Accueil Citroën PSA : le titre flambe en bourse, des raisons d’espérer ?

PSA : le titre flambe en bourse, des raisons d’espérer ?

126
34
PARTAGER

Le titre PSA connait sa 13ème séance de hausse consécutive et a vu son cours prendre 100% depuis son plus bas de novembre 2012. Ce regain de forme à la bourse montre-t-il que le pire est derrière le lion ?

Les analystes relèvent leurs objectifs de cours
4,396 euros l’action PSA. Tel était le prix au 16 novembre 2012. Hier le titre a enfoncé le plafond des 8 euros et a même atteint un moment les 8,80 euros (soit +100% en 8 mois). S’affichant à l’heure actuelle au-delà des 8 euros 50, le titre retrouve des niveaux qu’il n’avait plus connu depuis la fin mai 2012 et le capital en bourse est valorisé de nouveau au-dessus des 3 milliards d’euros ! Malgré le marché automobile européen toujours à la peine, les craintes d’un défaut de trésorerie semblent s’éloigner et les notes favorables affluent.

HSBC a par exemple relève sa recommandation de ‘neutre’ à ‘surpondérer’ et passe l’objectif de cours de 7,6 à 10 euros alors que les résultats semestriels devraient être dévoilés à la fin du mois de juillet. Un beau signe de confiance qui est partagé par d’autres analystes. Morgan Stanley se mouille un peu moins mais relève tout de même son objectif à court terme à 9 euros.

PSA communique avant le bilan semestriel
PSA en profite pour communiquer sur les bons résultats de collecte de son livret Distingo dont l’encours dépasse largement les objectifs et permet à la banque PSA d’avoir un peu plus d’air (même si cela ne représente que moins de 5% du volume d’argent brassé chaque année par la banque).

Mais la direction communique également sur l’avancement de son plan social qui est en ligne avec les prévisions. Ainsi que sur les économies que le groupe réalisera encore d’ici 2015 (1,5 milliard d’euros d’économie supplémentaire). En bref tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à Sochaux. Enfin presque.

L’augmentation de capital définitivement écartée ?
En effet, les synergies avec son allié General Motors mettent du temps à se concrétiser. Et le groupe reste surexposé au marché européen bien qu’aillant très vite développé ses marchés hors Europe. Toutefois, cela n’entame pas la confiance affichée des analystes qui félicitent PSA Peugeot Citroën pour leur contrôle des coûts.

Avec ce retour en affection des organes boursiers, PSA peut-il se passer d’une augmentation de capital ? Oui à en croire certains, sauf si le marché Européen devait encore baisser. D’aucuns osent avancer que cette augmentation de capital pourrait également être liée à la décision de baisser les limites de vitesse qui provoquerait alors un nouveau « choc de désaffection » de l’automobile selon Cercle Finance.

Lire également : Dongfeng – la Chine à la rescousse de PSA ?

Source : Nyse Euro, Cercle Finance, PSA, Photo : PSA

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "PSA : le titre flambe en bourse, des raisons d’espérer ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ted
Invité

Prochainement GM va pouvoir revendre sans perte ses 7% d’actions (5,78% de droits de vote) .

Maltus
Invité

Gm les a acheté à 13 euros et +… je pense donc qu’il va encore attendre de meilleurs jours, ou bien conserver sa participation « advitam aeternam ».

ted
Invité

Pas mal, mais personne de chez GM au conseil d’administration.

L’alliance scellée comporte une clause «Stand still» qui prévoit «que GM ne peut pas monter au-dessus de 7% du capital durant la durée de l’alliance qui est de dix ans»

,Il n’est pas non plus prévu que GM obtienne un siège au conseil d’administration de PSA car les deux constructeurs vont rester concurrents.

C’est bien maigre pour GM qui a l’habitude de mieux manger en Asie ou dans le monde.

Alpa
Invité

Les rumeurs d’investissement supplémentaire de GM, ou d’investissement chinois, ont contribué à faire monter les cours. La famille Peugeot s’est sans doute arrangée pour faire courrir ces rumeurs et ainsi soutenir le cours et apporter de l’argent frais sans se faire diluer. Ils sont malins!

Et vu l’internationalisation, la réduction des coûts et les supers modèles en train de sortir, les prochaines annnées vont être belles pour PSA.

wizz
Membre

tu devrais te renseigner sur les investissements boursiers…

bzep
Invité

ça dépend, cette analyse se tient.

wizz
Membre
Il y a un nouveau business à prendre: la fabrication des bisounours. Mais pour cela, il faut 100 millions d’euros pour construire l’usine, acheter le terrain, acheter les machines, etc… J’ai 50 millions d’euros, alors: -soit je fais des emprunts bancaires, et devrai y laisser des garanties à la banque, avec un taux d’intérêt fixe, des mensuaités fixes, des échéances rigides. Des choses pas très bien pour uns start up. Les bénéfices peuvent venir très vite, ou mettre 10 ans à se concrétiser (voir Tesla par exemple). Je n’ai donc pas la certitude de pouvoir rembourser la banque à cette… Lire la suite >>
JiFa
Membre

Wizz je ne suis absolument ignorant en système boursier mais suivant ton exemple j’en dégage la conclusion suivante:

Effectivement il n’y a pas de gain direct pour PSA avec les manoeuvres de GM
Par contre la surévaluation ou plutôt la reprise de valeur des actions que GM a acheté permet de montrer l’interêt aux autres investisseurs de ce groupe et donc de donner plus de pouvoir image et fonds à PSA non?

SGL
Membre
Il faut sauver le soldat Peugeot ! Il y va de notre économie de nos emplois et de notre prestige national ( oui je sais je suis ringard ! ) mais pensez a vos enfants ! Espérons que la synergie avec GM va enfin prendre , histoire de compenser le fructueux marche iranien, et que GM ne la joue pas trop perso. souhaitons que les programmes communs se mettre en branle, genres : Nouvelle corsa sur la plateforme 208, toute nouvelle plateforme commune pour la 508 II / C5 III / insignia II Mixte Diesel HDI/SIDI pour tout le monde,… Lire la suite >>
ted
Invité

Et si les rumeurs venaient de New York ou Londres.

Pour Dongfeng, le vrai, l’entreprise qui ne fabrique que des voitures chinoises, et pas les coentreprises, PSA est beaucoup trop gros. La grenouille ne peut pas encore manger le bœuf.

Dongfeng Motor Corporation Domestic shares 5,760,388,000 actions 66.86%, le peuple chinois,
le restant: les banques anglo saxonnes dont JPMorgan Chase & Co avec plus de 400 millions d’actions Dongfeng.

wizz
Membre
Un petit industriel peut parfaitement racheter un gros industriel. Pour cela, il lui suffit de mener une campagne de levée de fond pour lui donner le budget nécessaire, et racheter le gros. Porsche est plus petit que VW, et gagne moins d’argent que VW. Mais Porsche avait pu se financer sur le marché mondial, se faire des prêts pour lancer un OPA sur VW… …sauf que pour rembourser ses créanciers, Porsche comptait sur les bénéfices de VW en tant qu’actionnaire de VW. Or, ce fut la crise (ou stratégie de la terre brulée appliquée par VW pour contre attaquer de… Lire la suite >>
wpDiscuz