Accueil Actualités Entreprise Carbon Motors au (fond du) trou

Carbon Motors au (fond du) trou

97
10
PARTAGER

C’était en mars 2010 : la start-up américaine sabrait le champagne. Et annonçait en grande pompe la signature d’un accord passé avec BMW pour la fourniture de de 240 000 moteurs diesel 3.0l six cylindres, boîtes automatiques et systèmes d’échappement. Quelques semaines plus tard, Carbon Motors annonçait des milliers de réservation pour sa berline estampillée forces de l’ordre. Depuis ? Une suite de nouvelles moins réjouissantes avec l’épilogue final qui nous intéresse aujourd’hui…

 

Carbon Motors, c’est fini. Au trou. Au fond du trou. Pas une nouvelle très surprenante si on se souvient du manque de trésorerie clair après la non obtention du prêt auprès du DOE ou d’investisseurs ne se bousculant pas au portillon. Ou encore récemment du complexe industriel de Connersville totalement vidé avec une équipe dirigeante aux abonnés absents.

La firme américaine vient d’être placée sous le régime des faillites du chapitre 7 auprès d’une cour d’Indianapolis. Le passif s’élève à plus de 21 millions de dollars quand les actifs de la société culminent à moins de… 20 000 dollars.

En se plaçant sous ce processus juridique de la faillite, Carbon Motors s’affranchit, pour l’heure, de poursuites. Selon la presse américaine, Carbon Motors devrait faire face à diverses plaintes pour des montants portant sur plusieurs millions de dollars. En résumé la Carbon Motors E7 ne viendra finalement pas se mêler à la lutte sur marché des véhicules de police sur le sol américain. De quoi laisser les coudées franches aux importants acteurs historiques.

A lire également. Carbon Motors : avis de recherche, Carbon Motors E7 : 14 000 réservations, BMW fournira Carbon Motors aux USA et Carbon Motors a son site de production.

Source : Business Week.

Crédit illustration : Carbon Motors.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Carbon Motors au (fond du) trou"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ingeniere
Membre

les 3 grands ne veulent pas d’un nouveau joueur, remember Tucker, De Lorean….

François
Invité

Si votre thèse était la bonne, le DOE aurait accordé des prêts au trois Big Three dans le cadre de son programme ATVM (restons sur celui-ci même s’il y a d’autres formes de prêts ou d’aides auparavant). La réalité est différente puisque seul Ford y a eu le droit parmi ceux-ci et il a été accompagné de Nissan et Tesla.

Le DOE a en réalité pas vraiment aidé les petits : Aptera, Coda, Bright Automotive, Fisker (partiellement) ou Think se sont faits envoyer bouler.

Carrera6
Invité

La berline qu’ils avaient presenté me fait penser a celles que l’on voit dans les jeux videos n’ayant pas de licences constructeurs. Il est a mon avis tres difficiles dans le contexte actuel de se faire un nom dans le domaine, les constructeurs historiques luttant deja assez pour survivre.

Raph
Invité

Carbon Motor est présent dans les jeux vidéo et la marque est clairement mise dessus.

Need for Speed hot pursuit par exemple.

pedro
Invité

Dodge Charger et Chevrolet Caprice remplacent deja la Crown Vic.
Ils ne vont pas se laisser prendre ce marche juteux pas une bagnole inconnu aux moteur diesel allemand. L’etat US n’aidera pas carbon motors…

mohamed
Invité

Peut être pour laisser la place aux vanettes Nissan …

clubasphalte
Membre

Ou bien des twizy………

wpDiscuz