Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

160
0
PARTAGER

C’est le temps des titres. En Formule Renault ALPS, Nick de Vries (Koiranen) décroche la timbale. Toby Sowery (Lanan) fait de même en F3 Cup. Tandis que Naomi Schiff atomise la Clio Cup China. A chaque fois, ils avaient une large avance, mais ils ont décroché le titre le samedi, avec une victoire… Et le dimanche, ils ont inauguré leur titre en s’offrant un doublé !EuroFormula Open

L’ex-Euro F3 Open aime bien rouler sur des circuits qui viennent d’être emprunté par la F1. Ainsi, la voilà à Spa. Konstantin Tereshchenko, qui avait signé une belle cabriole pour ses débuts en GP3, reste dans les Ardennes. Ce coup-ci, il garde les 4 roues sur le sol durant les essais. En tête, Sandy Stuvik (RP Motorsport) s’offre une nouvelle pole.

EuroFormula Open 1

Au feu vert, Alex Palou (Campos) prend le meilleur sur le Thaïlandais. Derrière, Wei Fung Thong (West-Tec) et Constantino Peroni (DAV Racing) s’éliminent. Safety-car.
Au restart, Palou et Stuvik n’ont de cesse de se doubler et de se dédoubler. Tout cela sous le nez de Yarin Stern (West-Tec.) L’israélien, part tout seul en tête-à-queue et doit renoncer. John Simonyan (RP Motorsport) hérite alors du bronze. Quelques gouttes tombent et Stuvik prend le dessus, puis il accélère. Artur Janosz (RP Motorsport), 4e, tente un coup. Il rentre aux stands pour chausser des pluies. Mais il repart très loin et ne peut remonter.

Stuvik s’offre la victoire, devant Palou et Simonyan (dont c’est le premier podium en F3.)

EuroFormula Open 2

Décidément très en verve à Spa, Stuvik s’offre la pole dominicale.

EuroFormula Open 3

C’est chaud au feu vert : Stuvik, Tereshchenko, Janosz et Yu Kanamaru (Emilion de Villota) sont à 4 de front au 1er virage. Stuvik prend le dessus, puis il se montre impérial. Tereshchenko, lui, s’essouffle. Il se fait passer par Janosz, Kanamaru, Stern, puis il se fait accrocher par Christopher Höher (BVM) et doit abandonner. Palou a failli être un dommage collatéral de l’accident. En tête, Stuvik joue les solistes. Janosz et Kanamaru se passent et se repassent plusieurs fois. Le Polonais a le dessus et sauve son week-end.

Très autoritaire, Stuvik s’offre un 4e succès consécutif. Janosz est 2e et Kanamaru, 3e.

EuroFormula Open 4

Ce week-end, Stuvik est le seul à ne pas obtenir de titre. Mais avec 241 points et au vue de sa domination, ça ne saurait tarder… Palou reste 2e, à 196 points. Tandis que Janosz, malgré sa course 2, perd du terrain à 179 points.

EuroFormula Open 5

F3 Cup

Pour son avant-dernière manche, la F3 Cup s’offre le tracé « National » de Silverstone.

La nouveauté, c’est la présence d’Hywel Lloyd patron du CF Racing. Dans une autre vie, le Gallois fut champion de FR BARC (l’actuelle Protyre FR.) Il a débuté en British F3, avec la structure familiale, sans un sou. En 2011, il fusionne avec le Sino Racing Vision (ex-Manor) d’Adderly Fong, sans davantage de résultats. L’année suivante, il remonte le CF Racing, se reconverti dans la location de F3 « National » et son premier client est… Fong. En 2013, il prospecte en Chine, Sun Zheng débarque et décroche le titre. Depuis, on a vu le logo du CF Racing en AFR. Aujourd’hui, Lloyd reprend le volant afin de jauger la F3 Cup. Éventuellement, il y sera présent en 2015 (avec un pilote Chinois ?)

Lloyd est venu avec la Dallara 308 ex-Sun. La F3 Cup n’autorisera ce châssis que l’an prochain. Le Gallois est donc « invité ». C’est lui qui obtient la pole, mais les points sont pour Toby Sowery (Lanan.)

F3 Cup 2

Au feu vert, Lloyd et Sowery sont de front. Tristan Cliffe (Omicron) se fait passer par Henry Chart (Enigma) et Louis Hamilton-Smith (Jigsaw.) Lloyd prend le dessus d’un groupe compact de 4 pilotes. Puis il s’échappe, avec Sowery, tandis que Cliffe rattrape Chart et Hamilton-Smith. Chart commet plusieurs erreurs, ce qui permet à Cliffe de passer. En tête, Lloyd accélère le rythme et il prend le large. Sowery, 2e, n’a pas à forcer. Il va remporter les points du vainqueur et va s’offrir le titre dans un fauteuil. Cliffe, lui, veut au moins le podium, pour l’honneur. Mais Hamilton-Smith résiste.

C’est donc une victoire de Lloyd, devant Sowery et Hamilton-Smith. Sowery est le nouveau champion de F3 Cup.

