Accueil Constructeurs Et l’on reparle de Bristol

Et l’on reparle de Bristol

70
0
PARTAGER

Disparu des écrans radar en 2011 suite à sa liquidation judiciaire et son rachat par Kamkorp, Bristol a annoncé son retour pour l’année prochaine. Un nouveau modèle répondant pour l’heure à Project Pinnacle.

Bristol occupe une place particulière au Panthéon des marques britanniques. Héritière de Bristol Aeroplane, la marque reste discrète mais conserve longtemps une clientèle huppée et fidèle. Clientèle qui malgré tout s’épuise au fil des années et malgré une tentative de relance au début des années 2000, la marque suspend sa production en 2011. Rachetée par Kamkorp, également propriétaire de Frazer-Nash et de Metrocab, Bristol prépare son grand retour.

Evoqué dès l’année dernière, ce retour est à présent officiellement confirmé pour 2015. Le projet a un nom, Project Pinnacle, et même un début de visage. Si la relance des années 2000 avait tenté une modernisation brutale avec la Fighter trachant radicalement avec la lignée des 603 / Blenheim, le prochain modèle semble jouer la carte de la nostalgie. La forme du capot ici présenté rappelle en effet les premiers modèles de la marque.

Un peu d’histoire

Rappelons que la première Bristol était dérivée des BMW 326 / 327 / 328, dont elle conservait la calandre typique. Une production rendue possible par le rachat à la fin de la seconde guerre mondiale de Frazer-Nash par Bristol. Frazer-Nash produisait avant guerre des BMW sous licence, et HJ Aldington (directeur de Frazer-Nash) proposa de prendre la même base pour la marque Bristol. Il racheta alors à BMW les droits, y compris pour le moteur de la 328. Dès 1947, Frazer-Nash est revendu (et plusieurs sociétés qui en sont issues portent ce nom aujourd’hui), puis Bristol Cars est séparé de Bristol Aeroplane en 1960, lors de la fondation de BAC (British Aircraft Corporation qui deviendra British Aeropsace).

Par la suite, la vie de Bristol  Cars ne sera pas un long fleuve tranquille et connaîtra plusieurs changements de propriétaires.

Ironie de l’histoire donc, voici Bristol et Frazer-Nash réunis. Ce dernier étant aujourd’hui spécialisé dans la recherche et développement de solutions de propulsion électrique et hybride, on peut supposer que cette nouvelle Bristol sera ainsi propulsée…

Bristol-Pinnacle-2

Source : Bristol Cars

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz