Accueil Citroën Paris 2014 Live : Citroën DS 21 Pallas 1969

Paris 2014 Live : Citroën DS 21 Pallas 1969

518
9
PARTAGER

Suite des anciennes du Mondial. Sur le stand Citroën-DS, on trouve une DS 21 Pallas de 1969.

« DS 21 Pallas » ? Certains connaisseurs doivent s’étouffer. Certes, la DS 23 Pallas, apparue en 1972, a été largement plus diffusée. Mais la DS 21 Pallas, ça a existé !

Les débuts de la DS furent chaotiques : délais de livraisons délirants, problèmes de jeunesse (notamment de la suspension.) De plus, le design était très « clivant ». Tout cela s’aplanit au fil des années. Le général de Gaulle, arrivée au pouvoir en 1958, fut l’un des meilleurs promoteurs de la DS. Bientôt, elle devint LA voiture du notable français des années 60.
Elle évolua par petites touches. Notamment un réalésage du bon vieux moteur de la traction à 2,2l. De quoi offrir 109ch. En 1965, la Pallas s’offre quelques chromes, de l’insonorisant et des sièges en cuir (en option.) En 1967, elle reçu simultanément un nouvel avant (avec phares -directionnels- sous verrière) et une nouvelle huile (dite « liquide rouge ») pour les suspensions oléo-pneumatiques.

A la même époque, la Chine s’ouvrait aux industriels français. Le « Grand Charles » fut le premier pays hors du bloc communiste à reconnaitre la Chine populaire. Jusqu’ici, seule la Chine Républicaine -Taïwan- avait droit de cité. En retour, les Chinois achetèrent des produits hexagonaux. Bien sûr, pour accélérer la signature d’un contrat, il fallait faire un petit effort… En l’occurrence, les Chinois étaient friands de DS 21 Pallas. Par la suite, les premiers touristes occidentaux furent surpris de voir autant de DS (NDLA : le parc auto chinois atteignait péniblement les 5 chiffres, donc les DS étaient encore plus visibles.) D’où la rumeur que les Chinois auraient réussi à copier la berline française !

La DS, on aime ou on n’aime pas. Les fans vantent son design innovant. Difficile de croire que sa ligne remonte à 1955. D’ailleurs, lorsque Hollywood veut faire un film se déroulant dans « un futur proche », il emploi des DS (cf. Bienvenue à Gattaca, Retour vers le futur 2…) Les cascadeurs l’adorent. En effet, elle accepte toutes les pitreries (se briser en deux, perdre une roue, descendre un escalier, se faire transpercer par une autre voiture, etc.) Et puis, c’était une certaine France. Celle de l’aérotrain, de la Caravelle, du programme Pierres précieuses…
Pour ses adversaires, c’est justement le symbole de la bourgeoisie gaullo-pompidolienne. Le design perturbe, avec son volant monobranche ou ses clignotants sur le toit. C’est un gros bateau. Le fait qu’elle vire à plat peut provoquer des nausées. En cas de panne, la vision sous le capot est cauchemardesque et si vous crevez à l’arrière, il faut carrément démonter l’aile.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Paris 2014 Live : Citroën DS 21 Pallas 1969"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Merci JJO pour ce petit retour vers le passé.
Sinon la CX fête ses 40 ans !

bizzarrini
Invité
merci pour cet article sur la DS, quelques précisions:l apparition en 1967 du nouveau liquide hydraulique vert (LHM), en remplacement du lookeed rouge (LHS) suit l introduction du nouveau moteur 5 paliers(au lieu de 3 ) en 2.Ol(ds19) et 2,2l(ds21) en 1966,et précède de quelques mois le nouvel avant avec phares directionnels en 1968(d’ailleurs la ds21 phares ronds est un must chez les citroenistes) le démontage d une aile arrière doit bien prendre 30s(une seule vis) et le système de suspension de la ds permet d éviter de devoir monter le cric a la manivelle.le changement de roue sur une… Lire la suite >>
DiZeL
Invité

Ptet pas jusqu’à Hollywood mais tant qu’à parler cinéma on peut aussi citer les DS Travelling.

minoche
Invité

Merci à Flaminio Bertoni pour ce design automobile ,Il a conçu la carrosserie de la Traction Avant, de la Mathis 333, de la 2CV, de la DS et de l’Ami 6.
Merci beaucoup, Grazie mille

leelabradaauto
Invité

merci pour le made in France qui mérite respect, et ce qu’on aime ou qu’on aime pas cette voiture qui a fait gloser.
Ce coup d’oeil dans le rétro démontre que rien n’a changé, qu’en France par l’ingéniérie, c’est visible en compétition, on tire vers le haut, et qu’on est distancé par l’artillerie lourde sur le terrain (produits d’import qui mettent à mal les déficits)

wpDiscuz