Accueil Renault Essai (very) Youngtimer : Renault Megane R26.R, jeune de coeur

Essai (very) Youngtimer : Renault Megane R26.R, jeune de coeur

464
14
PARTAGER

On l’a vu dans la première partie, la Renault Megane R26.R possède une philosophie très radicale. Pas de confort, pas de gadgets; tout est uniquement tourné vers la performance. On aime ou on n’aime pas.

230 pur-sangs

Dans la recherche de poids, le bloc perd logiquement son cache. Le bloc Renault s’expose à nu. Le quatre cylindres 2 litres est accouplé à un turbo double-entrée Mitsubishi. Comme sur la R26, il est poussé à 230ch (contre 225ch sur les RS, Trophy et F1 Team.) L’actuelle RS possède 265ch.

Renault Megane R26R int 02

La boîte est une Nissan manuelle (JATCO), à 6 rapports. Depuis toujours, Renault est hostile aux boîtes automatiques. Aujourd’hui, seule la Clio RS a droit à une boîte EDC. Dommage car cela aurait souligné l’influence de la F1 sur la R26.R. En 2008, les launch control sont encore extrêmement rares. Tant pis pour les garagistes du dimanche, la R26.R se démarre à l’ancienne !

Enfin, il y a un échappement en titane, qui apporte un feulement dans les accélérations.

Renault Megane R26R int 03

Everything is awesome

La Megane RS, c’est Alain Prost : rapide, mais trop clinique, donc ennuyeux au final. A contrario, la R26.R, c’est Jean Alesi ! Il y a bien sur les 5 chevaux en plus et les 130 kilos en moins. Mais surtout, elle possède des réglages plus pointus, des pneus spéciaux et aucune insonorisation. Et encore, là, elle est chaussée en Bridgestone ; des Toyo Proxes R888 -de quasi-slicks- sont disponibles. Le comportement en est métamorphosé. Avec 230ch pour 1 232kg, elle donne des coups de pied aux fesses à chaque accélération. Elle ne met que 6,2″ pour atteindre 100km/h (contre 6″ pour la RS actuelle, beaucoup plus puissante.) En plus, elle le fait dans un bruit rageur. Bien calé dans le baquet Sabelt (avec harnais « Farinelli »), on se croirait en course. Une petite route de campagne devient une spéciale de rallye improvisée, avec des vitesses « pas du tout raisonnables », même en virage. Le freinage est au diapason, à donner l’impression qu’on freine du pied gauche ! Il y a de quoi s’amuser lors des journées circuit… Le seul bémol, c’est que lors des départs arrêtés, les roues patinent en première (le défaut classique des tractions.)

Puis il faut lever le pied, pour traverser un village. La direction est assistée et l’embrayage, très léger. De plus, le turbo est présent dés les bas régime. Néanmoins, la R26.R a le défaut de ses qualités : c’est presque une voiture de course. Elle est avant tout typée « circuit », sans aucun compromis, donc peu adaptée au quotidien. Les nids de poule sont une torture pour le dos. Et sur les longs trajets, le bruit est insupportable. En prime, faute de banquette arrière, impossible d’aller à la journée circuit en famille.

Renault Megane R26R int 04

Conclusion

La Mégane R26.R est une voiture envoûtante. Par rapport à l’actuelle Mégane RS, voire la RB8, elle est beaucoup plus extravertie. C’est une auto « à l’ancienne », sans filet électronique. C’est le pilote qui conduit, pas l’ordinateur. De quoi donner des sensations à celui qui souhaite participer à une journée circuit. D’autant plus qu’elle n’est pas « physique » à piloter. Il faut être bien courageux pour venir par la route avec, voire carrément à l’utiliser au quotidien.

Est-ce que, dans l’absolu, la Renault Megane RS R26.R est une bonne sportive ? Oui. Est-ce que ses performances sont au niveau des compactes sportives de 2014 ? Oui. Elle n’a « vieilli » que sur les détails : une présentation trop sage (et trop proche du modèle d’origine), l’absence de modes « street » et « race » (qui permettraient de régler le comportement en fonction des conditions), de launch control et pour ceux qui le désirent, de boîte séquentielle. Ah ça, pour la piloter, il faut se creuser les méninges et mouiller le maillot !

