Accueil F1 F1 2014 : Adderly Fong en test avec Sauber

F1 2014 : Adderly Fong en test avec Sauber

88
0
PARTAGER

Ce week-end, Adderly Fong disputera la finale de l’Audi R8 LMS Cup, à Shanghai. Puis il s’envolera pour Valence. Pendant ce temps, cette Sauber C31 ex-Sergio Perez de 2012 va quitter le musée de l’écurie pour la piste espagnole. Et mercredi, le pilote Chinois en prendra le volant.

A 24 ans, Adderly Fong possède une dizaine de saisons au compteur. Du coup, il a fait parti de la première génération de pilotes Chinois.
Né à Vancouver, de parents Hong-Kongais (il a depuis demandé la nationalité chinoise, semble-t-il), il débuta en Chine, en 2006. Après un bref passage en Asia Formula Renault (pendant de la FR 2.0), il s’essaya à la Formula Renault V6 Asia (FR 3.5, aujourd’hui disparue.) En 2008, il s’exila en Europe, direction la F3 ATS. En 2010, il traversa la mer du Nord pour s’attaquer au British F3. Il créa sa propre structure, Sino Vision Racing, autour de feu Manor. Pour la finale, il pleuvait des cordes et à la surprise générale, Fong termina 3e, avec une F3 « Nationale » ! En 2011, il absorba le CF Racing et s’acheta 2 F3. Le bilan fut modeste et après un test en FR 3.5, il visa l’Auto GP pour 2012. 2 épreuves plus tard, il « redescendit » en British F3 National. De nouveau, il a été capable de se mêler aux F3 « A ». En parallèle, il disputa la lucrative Audi R8 LMS Cup, décrochant (enfin) ses premiers en automobile. Il s’essaya aussi à l’Indy Lights et à la Carrera Cup Asia ! En 2013, il passa au GP3, récoltant de maigres points. Par contre, en R8 LMS Cup, il décrocha le titre. Grâce à cela, on lui proposa des baquets en endurance. Pour 2014, il redoubla à la fois en GP3 et en Audi R8 LMS Cup. On le vit aussi au Mans, avec David Cheng et Ho-Pin Tung.

En résumé, Fong est très irrégulier en monoplace. Spécialiste de l’Audi R8 LMS Cup, il pourrait monnayer son passeport et jouer au « Chinois de service » (cf. Cheng Cong Fu chez Audi ou Ma Qing Hua chez Citroën, en WTCC.) Mais il préfère s’entêter en monoplace.
Ainsi, il a cassé sa tirelire pour rouler dans la Sauber. C’est de notoriété publique, l’équipe tire le diable par la queue. D’ailleurs, Simona de Silvestro a été promptement escortée à la porte, dés que le distributeur a gobé sa carte bleue. Fong ne devrait pas réaliser de miracles à Valence. Par contre, il a des arguments sonnants et trébuchants, qui ne peuvent laisser l’écurie Suisse de marbre…

Crédit photo : Adderly Fong

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz