Accueil Mitsubishi CRC 2012: Beijing-Huairou

CRC 2012: Beijing-Huairou

78
0
PARTAGER

« Gweilo » signifie « étranger » en cantonais. Pour extension, il désigne les blancs. Le terme est un peu péjoratif (comme « gaijin » en japonais) et il symbolise l’ambivalence des chinois vis-à-vis de l’occident, tour à tour admiré et haïs. En championnat chinois de rallye, les seconds couteaux ont pris l’habitude de cachetonner. Le mépris est mutuel vis-à-vis des patrons d’écuries, mais comme ils tournent mieux le volant que les locaux…

Le régional de l’étape, c’est l’équipe 333-SAIC-Skoda: en effet, le rallye démarre à un jet de pierre de Red Bull China, leur sponsor-titre.

Pour info, il ne s’agit pas exactement du Red Bull que l’on connait. A l’origine, c’est une société thaïlandaise qui a conçu et industrialisé la fameuse boisson énergisante. Dieter Mateschitz en a obtenu une licence de commercialisation pour l’Europe et l’Amérique, via une joint-venture. En Chine, c’est la société thaïlandaise qui est présente, d’où des canettes différentes.

Guizhou Railroad s’est trouvé un nouveau sponsor: une boisson énergisante locale. Cette boisson sponsorise déjà Zhang Ziyi. D’où une conférence de presse commune.

Hélas, l’actrice ne s’est pas déplacée pour le rallye.

Premier jour

Il y a déjà eu un rallye de Beijing-Huairou, en 2009, mais sur un parcours en terre battue. Cette fois, les voitures roulent sur des portions asphaltées jamais empruntées.

Les Subaru frappent fort, avec un triplé lors de la superspéciale « indoor ».

Han Han décroche le meilleur temps devant ses équipiers Li Wei et Deng Xiaowen (lauréat du « volant » 2011.)

Deuxième jour

Cette fois-ci, c’est la journée des gweilo!

Sur la quatrième Subaru, David Higgins s’installe en tête du classement. Il est poursuivi par une autre « aide étrangère », Patrick Sandell (Mitsubishi Evo.)
Quant à Neill McShea, au volant de sa Skoda Favorit RS 2RM, il est 5e.

Han doit se contenter de la 3e place provisoire.

Troisième jour

Higgins est sur orbite. Sandell est moins tranquille, mais Han se plaint de ses pneus. Wei Hongjie (Mitsubishi Evo Guizhou Railroad) réussit à s’infiltrer en 4e position.
Il n’y a pas de « gros » abandon.

Sur le podium, l’Anglais se dit « content de remporter ce rallye pour la troisième fois » (NDLA: en fait, c’est seulement sa deuxième édition.) De toute façon, d’aucun le confondent sans doute avec son frère, Mark, multiple vainqueur en CRC.
La vraie star, c’est évidemment Han. Premier Chinois, il est accueilli comme un héros. Son fan-club l’attend au pied du podium. Cette année, l’écrivain/blogueur peut viser un doublé tourisme/rallye. Pas mal pour quelqu’un qui revendique une étiquette de dilettante!

Source:
FASC

A lire également:
CRC 2012: Zhangye

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz