre, c’est la signature de Raffaele Marciello par Sauber. Il sera pilote d’essai et de réserve du team.

Marciello est un pilote que Le Blog Auto suit depuis longtemps. L’Italien a d’abord été un stakhanoviste du kart, participant (et remportant) de nombreuses compétitions. En 2010, à 15 ans, il débuta en Formula Abarth. Brillant animateur (et futur 3e), il fut recruté par Ferrari pour sa pouponnière.
En 2011, il passa au championnat italien de F3, où il termina de nouveau 3e. En 2012, il suivi Prema en Championnat Européen de F3. Il y donna des sueurs froides à son équipier (et futur champion), Daniel Juncadella. Favori logique pour 2013, il eu plus de mal à s’imposer. Au point où Ferrari le menace en attribuant sa voiture à Antonio Fuoco pour 2014 (et lui interdise de tripler.)
En récompense pour son sacre, les « Rosso » lui offrent un test en GP2 (avec Racing Engineering.) Ils lui imposent aussi de participer à la Florida Winter Series (organisée par Prema et la Ferrari Academy.) Sur une voiture qu’il connait bien (une Formula Abarth) et face à des équipiers inexpérimentés (dont Max Verstappen), il a été transparent. Il signa néanmoins en GP2, avec Racing Engineering. Le bilan fut plutôt correct pour un nouvel arrivant, avec 1 victoire et 3 podiums.
Le malheur des uns fait le bonheur des autres. L’accident de Jules Bianchi l’a propulsé en tête de pont de Ferrari. Il a effectué un test F1 avec eux à Abu Dhabi, avant s’installer dans deux GP2 (Status GP et Racing Engineering.) En 2015, il redoublera en GP2 avec Racing Engineering.

Et donc, en parallèle, il va rejoindre Sauber. L’écurie suisse tire le diable par la queue. L’embauche de Felipe « Banco do Brasil » Nasr et de Marcus Ericsson trahit un besoin urgent de cash. Marciello a l’expérience du « power unit » et du simulateur de Ferrari. La Ferrari Driver Academy lui a également appris la mise au point et le travail intensif. Surtout, il est a priori rapide. A 20 ans, il a une tête bien faite et bien pleine. Ce poste pourrait donc être un stage, avant de grands débuts chez Ferrari (cf. Felipe Massa et Jules Bianchi.)
A contrario, si les Suisses recrutent de nouveau une ribambelle « d’essayeurs » (Adderly Fong est sur les rangs), il ne verrait la C34 que pour un unique tour de manège (afin de respecter le contrat.) Toute dépendra de la dote de Ferrari…

Marciello Ferrari 2

Source :
Scuderia Ferrari

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "F1 2015 : Raffaele Marciello, cobaye de Sauber"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

Ferrari doit faire un gros rabais sur son moteur en échange du placement de son pilote…

Nasr et Ericsson amènent 40 millions de dollars à eu deux.
L’arrivée de Marciello ça doit être l’équivalent de 5 millions de rabais (voire plus).

De quoi avoir un peu plus de moyens que cette année (le développement a été gelé à l’été…) ?

wpDiscuz