Accueil Dunlop Goodyear confirme le projet de fermeture d’Amiens Nord (+réactions)

Goodyear confirme le projet de fermeture d’Amiens Nord (+réactions)

38
5
PARTAGER

La direction du fabricant de pneumatiques Goodyear a officialisé le projet de fermeture de son usine d’Amiens Nord (Somme). Du coté des syndicats, comme du coté des élus locaux, la levée de boucliers ne s’est pas fait attendre. 1 173 postes sont en jeu.

Une seule issue possible selon la Direction
« La fermeture de l’usine est la seule option possible après cinq années de négociations infructueuses. (…) Nous sommes pleinement conscients de la gravité de l’annonce que nous faisons aujourd’hui et des conséquences lourdes de ce projet pour les salariés, leurs familles et les communautés locales », a déclaré Henry Dumortier, Directeur Général de Goodyear Dunlop Tires France dans un communiqué publié par la direction. « Goodyear restera à l’écoute des initiatives qui pourraient être proposées par les parties prenantes, dans le cadre de la procédure entamée aujourd’hui ».

Une façon de rejeter la faute sur les partenaires sociaux qui depuis 4 ans maintenant refusent les ‘assouplissements’ demandés par la direction sur les horaires, les salaires, etc. La direction a donc décidé d’engager le bras de fer avec l’Etat Français et les syndicats. Au milieu de tout cela, il y a près de 1200 salariés, leurs familles, et tout les acteurs économiques qui seront impactés par n’importe quelle décision.

Le projet de fermeture a été présenté ce jour au comité central d’entreprise (CCE) qui s’est tenu au siège français à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Il fera l’objet d’une consultation des représentants du personnel. Pour Goodyear, « ce projet a pour objectif de sauvegarder la compétitivité des secteurs d’activité tourisme et agricole du groupe ».

Les élus locaux vont monter au créneau
Pour le maire PS d’Amiens, Gilles Demailly, cette annonce est totalement inacceptable et la responsabilité de Goodyear est totale. « Annoncer la fermeture totale est encore plus grave que ce que l’on pouvait imaginer. C’est inacceptable! Nous voulons un projet industriel » déclare-t-il à l’AFP. Selon le maire, aux 1200 emplois de Goodyear, il faut ajouter 800 emplois indirects qui seront immanquablement impactés (soit 2000 emplois au total). Une autre fermeture médiatique d’une usine de pneumatique a déjà eu lieu à 80km de là avec Continental à Clairoix.

Cette annonce de fermeture est d’autant plus étonnante que le fabricant de pneus agricoles Titan qui a déjà repris avec succès l’essentiel des activités agricoles de Goodyear était en discussion pour reprendre Amiens Nord. Selon Goodyear, c’est le manque de compétitivité du site qui serait en cause (la Direction avance une perte de 61 millions d’euros en 2011), mais selon la CGT, rejetant toute reprise par Titan, ce serait Goodyear qui serait la cause de l’achoppement des discussion.

La CGT montrée du doigt
Des voix dissonantes se font d’ailleurs entendre dans les rangs des syndicats. La CGT est clairement mise en cause par SUD et la CGC pour son rôle dans l’échec de la reprise par Titan. L’un comme l’autre fustige l’attitude de rejet de la CGT qui a fait capoter le projet de reprise d’au moins 500 emplois (le pôle agricole) à l’usine d’Amiens Nord. « Sauver une usine de 500 personnes, ce n’est pas rien et c’est mieux que de tout fermer » déclare par exemple Virgilio Mota Da Silva, délégué du syndicat Sud.

Quoi qu’il en soit, élus comme syndicats comptent rencontrer le Premier Ministre (Jean-Marc Ayrault) ainsi que le Ministre du Redressement Productif (Arnaud Monterbourg) et tout faire pour que ce projet, tout comme les différents plans de restructuration du site depuis 2008, soit déclaré illégal ou trouver un projet industriel de remplacement.

Pour aller plus loin : Goodyear – le projet de fermeture fait réagir le gouvernement

Source et photo : Goodyear Dunlop

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Goodyear confirme le projet de fermeture d’Amiens Nord (+réactions)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Dazim
Invité
Et bien voilà… Encore la CGT ! C’est bien les gars ! Continuer de protéger les travailleurs ! Surtout ne changez rien. On préfère tout bloquer. Dire non à tout. Faire comme ci la vie était belle, qu’il y a de l’argent partout. Que ne nous ne sommes pas en crise. Et à l’arrivée c’est 1200 personnes au pôle emploi. Bien joué les gars ! Le syndicalisme français est un vrai problème dans notre pays. Il relève plus de l’extremisme qu’autre chose et va tout faire planter. Y’a un moment pour gueuler et faire genre on ne veut pas comprendre… Lire la suite >>
Dazim
Invité

Et puis cette chèvre de Montebourg va encore se pointer en disant au patron qu’il baisse son salaire.

Comme si avec ça on règlerait la question de la compétitivité des entreprises françaises……

John
Invité

eh bien je t’en pris mon grand, fait comme les allemands, travaille jusqu’à 67 ans derriere une presse et vois ton temps de travail modulé en fonction de la charge (ton salaire par contre faudrait pas exagérer, on le module qu’à la baisse pas à la hausse).

C’est le progrès gagnons moins avec moins de temps libre… c’est sûr que c’est comme ça qu’on fera fonctionner l’économie : BELLE DEDUCTION

Dazim
Invité

Oui on peut aussi appeler ça gagnons moins pour continuer de travailler…

Si tout le monde avait ton raisonnement John, y’a pas de soucis du temps libre les français en auraient beaucoup. Et je ne suis pas convaincu que cela ferait mieux fonctionner l’économie.

Chacun pense ce qu’il veut hein ! Mais tu vois, eux on eu le même raisonnement que toi. Ils n’ont pas voulu bouger de leur position. Le résultat c’est le pôle emploi à la sortie. Si tu penses que l’économie se porte mieux comme ça….

tator
Invité

il est formidable ce John!
Il aurait ça place dans le gouvernement actuel!! 🙂

wpDiscuz