Accueil Peugeot Jacques Villeneuve retrouve Peugeot et découvre le RallyCross RX

Jacques Villeneuve retrouve Peugeot et découvre le RallyCross RX

189
6
PARTAGER

Nous vous parlions récemment de l’arrivée officielle de Peugeot dans le nouveau championnat mondial FIA de Rallycross le RX, voilà une recrue de choix pour les lionnes en la personne du Québécois Jacques Villeneuve. Va y avoir du sport !

Ce n’est pas au sein de l’écurie Hansen qu’évoluera le Champion du Monde F1 1997 mais chez les Ecossais de Albatec. L’écurie est très jeune puisqu’elle a à peine 1 an d’existence mais se lance tout de même dans le grand bain après une saison en championnat britannique et quelques courses européennes. Villeneuve devra donc s’adapter à la 208 et dompter les 600 chevaux délivrés par le 2 litres ensorcelé par Oreca.

Cela ne devrait pas trop poser de problème à l’ancien pensionnaire de la Nascar, du Trophée Andros, mais surtout de l’IndyCar, de la F1 et ne l’oublions pas de la Peugeot 908 au Mans (2007 et 2008), lui qui se déclare évidemment impatient d’en découdre : « Nous avons eu un test très positif en France, j’étais impressionné par la qualité de l’équipe, en particulier du coté ingénieurs. Cela me rappelle mes années de Formule 1. La voiture est très directe, la puissance est incroyable et avec 600 chevaux pour s’amuser, qui ne serait pas excité ? (…) J’attends avec beaucoup d’impatience le début des événements ».

Conscient du niveau, il tempère tout de même : « Je suis un pilote et bien sur je veux gagner, mais il y a beaucoup d’inconnues avec un nouveau championnat et une nouvelle voiture. J’espère gagner des course, mais je suis conscient qu’il y a plein de choses que je ne connais pas, donc 2014 sera une année d’apprentissage ».

Villeneuve_Albatec_066

Villeneuve sera le coéquipier du patron/pilote Andy Scott qui voit en Villeneuve un renfort de poids : « Je suis très heureux d’accueillir Jacques dans l’écurie Albatec. Il amène avec lui tout son bagage d’expérience et un palmarès incroyable dans différentes disciplines. Il est réputé pour son niveau technique et sa capacité à piloter n’importe quelle voiture aux limites et je suis très excité de voir ce qu’il donne dans la Peugeot 208 de 600 chevaux pour ses débuts en Rallycross RX ».

Source et illustration : Albatec Racing

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Jacques Villeneuve retrouve Peugeot et découvre le RallyCross RX"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SvartEngel
Invité
« Cela ne devrait pas trop poser de problème à l’ancien pensionnaire de la Nascar, du Trophée Andros, mais surtout de l’IndyCar, de la F1 et ne l’oublions pas de la Peugeot 908 » Les années précédentes ont montré qu’il était plus difficile de s’adapter au format très particulier du Rallycross qu’aux spécificités des Supercars. Prenez-en pour preuves les résultats de Loeb à Lohéac ou encore l’incapacité de Solberg à transformer sa pointe de vitesse incroyable en victoire tout au long de la saison. Puis comparez cela aux parcours de jeunes pilotes comme Andreas Bakkerud, ou Timur Timerzyanov avant lui, performant dès… Lire la suite >>
SvartEngel
Invité

Dès leur première saison en Supercar*

SvartEngel
Invité

Oui, quelqu’un qui suit le RX est au courant de tout ca, mon commentaire est avant-tout destine aux non-inities. Les memes qui voyaient Loeb tout pulveriser a Loheac. Et oui, Solberg a montre que s’il part devant, il est quasi imbattable, mais le plus difficile en Rallycross, c’est bien d’etre devant au premier virage.
PS: Pardonnez moi pour le manqué d’accents, le clavier QWERTY n’est pas le meilleur ami du francais

Tobeor
Invité
Je ne suis pas vraiment d’accord avec l’analyse concernant la perf de Loeb Il n’avait pas fait beaucoup d’essais mais en temps au tour il était OK Gronholm était aussi venu en 2008 … il avait remporté la Suède ou il avait réalisé une grosse préparation puis était apparu nettement moins bien par la suite C’est vraiment aléatoire le rallycross tres peu de pilotes (même parmis les plus performants) parviennent à être réguliers sur une saison (ya pas mal de casse quand même) Procter qui à gagner à Dreux en 2012 n’avait jamais été en mesure de l’emporter et ne… Lire la suite >>
SvartEngel
Invité

Aléatoire ça dépend, quand on voit la saison 2012 de Timerzyanov ou la maestria de Sverre Isachsen avant lui.
Tout à fait d’accord en ce qui concerne Loeb, ce n’était clairement pas un problème de rythme, mais un « manque d’agressivité » (logique cela dit).
Et en effet, la victoire de Procter revenant de la finale C à Dreux montrait clairement ce qu’est le rallycross, une discipline intense où rien n’est gagné avant le drapeau à damiers. N’est-ce pas là l’essence même du sport auto d’ailleurs?

wpDiscuz