Accueil Citroën Hybrid Air, plateforme modulaire, etc : les innovations chez PSA

Hybrid Air, plateforme modulaire, etc : les innovations chez PSA

257
42
PARTAGER

Durement frappé en 2012, le groupe PSA Peugeot Citroën attaque 2013 sur les chapeaux de roues en dévoilant ses technologies de demain nouant l’ambition de répondre aux enjeux de la mobilité du futur. Se détachent notamment une plateforme modulaire mondiale mais aussi une proposition technique novatrice : une solution full hybride essence et air comprimé.

 

Parmi les nouveautés d’envergure dévoilées aujourd’hui par le groupe lors de leurs journées de l’innovation se détachent différents projets. A noter en premier lieu les détails entourant la nouvelle plateforme EMP2 (pour Efficient Modular Platform) qui sera inaugurée par les Citroën C4 Picasso II et Peugeot 308 II et qui composera pour les futurs véhicules des segments C & D (soit la moitié de la production du groupe) comme la remplaçante de la C5.

Comme pour d’autres marques ou groupes, cette plateforme revendiquant un gain de masse de 70 kg sera le point de départ de différentes silhouettes allant des berlines bicorps et tricorps aux coupés et cabriolets en passant par les break, monospace et SUV.

PSA promet des émissions de CO2 en recul de 22 % à travers différentes technologies appliquées. Modulaire et mondiale, elle sera déployée au niveau international dans le courant de l’année comme à Vigo (Citroën C4 Picasso II) et à Sochaux (Peugeot 308 II). Suivra Wuhan en Chine l’année prochaine.

Si le groupe a également exposé plusieurs autres avancées (Selective Catalytic Reduction pour diminuer de 2 % à 4 % les NOx des véhicules diesel, Concept D-EGR pour offrir des motorisations essence haut rendement avec consommation réduite de 10 % en moyenne à l’horizon 2018), c’est bien la technologie Hybrid Air qui sort du lot.

Inédit ce type de chaîne de traction full hybride combine en réalité moteur essence et air comprimé. Le groupe de préciser que cette nouveauté hybride à air comprimé s’impose comme une « étape clé vers la voiture 2l/100 km à l’horizon 2020 ». Trois modes de conduite seront proposés à savoir zéro émission, thermique essence ou mixte. C’est en 2016 sur des autos du segment B qu’elle entrera en activité.

En prenant les cas d’une C3 ou d’une 208, ou silhouette équivalente, PSA avance 2,9 l/100 km à 69 g/km de CO2… Flatteur et évocateur par rapport aux rendements actuels des hybrides ou thermiques du marché. Un signe fort également adressé par Peugeot quand d’autres oeuvrent dans le tout électrique. Cette technologie permet donc de fonctionner aussi en mode air (zéro CO2) sur une fourchette comprise entre 60 % et 80 % de temps en usage urbain.

Dans les faits, la technologie repose sur « un moteur essence, un stockeur d’énergie sous forme d’air comprimé, un ensemble moteur-pompe hydraulique, une transmission automatique via une boîte de vitesses à train épicycloïdal« , précise PSA indiquant en complément qu’il est ici bien question d’une offre complémentaire à la technologie Hybrid4 dédiée aux fortes puissances des segments C et D.

Ce projet secret (nom de code Ghost) aura rassemblé des acteurs du privé comme du public pour se poser au final comme un partenariat entre L’Ademe, le commissariat général à l’investissement, PSA, Bosch et Faurecia. Cette technologie qui s’affranchit des infrastructures (maillage, bornes etc) et des conditions climatiques garantit également un procédé qui épargne les ressources naturelles comme les métaux précieux et terres rares, indispensables aux batteries notamment…

Véritable rupture technologique dans le monde des full hybrides, l’Hybrid Air devra aussi se traduire par une offre client cœur de gamme accessible en prix. Ceci l’avenir le dira. Innovation majeure et certainement exportable, l’Hybrid Air semble aussi se poser comme un signe d’un futur développement fort chez PSA…

HYBRID AIRhybrid-air-1hybrid-air-6hybrid-air_zoomhybrid-air-4hybrid-air-3hybrid-air-7hybrid-air-5hybrid-air-2hybrid-air-1infographics-HybridAir-low-resolutioninfographie-HybridAir-basse-definitioninfographics-HybridAir-high-resolutioninfographie-HybridAir-haute-definition

Quid d’éventuels partages avec GM ? Mystère. Alors que le groupe doit publier ses résultats financier dans les prochains jours (des résultats peu favorables vu la conjoncture 2012 et les chiffes de ventes), il entend bien rassurer les investisseurs et marteler le message que recherche, développement et innovation restent des crédos forts.

Source : PSA.

Crédit illustrations : PSA.

Crédit vidéos : PSA.

Poster un Commentaire

42 Commentaires sur "Hybrid Air, plateforme modulaire, etc : les innovations chez PSA"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Vivement que tout celà se concrétise en concession 😀

Hans Gruber
Invité

c’est clair! j’ai hâte de voir ça!
et ça fait plaisir de voir PSA se bouger.

Verslefutur
Invité

Cela me rappelle une chose:
En 2003, PSA annonce son hybride diesel sur la C4 et la 307. Sortie en concession seulement en 2012, sur des véhicules chers par rapport à la concurrence.