Aujourd’hui, on sait faire plus performant et moins spartiate pour moins cher. Objectivement, la RS 2014 est plus intéressante. Mais ceux qui privilégient les sensations et le pilotage pur préféreront la R26.R.

Et si vous la vouliez ? Le principal problème, c’est… d’en trouver une. Sur les 450 exemplaires, il n’y en a que 220 à conduite à gauche, dont 126 ont été écoulées en France. Autant dire que la R26.R ne court pas les rues. Ensuite, comptez 25 000€ (sachant qu’elle valait 34 500€ neuve.) A titre indicatif, une R26 « normale » est à 15 000€ et une RS « tout court », à environ 10 000€ (qu’elle soit en 2,0l turbo 230ch ou en dCi 175.) Comme d’habitude, méfiez-vous des annonces avec prix de vente anormalement bas ou des vendeurs trop pressés…

Renault Megane R26R int 05

Crédit photos : Joest Jonathan Ouaknine/Le Blog Auto

Merci à Arnaud Deligny et à Greg « Detailling » pour l’essai du véhicule

<<<LIRE LE DEBUT
Cinq ans déjà

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Essai (very) Youngtimer : Renault Megane R26.R, jeune de coeur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
F1
Invité

Ca sert à quoi le sac à dos/casquette?

Ceux qui aimaient à l’époque en pense quoi aujourd’hui?

Liam
Invité

Quelle coup de vieux …

D ou l interet de faire evoluer tres peu les voitures a chaque nouvelle generation , comme le fait vw et audi ( et bien d autre ) , cela evite que l ancienne generation prenne un coup de vieux , et cela evite une decote importante .
Une golf 4 reste encore a la mode aujourd hui , alors qu une megane 2 est completement depassée niveau look .

beniot9888
Invité

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Moi, je trouve que la Mégane 2 vieillit très bien. Sa ligne était originale et homogène. Et elle a toujours de « l’allure ».

La Mégane 3, par contre, devrait rapidement faire démodée, par son coté sans caractère.

berkut
Invité

Je vois pas ou est le coup de vieux, j’aurai tendance a dire tout le contraire, le design était avant-gardiste du coup elle reste largement dans le coup.

Je vois pas l’intérêt de tout ramener à VW ou Audi sur n’importe quel sujet, mais si tu veux jouer à ce jeux là, la première A5 a pris 10 ans sur la deuxième et juste à cause des optiques, pas si fort que ça chez Audi…

r.burns
Invité

C’est pas qu’elle est dépassée, elle a toujours été moche, des le départ, ah ça ils ont insisté après l’avantime et la vel satis avec cet arrière…

Jurassix
Invité

La voiture a vraiment ete acceuillie comme une vrai track day, entre les modeles « sports » des generalistes et les voitures pure sport des artisans clairement invivable au quotidien.
C’est rare et courageux de faire ca.

Et les anglais, reels fans de voitures de sport, on a priori aime, a voir le peu de conduite a gauche dans la production totale…

alpineur
Invité

Toute les megane RS sont construite à dieppe photo à appuie et j’ai visiter usine. 3 fois. !!!

Pat
Invité

Oui, JJO parlait des Mégane classiques.

Autant je n’aimais pas le look de la Mégane II 5 portes, voir même de la 3 portes classique (les 4 portes, CC et Estate étaient par contre très réussies), autant quand je revois aujourd’hui une Mégane II RS (j’en croise souvent 2 au lavage auto) je ne peux pas m’empêcher d’être absolument fasciné par ces voitures : quelle gueule !

Dès qu’on la voit, on sait ce à quoi on peut s’attendre : de la violence et du fun.

Pat
Invité

L’état de cette voiture est incroyable, mis à part les tapis de sol, on dirait qu’elle sort de concession.

wpDiscuz