Accueil F3 Un point sur les Winter Series 2013

Un point sur les Winter Series 2013

96
0
PARTAGER

Cette semaine, de la FG 1000 et de l’Euro F3 Open, premier championnat européen de monoplace à redémarrer.FG 1000

Cela faisait plusieurs mois que l’organisateur nous promet une 7e voiture sur la grille. Il y a d’abord eu la piste Weiron Tan, puis les débuts annoncés d’Eric-Louis Pragasam, avant que l’on ne reparle de Tan…

A Yas Marina, le pilote de la filière Caterham est bel et bien là. A pied depuis l’été dernier, il veut se dégourdir les jambes avant d’attaquer une saison de Formule Renault UK.

Aux essais, ce n’est ni Tan, ni Natasha Seatter qui se mettent en valeur, mais un troisième Malaisien, Rahul Raj Mayer.

Ce week-end, les courses sont disputées de nuit.

La course 1 est assez folle. Tan est d’emblée trahis par l’allumage. Nick Canal et Mayer se battent pour la tête de la course. Au 3e tour, il y a un contact et l’Espagnol reste sur le carreau. La direction de course est en mode « Jacques Laffite » et elle laisse filer.

Grâce à cela, c’est le jour de gloire des sans-grades! Saeed Bintouq obtient sa toute première victoire et Harsh Rajpal, son tout premier podium. Haytham Sultan Al Ali, déjà 3e il y a 3 semaines, complète le trio.

Plus tard dans la nuit, c’est la course 2. Cette fois, c’est le Suzuki de Seatter qui a du mal à se réveiller. La Malaisienne abandonne et c’est son premier week-end sans victoire!

Au feu vert, Mayer dépose le poleman Bintouq. Parti dernier -donc 7e- Tan revient à grandes enjambées sur le leader. Sans surprise, il le passe et décroche sa première victoire en FG 1000. Mayer est 2e, tandis que Bintouq réussit à résister au retour de Canal et sauver le bronze.

Il faudra attendre 4 semaines pour revoir la discipline. Le duel entre Seatter et Tan sera sans doute passionnant.

Euro F3 Open

En 2001, Toyota soutient le lancement du championnat espagnol de F3 (un moyen de concurrencer l’Open Nissan.) En 2009, le championnat devient Européen et prend le nom d’Euro F3 Open. Par rapport au championnat européen de F3, il se veut davantage « low-cost » et donne plus de place aux gentlemen-drivers.

Aujourd’hui, il garde encore une forte coloration ibérique. Les teams Campos, Emilio de Villota et l’Anglais West-Tec fournissent le gros du plateau.

La saison débute par une Winter Series (2 manches.) A l’instar de l’US F2000, il s’agit davantage de séances d’essais collectives. D’ailleurs, il n’y a qu’une seule course par week-end.

Côté pilotes, il y a plusieurs têtes connues.
Sean Walkinshaw (West-Tec), fils de Tom, y débute. L’Ecossais a auparavant roulé en FR BARC et en Intersteps Series (ex-Formule BMW UK), sans marquer les esprits. Notez qu’il parrainera une écurie de F4, lointaine émanation de la structure paternelle.
Après quelques courses de F2, Hector Hurst se retrouve sur le banc de touche. Recruté par la MRF 2000, il y fait rebondir sa carrière et trouve donc un baquet chez Emilio de Villota.
A 53 ans, Luca Orlandi ne vise pas une carrière internationale. Créateur de mode, il revend sa marque, Luca Luca, en 2008. Grâce aux fonds, il se lance en sport auto. Blessé en 2012, il reprend le volant à l’occasion d’un test en Star Mazda. Néanmoins, l’Italien préfère replonger en F3, avec West-Tec. Pour info, il est marié à Oluchi Onweagba, un mannequin Nigérian. Autant dire qu’Orlandi n’est pas à plaindre…

Enfin, signalons la présence d’une femme, Valeria Carballo (Emilio de Villota.) Cette Venezuelienne est issue de la FR 2.0 Italienne.

La première des deux manches de Winter Series a lieu au Castellet.

Aux essais, le plus rapide est… Aucun de ceux cités plus haut. Le Canadien Nelson Mason (West-Tec) déjoue les pronostics et s’installe en haut de la feuille des temps. Il devance l’un de ses nombreux équipiers, l’Anglais Ed Jones.

Au feu vert, il y a un peu de cafouillage entre Mason, Jones et Hurst. Le Canadien garde néanmoins l’ascendant à la chicane. Ensuite, il prend le large et s’impose avec une large avance. Une performance d’autant plus surprenante qu’il possède un palmarès modeste: 2 Formula Ford Festival (2007 et 2008), quelques courses de F3 italiennes en 2010 et plus rien depuis.
Derrière, Hurst trouve l’ouverture et empêche West-Tec de signer un doublé. Jones est donc 3e.

Carballo réalise une belle entrée en matière avec une 9e place.

Crédits photos: Euro F3 Open (photos 1 et photos 6 à 8) et FG 1000 (photos 2 à 5)

A lire également:
Un point sur les Winter Series 2013

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz