Accueil Actualités Entreprise Dongfeng en désaccord avec le repositionnement de Citroën

Dongfeng en désaccord avec le repositionnement de Citroën

181
27
PARTAGER

Depuis quelques mois déjà, PSA œuvre au repositionnement de ses marques, afin de laisser un espace naturel à DS et limiter la concurrence frontale entre Citroën et Peugeot. Mais Dongfeng n’est pas vraiment d’accord.

On pouvait logiquement supposer que Dongfeng ne verrait pas d’un bon oeil la volonté de PSA de repositionner Citoën sur des véhicules plus simples et plus économiques. Repositionnement illustré par le C4 Cactus, et sur le stand du salon de Paris par l’opposition entre la 2CV pour Citroën et la DS… pour DS.

Ce désaccord est à présent officiel, puisque Chen Xi, patron de Dongfeng-Citroën s’est exprimé à ce sujet. Il confirme que ce changement de cap est incompatible avec le marché chinois et les objectifs de la marque Citroën (400.000 voitures en 2015 par exemple).

Il n’est de toute façon clairement pas dans l’intérêt de Dongfeng de laisser DS s’épanouir, puisque cette marque est produite et diffusée en Chine par une co-entreprise entre PSA et un autre constructeur chinois, Changan.

Chen Xi a indiqué que Dongfeng avait longuement discuté du sujet avec la direction du groupe français. Au final le constructeur semble avoir obtenu plus de liberté sur le positionnement de la marque.

Un choix qui peut aussi être incompatible avec les volontés de limiter le nombre de modèles chez PSA, car il nécessitera sans doute des modèles spécifiques au marché chinois. Par exemple un renouvellement de la C5 qui n’est pas au programme en Europe où ce segment sera occupé à l’avenir par DS…  A moins d’opter pour un maquillage des modèles Peugeot pour les transformer en Citroën pour les besoins locaux.

L’évolution du positionnement sera précisée à l’occasion du lancement de la C3-XR au salon de Guangzhou à la fin du mois.

Source : Gasgoo

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Dongfeng en désaccord avec le repositionnement de Citroën"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
automania
Invité
Pas si stupide… citroen possède l’ADN le plus profond et le plus puissant comparé au terme DS. Ce que je qualifierai volontier « d’erreur stratégique » du groupe (voir débat sur un autre excellent blog automobile) en voulant faire de DS une marque devrait se vérifier dans le temps et au niveau de l’investissement nécessaire également. Les dépenses en frais de marketing et publicité pour imposer une marque haut de gamme façon Infiniti et Lexus sont hors d’atteinte pour le groupe PSA au regard de son volume et ses marges moyennes. Si la DS a un solde de notoriété aux USA (Californie,… Lire la suite >>
Nithael1970
Invité

Panhard, impossible car il s’agit des véhicules de l’armée. http://fr.wikipedia.org/wiki/Panhard

SGL
Invité

Cela fait belle lurette que Panhard n’est plus une société en tant que telle, ces produits n’existent plus qu’au sein de Renault Trucks Defense (groupe Volvo) mais la propriété du nom semble rester dans l’escarcelle de PSA, alors pourquoi pas des autos Panhard de nouvelle génération !
La marque Chenard et Walcker existe aussi pour du HdG et aussi dans le giron de PSA.

Sebastien
Invité

Je partage tout à fait votre opinion. Il est vraiment désolant de constater les errements stratégiques de PSA, qui après avoir voulu faire monter l’image de Citroen est en train de la détruire, alors qu’ils avait les moyens de faire ressortir une marque du placard, à l’image de renault et dacia.

wizz
Membre
1: Dacia n’a jamais été mort, puis ressuscité. Or, c’est le cas de Talbot, Panhard, ou encore….Maybach. Mercedes n’a pas réussi à redonner vie à sa marque, alors comment espérer que PSA le puisse. 2: Il est vrai que pour les automobilistes occidentaux, que Dacia fut encore vivant ou déjà mort, ça ne changerait pas grande chose. Peu de gens ne connaissait Dacia. Mais si Dacia a bien réussi à s’implanter, à quoi cela est il dû? L’audace du lancement d’une nouvelle marque? Le courage de relancer une marque défunte? Ou poker….parce que la Logan fut proposée à un prix… Lire la suite >>
SGL
Invité

D’un autre côté il y n’a eu de vraies tentatives dans le vrai haut de gamme en France depuis l’aventure Facel Vega qui commence à dater.
Par contre une association avec Dassault aviation sur les nouvelles technologies électriques !? Ou hydrogène pour la partie GMP et le groupe PSA ou Renault pour la partie châssis et Hermès pour la finition intérieure avec le conseil technique Exagon Engineering pourrait devenir une équipe compétente et prestigieuse un petit peu de la façon de Tesla Motors aurait du panache.

automania
Invité
@wizz : en réponse à :  » Dacia n’a jamais été mort, puis ressuscité. Or, c’est le cas de Talbot, Panhard, ou encore….Maybach. Mercedes n’a pas réussi à redonner vie à sa marque, alors comment espérer que PSA le puisse ». =) C’est la raison pour laquelle j’optais pour une solution ou Citroen devenait la marque haut de gamme et le « nouveau nom réactivé » la marque low coast….façon Dacia, sur ce segment c’est le rapport prix/prestation qui fait le buzz pas vraiment l’ADN de la marque. Pour ce qui est de l’échec de Maybach cela vient peut être plus du positionnement… Lire la suite >>
Invité

vouloir abandonner la C5 au profit de DS du fait des méventes de C5 est une erreur, vu que les DS se vendent encore moins (la DS5 est d’ors et déjà un flop). Le « repositionnement stratégique » de PSA n’est pas si stratégique que ça

SGL
Invité
Le marché chinois est suffisamment d’une taille à pouvoir supporter ou absorber deux marques, voire trois, de PSA. Alors pourquoi pas une C5 de nouvelle génération Dongfeng VS DS5 Changan !? Quitte à le réexporter en Europe voire dans le monde entier l’une ou les deux autres modèles. La C5 actuelle vue son âge et embonpoint lié à sa génération se vend relativement bien et c’est correctement vendu durant sa carrière. La DS5 n’affole pas les scores de ventes certes, mais comme elle est décalée au niveau de sa ligne et qu’elle donne un côté exclusif qui siée bien à… Lire la suite >>
lulu94
Invité
l’idée de vouloir faire de DS une marque a part en tiers , une bonne idée, je pense pas, car si on regarde Audi, Lexus ou infinity souvent les acheteurs savent que derrieres ces marques ils y a des généralistes comme wolksvagen, toyota ou nissan, je pense aussi que vouloir abandonné la C5 au profit d’une DS5 n’est pas la solution, mais l’idée dune gamme decalé et exlusif avec trois ou quatre modèles axé vers le haut de gamme c’est ce qu’on fait les autres constructeurs, et dans le temps ca marcherai , suffit de voir l’image de Lexus et… Lire la suite >>
SGL
Invité

Malgré le « faux bond » de GM pour faire avec PSA une synergie sur une base unique pour replacer la C5/508 et Insignia (hélas !) la remplacent n’est que retardé mais pas abonné, du moins il me semble (à confirmer)!
Encore une fois la C5 II est historiquement une réussite pour Citroën (bien sûr ne faisons pas de comparaison hâtive avec les A4/Série 3/classe C/ Passat etc.) et celle de la DS5 et plus un succès d’estime,
Mais je ne vois pas PSA se tirer une balle dans le pied en ne remplacent pas la C5.

wizz
Membre
Nos constructeurs savent qu’ils n’ont pas à rougir face à la concurrence allemande. Le soucis, ce sont les automobilistes….au moment de signer le chèque Par exemple, tant de monde vante la qualité de la suspension hydraulique de Citroen, tant dans sa version passive ou active. Mais comme disait Coluche, il suffirait que les gens n’en achètent pas pour que ça ne se vende plus… Oui, la suspension hydraulique de Citroen fut super, mais ne pouvait rien contre le plastique moussé d’une berline allemande. En revanche, lorsque VW sortait une voiture équipée d’une suspension active, alors ouahhhh, tout le monde s’émerveille… Lire la suite >>
seb
Invité

@wizz
Le défaut des constructeurs français ne serait il pas de ne pas savoir vendre leurs technologies?

On m’a dit un jour, mais je n’ai jamais cherché à savoir si c’était vrai ou pas, que Rolls-Royce utilisait des brevets Citroën dans leurs suspensions. ça prouve bien le confort que peuvent avoir les suspensions hydrauliques, mais ça la majorité des automobilistes français ne le savent pas.

Otto
Invité

Ce fut le cas dans les années 70 et aussi pour la Mercedes 450 SEL 6.9.

Je retrouve hélas maintenant le confort équivalent sur ma Classe C W205 avec suspension Airmatic

SGL
Invité

@seb, j’ai déjà entendu la même chose sur les brevets Citroën pour les suspensions des Rolls-Royce dans les années 60, j’imagine que ce n’est pas une légende !

wizz
Membre

savoir vendre, ça consisterait en quoi?

SGL
Invité

@Wizz
Ferdinand Piech n’a-t-il pas dit à propos de la BX dans les années 80
 » Citroën fait les meilleures voitures du marché mais est incapable de les vendre « 

seb
Invité
@wizz Bonne question. Dire dans les pubs qu’une C5 hydractive est aussi confortable qu’une Rolls-Royce puisqu’ils utilisent une technologie Citroën? Dire que Renault fait de l’injection direct d’essence depuis la Megane IDE, soit bien avant le VW TSI, ils ont donc plus d’expérience dans le domaine? Dire que Renault sortait déjà plus de 160ch d’un 1.4 T dans les années 80, soit bien avant VW? Je ne sais pas si les pubs comparatives sont autorisées en France mais ça pourrait être une façon de prouver qu’ils ne sont pas en retard, bien au contraire. Le risque serait d’avoir un retour… Lire la suite >>
Dr_Briefs
Invité

top 20 des voitures vendu en France en 2014 (Janvier-Octobre).
– Clio IV
– 208
– Captur
– c3 II
– 308 II
– 2008
– SCENIC III
– C4 PICASSO II
– SANDERO < 9eme et 1eme étrangère
– Megane III
– DUSTER
– 3008
– POLO < 13eme et 1eme allemande 3eme étrangère
– GOLF VII < 2eme allemande
– TWINGO II
– Qashqai
– C4 II
– YARIS
– FIESTA
– 500

Au final 2,5 allemandes (la Ford ne compte que pour 0,5 😉 ) sur 20…
0 dans le top 10.
Les roumaines font presque mieux…
Bref les automobilistes français ne jure pas vraiment par les marques allemandes au vu des chiffres.

SGL
Invité

Oui @Dr_Briefs pour les voitures populaires et à petit budget
Mais dès que l’on dépasse les 35 000 € la légende urbaine dit que les françaises ne sont plus crédibles d’où l’abandon progressif des V6 sur C5 et Laguna et l’absence sur la 508 et le non-remplacement des C6, 607 et Vel Satis.

seb
Invité

@Dr_Briefs
La seul chose que je vois c’est que les français aiment bien les citadines et berlines compactes, donc des voitures à faible marge pour les constructeurs. Dès qu’on monte un peu en gamme (et donc en marge), ce que veut faire PSA avec la marque DS, on ne trouve que des allemandes et c’est bien là le problème.

SGL
Invité
Ce que dit @Seb est très juste. C’est pourquoi l’acheteur comme le responsable d’achat d’autos des entreprises doit regarder à deux fois avant de signer, dans l’intérêt général français au moment de choisir une auto de la catégorie 508, C5, Laguna, DS5 VS A4, Série 3, Mondeo, Passat, Classe C, Volvo C60. La disparition de la fabrication en France du segment E risque d’avoir des conséquences fâcheuses à plus long terme pour l’industrie et l’économie générale (emplois et bonne marge !). Mes propos passeront comme ringards certainement en France mais ils sont considérés comme normaux et logiques aux USA, Japon,… Lire la suite >>
SGL
Invité

D’un autre côté @Seb
Le Français moyen, sous cette crise (franco-française) qui n’en finit pas, a déjà du mal à se payer une auto du segment E d’où le succès des citadines et des Clio Estate, Captur, 2008, c4 Cactus plus modeste (moins de 25 000 €) et le triomphe des Dacia !

wpDiscuz