F3 Cup 3

Pour une fois, la course 2 a lieu le samedi après-midi. Sowery cale lors du tour de formation et doit partir dernier. La piste est détrempée. Ca ne gène pas Lloyd, qui s’envole. Par contre, Cliffe, 2e, part en tête-à-queue. Chart récupère l’argent, devant Hamilton-Smith et… Sowery, qui a déjà remonté le peloton ! Le néo-champion passe Hamilton-Smith. Chart, sous pression, effectue deux « toudroi ». Au second, Sowery a le temps de passer.

Lloyd s’offre un doublé pour son retour derrière un volant. Sowery inaugure son titre par une victoire virtuelle, devant Hamilton-Smith.

F3 Cup 4

A 18 ans, Sowery termine sa 1ère année d’automobile avec un 1er titre. C’est une récompense logique pour le plus motivé du peloton. Reste à faire la transition vers une carrière professionnelle.

F3 Cup 1

Formule Renault ALPS

La FR ALPS débarque au Mugello, où elle avait effectué un test collectif la semaine dernière. Pour l’occasion, des invités comme Matt Parry (Fortec) ou Leo Yee (Koiranen) rejoignent le peloton.

Charles Leclerc (Fortec) était le plus rapide des essais collectifs. Il récidive le vendredi. Mais c’est Nick de Vries (Koiranen), intraitable leader, qui obtient la pole.

FR ALPS 1

De Vries peut être titré à l’issue de la course 1. Le Néerlandais ne rate pas sa chance et s’envole dés le feu vert. Leclerc contient un peloton mené par Bruno Bonifacio (Prema) et Pietro Fittipaldi (Prema.) Cela permet à de Vries de faire le break. Fittipaldi s’attaque à Bonifacio, ce qui donne de l’air à Leclerc. Mais le leader est trop loin.

De Vries s’impose et gagne le titre. Leclerc et Bonifacio l’accompagnent sur l’estrade.

FR ALPS 3

La course 2 est assez morne. Leclerc se fait d’emblée harceler par Matevos Isaakyan (JD Motorsport.) De quoi permettre au néo-champion -et poleman- de Vries de dérouler jusqu’au doublé. Isaakyan ne trouve pas l’ouverture sur Leclerc, qui se maintien au 2e rang.

De Vries remporte une 8e victoire (un record en FR ALPS), devant Leclerc et Isaakyan.

FR ALPS 4

Ainsi, de Vries succède à Daniil Kvyat (champion 2012) et Esteban Ocon (champion 2013.) Membre du McLaren Young Driver Program, il semble promis à un bel avenir. En attendant, il va chercher à faire le doublé ALPS-Eurocup.

FR ALPS 5

Pour finir, une image du safety-car. Sur le Mugello, une Ferrari, ça s’impose !

FR ALPS 2

Clio Cup China

Le circuit de Chengdu profite du buzz autour du salon de l’auto local pour s’offrir une manche de STCE. Et la Clio Cup China s’invite en prologue de l’épreuve.

Aux essais, Naomi Schiff se montre impériale, avec plus d’une seconde d’avance sur le 2e.

Au feu vert de la course 1, la Belge soude. Ye Xinping, 2e, se fait doubler par Yang Xu. C’est la seule grosse action en tête. Schiff attaque comme une damné, malgré sa position et elle s’impose. Au passage, elle est la première femme a remporter une coupe mixte en Chine. Yang est 2e et Xi, 3e.

Rebelotte le lendemain. En tête de bout en bout, Schiff s’offre une nouvelle victoire. Elle part de Chengdu avec les double de points de son poursuivants !

Clio Cup China

Brazil F3

A propos de titres, signalons que Pedro Piquet (Cesàrio) est devenu champion de Brazil F3 2014, alors qu’il reste 2 manches à disputer. Pedro est bien sûr le fils de Nelson Piquet et le demi-frère de Nelsoninho. Rival de Max Verstappen et Charles Leclerc en karting, l’an dernier, il a débuté en Toyota Racing Series. Le Brazil F3 est sa première saison complète en automobile. Nul doute qu’en 2015, il voudra émigrer en Europe…

F3 Brazil

F3

Avec des manches à 6, voir 5 concurrents, le British F3 va mal (euphémisme.) Difficile de croire que cet hiver, une dizaine de pilotes va s’inscrire. D’autant plus que le F3 Cup cherche à draguer les petites équipes. De l’autre côté de la mer du Nord, la F3 ATS ne va guère mieux. Il y a une douzaine de pilotes réguliers, dont un tiers provient de Motopark… Qui a annoncé son intention de revenir en championnat européen en 2015. Le rêve de récupérer les équipes orphelines du championnat italien à fait long feu.
L’idée serait donc de réunir les participants des championnats britanniques et allemands (comme cette année, à Zandvoort et à Spa.) Le nouveau championnat aurait des dates dans les deux pays.

Pour l’instant, la F3 allemande refuse toute fusion. Quitte à ce que les deux derniers championnats nationaux de F3 disparaissent…

British F3

Crédits photos : Naomi Schiff (photos 1 et 16), EuroFormula (photos 2 à 6), F3 Cup (photos 7 à 10), FR NEC (photos 11 à 13), Koiranen (photos 14 et 15), Brazil F3 (photo 17) et British F3 (photo 18)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz