Accueil Droit routier Limitation à 80 km/h : un test pour faire passer la pilule

Limitation à 80 km/h : un test pour faire passer la pilule

322
13
PARTAGER

Considérez que c’est fait ! Le Ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé ce matin être favorable à une expérimentation de la limitation à 80 km/h des départementales.

Cette expérimentation devrait passer par des tests menés sur « certaines routes très accidentogènes » mais à n’en pas douter ce n’est que le premier pas vers la baisse générale. Par le passé, rares sont les expérimentations en matières de sécurité routière qui n’ont pas été pérennisées par la suite. On peut citer l’utilisation obligatoire des feux de croisement le jour qui fut expérimentée dans les Landes dans les années 2000. Et encore sur ce sujet, la France a fini par rendre obligatoire les feux diurnes sur toutes les voitures commercialisées sur son sol à partir de 2011.

Ici, le Ministre est dans la droite ligne de son prédécesseur et désormais Premier Ministre. A l’issue d’une nouvelle réunion du CNSR, le Ministre déclare que la réduction à 80 km/h « ne peut être envisagée que de façon expérimentale et sur des segments très accidentogènes. Il faut prendre le temps de la pédagogie ».

Autant dire que cela sera très vite généralisé et mis en place. Il y a 11 ans, la CNIL enregistrait la délibération numéro 03-041 du 23 septembre 2003 portant avis sur un projet d’arrêté interministériel portant création d’un dispositif expérimental visant à automatiser la constatation de certaines infractions routières et l’envoi de l’avis de contravention correspondant. Cette délibération a lancé le déploiement des radars automatiques sur le bord de nos routes. Avec les hausses récentes du nombre de morts sur les routes, voilà une occasion toute trouvée pour justifier la baisse de la limitation de vitesse.

En fait, si on expérimente la baisse de la vitesse sur des axes accidentogènes, évidemment que le nombre d’accidents devraient mécaniquement diminuer. Mais de là à généraliser en supposant que sur toutes les routes ce sera la même chose, c’est un pas infranchissable que fait allègrement le Ministre. En outre, si ces axes sont vraiment accidentogènes mais toujours à 90 km/h, on peut se demander ce que font les responsables pour ne pas avoir déjà mis une limitation plus adaptée ou ne pas avoir aménagé ces routes !

Source : AFP, illustration : Ministère

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Limitation à 80 km/h : un test pour faire passer la pilule"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Graoum
Invité

Et sinon, baisser le prix des péages pour inciter les gens à utiliser le réseau routier le plus sûre disponible ? Ah mince cela ne rapporte rien à personne! Si l’objectif était réellement de sauver des vies, le consensus sur cette restriction absurde serait total.

TIno
Invité

Le problème c’est que ces tr** du c** ont vendu le réseau autoroutier à une sté privée (Vinci) et donc il ne peuvent pas, même si ça leur traversai le cerveau, agir sur ce que tu suggères qui serait effectivement une bonne idée

asterix
Invité

plus les voitures sont modernes et sur moins on roule vite .la mort de l’automobile en France.

pedro
Invité

Les gens sont tellement obsédés par le tachymetre de peur de perdre des points qu’on ne regardera bientot plus la route.
Je viverai les panneau de limitation de vitesse a leur place comme ca tu regle le radar comme tu veux et tu attends que les caisses se remplissent tranquillement.

Jo
Invité

Combien de fois faudra-t-il rappeler à nos chez ministres que la vitesse n’est pas la cause principale des accidents en France..!
DROGUE
FATIGUE
COMPORTEMENT EGOÏSTE & FAUTIF
Et pour rappel, nos voitures sont de plus en plus sûres, les constructeurs investissant des millions chaque année pour l’amélioration de la sécurité..

La police devrait d’abord se concentrer sur le respect des clignotants, des distances de sécurité, des dépassements dangereux, du téléphone au volant, etc…

Comité de Défense des Boites 6
Invité
Comité de Défense des Boites 6

Nous, Comité de Défense des Boites 6, sommes contre ce projet.

A 80km/h, les automobilistes n’auront plus besoin de nous.
Nous serons alors inutiles, délaissées, conspuées.

Nous entendons déjà les remarques blessantes :
« Tu broutes en 6 à 80km/h, passe ta 5 ! »

Non à la maltraitance et à l’abandon de la 6ème vitesse.
Oui à la conservation de la limitation des 90km/h.

Jean-Claude Van Damme, nous supporte dans ce combat avec la déclaration choc :
« Un homme averti en vaut deux, trois petits tours et puis s’en vont, ne coupons pas les cheveux en quatre, la boite six est indispensable, comme les cinq doigts de la main »

wpDiscuz