Accueil F3 Championnat européen de F3 2013 à Hockenheim : Marciello, enfin !

Championnat européen de F3 2013 à Hockenheim : Marciello, enfin !

127
0
PARTAGER

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Raffaele Marciello (Prema) fait le minimum syndical pour être titré en F3! Archi-dominateur en début de saison, l’Italien s’effondre à l’été. Prema et la Ferrari Academy lui signifient que l’an prochain Antonio Fuoco aura son baquet. Malgré cela, il n’arrive pas à se reconcentrer. C’est donc dans l’avant-dernière course du dernier meeting qu’il décroche enfin le sacre.Scirocco R-Cup

Pour Hockenheim, VW s’offre des légendes très typées supertourisme : Frank Biela, Manuel Reuter et deux Français sortis de leur retraite, Laurent Aiello et Eric Helary.

VW a pris l’habitude d’inviter aussi une « star » qui ne soit pas un professionnel du pilotage. Cette fois-ci, c’est Felix Baumgartner qui tient ce rôle.

Il y a un semblant de suspens pour le championnat. Kelvin van der Linde ne doit pas terminer au-delà de la 13e place si Kasper H. Jensen s’impose. Matthias Bäurle est en pole.

Au 2e tour, van der Linde dépasse Jensen pour le gain de la 3e place, tandis que Dennis Trebing double Bäurle. L’Américain est ensuite sanctionné d’un drive-through et voilà van der Linde 2e. Le Sud-africain rattrape Bäurle et s’offre un 5e succès en 9 courses. Jensen est 3e. Reuter, 10e, remporte le classement « Legend ». Baumgartner est 19e.

Avec cette victoire, van der Linde succède aisément à Ola Nilsson. Il quitte la Scirocco R-Cup avec 348 points. Invité suite à sa victoire dans la Polo Cup sud-africaine, il débute au mieux son arrivée en Europe. Prochaine étape : le Porsche Junior Team, dont il est un finaliste du « volant » (comme Jensen en son temps.) A 17 ans, van der Linde est depuis cette semaine titulaire du permis de conduire !
Jensen est 2e, à 295 points, devant Jordan Lee Pepper (256 points.) Michelle Gatting, aux avant-postes en début de saison, s’est complètement désunie et termine 5e, avec 214 points.

A Macao VW organisera une épreuve hors-championnat de Scirocco R-Cup, au plateau uniquement composé de « Legend ».

Championnat européen de F3

On l’a dit, il y a un peu de changement avant Macao.

Kevin Korjus, pilote de GP3, s’incruste chez T-Sport. Alexander Sims reste donc chez lui, malgré 3 podiums rien qu’à Vallelunga.

Stefano Colleti, qui vise le titre en GP2, s’invite lui chez Ma-Con.

Par ailleurs, Nick Cassidy (qui n’ira pas à Macao) roule exceptionnellement dans la Carlin « Red Bull » de Daniil Kvyat. Faut-il en déduire que « Bad luck Brian » fait désormais parti de la filière taurine ?

Raffaele Marciello (Prema) arrive à Hockenheim avec 44,5 points d’avance sur Felix Rosenqvist (Mücke.) Le pilote de la Ferrari Academy a de quoi être serein.
Plus rapide aux essais libres, il confirme en décrochant la pole.

Dans la course 1, Marciello se fait déposer par Rosenqvist. Le Suédois attaque ensuite comme un damné. Derrière, c’est un lutte entre Anglais, avec Harry Tincknell (Carlin) face à Alex Lynn (Fortec.) Il y a contact et les deux voitures quittent brièvement la piste. Du coup, Sven Müller (Van Amersfoort) hérite du 3e rang.

Rosenqvist s’impose ainsi devant Marciello et Müller (dont c’est le premier podium.)

Dans la course 2, bis repetita : Rosenqvist s’envole au feu vert et on ne le reverra plus. Marciello se fait d’emblée doubler par Lynn. Lucas Auer (Prema) colle Marciello et finit par trouver l’ouverture.

Le Suédois gagne donc pour la deuxième fois, devant Lynn et Auer. Le pilote Ferrari Academy est 4e, ce qui est suffisant pour être titré.

Le dimanche, il pleut des cordes. Le peloton démarre derrière le safety-car. Marciello devance Rosenqvist et Tincknell. Derrière, Pipo Derani (Fortec) percute Eddy Cheever (Prema) et le safety-car ressort. Au restart, Marciello et Rosenqvist restent devant, mais Auer a pris la 3e place à Tincknell.

Comme Juncadella l’an dernier, Marciello aura privilégié la régularité au panache. Il termine la saison avec 489,5 points. On ne sait pas encore où il ira en 2014. Mercedes lui promet néanmoins un test en DTM.
On pensait qu’Auer serait le « Marciello » de l’Italien, mais ce rôle est finalement pour Rosenqvist, vice-champion avec 457 points. Brillant à l’été, le vétéran Suédois n’a pas le « plus » qui lui permet de réellement contester l’Italien.
Lynn termine 3e, à 339,5 points. Par rapport à sa saison 2012 de British F3, il a beaucoup gagné en maturité.

Auer et Tincknell suivent au loin, puis c’est le plongeon au classement. Les amateurs de statistiques remarqueront que 3 des 4 premiers courent chez Prema. Jordan King (Carlin), 6e, est le seul vrai débutant du top 10. Sims, présent dans seulement 4 des 10 courses, ferme le top 10. Pascal Wehrlein (Mücke), qui n’a couru que la première manche, est 14e (sur 25.) Kvyat, non-classé car invité, aura fait un joli festival, éclipsant largement les autres pilotes Carlin. Tatiana Calderòn (Double R) est la seule femme présente sur l’ensemble de la saison ; elle n’a pas marqué de points.
Le « moins bien », c’est le jmenfoutisme de Michaela Cerruti et son équipe Romeo Ferraris. Ils ne viennent que lorsqu’ils n’ont rien d’autre à faire. Sinon, lorsqu’il y a un accrochage dans le peloton, Jann Mardenborough (Carlin), Wolf et Antonio Giovinazzi (Double R) sont souvent impliqués…

Crédits photos : Euro F3 (photos 1 et 6 à 13) et Volkswagen (photos 2 à 5)

A lire également :
Championnat européen de F3 à Vallelunga : nul n’est prophète en son pays

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz