Accueil Motorisation Emile Véron est décédé

Emile Véron est décédé

159
12
PARTAGER

 

Son nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant, vous avez sûrement joué avec ses créations étant enfant : Emile Véron était le fondateur des marques de miniatures Norev et Majorette. Il s’est éteint jeudi, à Lyon, à l’âge de 88 ans.

Né en 1925, Emile Véron se lance dans le modélisme à peine sorti de l’école en fondant avec ses deux frères, la société de fabrication de modèles réduits Norev en 1946. Le nom de l’entreprise n’est autre que l’anacyclique (le mot écrit à l’envers) de leur propre nom.

C’est en 1961, à la suite d’un différend sur la gestion et l’orientation à donner à Norev, qu’Emile quitte l’entreprise pour monter sa propre société : Rail-Route. Elle deviendra Majorette cinq ans plus tard, abandonnant au passage la fabrication des trains miniatures pour se focaliser sur les voitures au 1/64ème et les camions au 1/100ème.

Contrairement à ses frères qui poursuivent dans la voie des miniatures de collection, Emile Véron préfère s’orienter vers le jouet. Les Majorette doivent donc être solides, raison pour laquelle elles sont faites de zamac, un alliage de zinc, d’aluminium, de magnésium et de cuivre.
Si Dinky Toys, Corgi et Matchbox dominent déjà largement le marché, Majorette parviendra néanmoins à se faire sa place au soleil, grâce notamment à la diversité de son catalogue.

En 1977, Majorette, absent des segments 1/43ème et 1/18ème, rachète Solido, et se voit introduit en bourse. Ce nouveau groupe ainsi créé s’impose alors comme leader mondial de l’automobile miniature pour près de 10 ans. Durant cette période, ce sont jusqu’à 400.000 modèles réduits qui sont fabriqués par jour, commercialisés dans 60 pays ! C’est l’époque bénie pour l’entreprise, qui compte des filiales aux quatre coins du monde : au Portugal, en Autriche, en Grande-Bretagne, mais aussi en Australie, au Brésil ou aux Etats-Unis. Majorette prend aussi en charge la distribution de Verem, et permet aux entrepreneurs d’assurer leur promotion sur des modèles réduits via Majorette Pub et Solido Pub.

Durant les années 80 et au début des années 90, fort de ses méthodes de travail ( la transparence des salaires de chacun et pionnier de la participation des employés, pour laquelle il reçoit la Légion d’Honneur), Emile Véron tente une carrière politique. Il sera notamment candidat à l’élection présidentielle de 1988.

Mais les déboires commencent au milieu des années 80. La concurrence américaine et asiatique du secteur oblige Majorette à délocaliser une partie de sa production en Thaïlande dès 1986 pour faire face à une situation qui devient critique. Cela ne suffira pas à sauver la marque, qui est mise en liquidation judiciaire en 1992. Emile Véron sera mis en examen en 1993 pour abus de biens sociaux.

Sauvée par Idéal Loisirs qui lancera l’éphémère gamme Novacar (1994-1996), Majorette est à nouveau cédée en 1996. C’est Triumph-Adler AG, un fabricant allemand de… bureautique qui se porte acquéreur. Le groupe ne parviendra pas à redresser la société française, qui sera finalement liquidée en 2000.

Il faudra alors attendre 2003 pour que le groupe Smoby décide de racheter la marque Majorette, d’en relancer la production exclusivement en Thaïlande. La qualité des produits s’en ressent : détails moindres, absence de parties mobiles, châssis en plastique, roues mal fixées, etc. N’empêche, le succès, et les bénéfices semblent de retour.

Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là puisqu’en 2007, Smoby-Majorette est à son tour placée en liquidation judiciaire, la faute à des rachats trop nombreux. Brièvement passée entre les mains d’un groupe financier (MI29), Majorette est récupérée par le nouveau groupe Smoby Toys en 2010, filiale du géant allemand du jouet Simba-Dickie Group.

Après cette histoire mouvementée, Majorette semble avoir retrouvé un peu de sérénité, avec des modèles renouvelés et à nouveau plus soignés, ainsi qu’un panel élargi.

 

Source : AFP

 

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Emile Véron est décédé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yuan
Invité

souvenirs, souvenirs…

beniot9888
Invité

Ah… Ce que j’ai pu en acheter des Majorettes…

klm
Invité

souvenir d’enfance

JD
Invité

Merci Monsieur c’est aussi grâce à vous si j’aime tant l’automobile aujourd’hui
Qu’est-ce que j’ai pu y jouer aux petites voitures mes parents m’en ont encore parlé aujourd’hui

Pat
Invité

+1

Souvenir ému de ma R5Alpine grise, de mon A310 Gendarmerie, de ma Fiat Ritmo orange, ma Mercedes grise et ma R4 fourgonnette jaune (que j’ai toutes refilé à mon fils !!!).

lulu94
Invité

souvenir, souvenir

wpDiscuz