Donc logiquement, cette technologie Hybrid Air annoncée ce jour en 2013, sortira en 2022.
La 208 à 2.9l /100 km dans le futur fait sourire, car à sa sortie, les Japonais auront déjà fait mieux, Toyota en particulier 🙂
Et sinon la fiabilité ?

PSA, des belles promesses, toujours des belles promesses

Hans Gruber
Invité

oui, enfin, la seule chose qui sûre pour le moment, c’est que si PSA n’explore pas de nouvelles voies, il ne risque pas de se passer grand chose 😉
évitons les procès d’intention et laissons leur le bénéfice du doute si tu le veux bien.

DiZeL
Membre

Hééé oui. PSA ne faisant pas de marges juteuses sur de bon gros pickups vachement écolo, ils ont du attendre d’être sur de ne pas trop perdre d’argent sur leurs hybrides au lieu d’inonder le marché en les vendant à perte.

John
Invité
Peut être, peut être pas… Le cas de l’hybride électrique s’explique par le simple fait que le volume de vente est minable sur le coeur de marché de PSA (Europe continentale Brésil et Chine), que l’hybride électrique (Mild, Full, Plug-in) bah… c’est de la merde (lourd, cher, polluant à fabriquer, rendement mécanique à 100000 lieues d’une chaîne de transmission traditionnel : on se rattrape seulement grâce au rendement du moteur électrique, pour au final un gain de consommation à l’usage de… en gros 1L/100 et encore si on ne fait jamais de Nationale et d’Autoroute), bref investissement légers et produits… Lire la suite >>
Dub
Invité

Pauvre Verslefutur, toujours ta mauvaise fois caractéristique. Oui c’est Français donc c’est pourri. Oui c’est Japonais donc c’est bien ( malgré les classements fiabilité Autoplus qui mettent les Allemandes à rude épreuve contrairement aux idées reçues, les 70 morts dus aux Toyota qui ne freinent pas etc ) . Comment cela tu es encore là, pas parti vivre en Asie, et leurs conditions d’existence si enviables ? Ah non tu es trop faineant peut être pour bosser jusqu’ à 70ans. Alors soit un peu objectif et arrête ton anti PSA primaire, soit constructif.

Membre

En attendant, et contrairement à ce que semble dire John, les ventes d’hybrid4 (hybride diesel) sont excellentes, quasi le double des estimations de PSA, pourtant jugée bien ambitieuses à l’époque.
Sur la 508, et sur l’europe (car l’hybrid n’est que sur ce marché), on est à quasi 20% de mix pour l’hybrid4 par rapport à l’ensemble des ventes.

Et je te parle même pas des prix que ça a reçu de toute part.

Loshe.
Invité

Du concept à la production en série,je comprends que ca puisse etre long mais de là à ne sortir cette technologie que vers 2020, ca laisse songeur.
Est ce que PSA sera toujours vivant et indépendant jusque là ? that is the question.

Faudrait que PSA se bouge un peu plus vite pour la production. C’est bien beau d’avoir des idées et des idées qui marchent, il faut aussi les vendre rapidement sinon d’autres le feront avant.

Franck
Invité

Lamentable !!! Un ex ingenieur de chez Renault développe ce concept depuis des années, personne n.en a jamais voulu… On lui a même mis des batons dans les roues au niveau des banques. Aujourd’hui que son concept a été vendu à l’indien TATA, Peugeot se réveille … Et recupere des aides de l’état en plus !!! Quel gachis.

John
Invité

Bienvenu dans le monde réel…

Un ingénieur indépendant ne peut pas développer son concept dans l’automobile. On l’invite à boire un coup, on lui tire les vers du nez, on lui propose un contrat d’embauche pour récupérer le projet et une petite prime, il dit oui c’est bien, il dit non bah on s’en fout on mettra 2 ou 3 ans de plus pour avoir la techno mais on a les bases et un BE pleins de gentils ingé sous contrat

Thibaut Emme
Admin

Ce n’est pas le même principe que celui de Guy Nègre / MDI 😉
Ce n’est pas parce que les deux utilisent l’air que ce sont les mêmes.

Membre

Faux, ce n’est pas le même système que G. Nègre. C’est en fait quasi le même système que certains poids lourds.

Et d’ailleurs M. Nègre à félicité PSA pour cette initiative… si on lui avait piqué, je doute qu’il l’aurait fait.

Sly74
Invité

Il y a 10 ans Citroën avait développé un système hybride appelé Dynalto.
Pour avoir bossé sur ce système en tant que fournisseur, je peu dire que le projet est passé
à pas grand chose de la série, tellement proche que Citroën nous a remboursé notre ligne de prod.
Ce système était très très proche du système d’hybridation Honda.
J’ai jamais compris pourquoi ce projet est mort si près du but surtout au vue des prestations qu’il offrait. Aujourd’hui Citroën serait aussi compétitif qu’honda sur ce domaine.
Ce nouveau système parait intéressant, mais j’ai peur qu’il subisse le même sort…

Thibaut Emme
Admin

Xsara Dynalto = 1998 (plus de 14 ans…le temps passe)

wpDiscuz