Accueil Citroën CRC 2012: Zhangye

CRC 2012: Zhangye

47
0
PARTAGER

Dans le sport automobile chinois, c’est l’année Han Han! Non content de triompher en tourisme, l’écrivain-blogueur s’impose aussi dans la première manche du championnat chinois de rallye!

Côté plateau, DongFeng-Citroën était censé débarquer en 2012 avec des voitures capables de viser le « scratch ».

A défaut, l’équipe engage désormais deux C2 (contre une seule l’an dernier.) Notez le sponsoring de Sina (LE portail chinois.)

L’an dernier, l’équipe SouEast était présent en championnat Asie-Pacifique. Cette année, elle « redescend » en championnat chinois.

Il faut tout le talent des communicants de SouEast pour faire passer cela pour une promotion…

La FIA et la FASC (fédération chinoise) en ont marre de voir les vieilles Mitsubishi groupe N dominer le championnat. Le nouveau règlement bride davantage les turbos des 4 roues motrices.
L’objectif étant de rééquilibrer les forces vis-à-vis des « CRC car » locales.

Chez ces derniers, FAW-VW a enfin envoyé ses Golf IV au musée! Les deux pilotes officiels disposent désormais de Golf VI.
De quoi lutter plus âprement avec les Octavia RS du frère-ennemi Red Bull-SAIC-Skoda.

Pour l’exotisme, il y a cette Geely Gleagle GX2… Avec barres de toit!

Premier jour

Guizhou Railroad est l’équipe championne en titre. C’est aussi l’une des équipes qui a le plus tourné durant la trève (avec Subaru.)

Wei Hongjie, pilote de pointe, imagine déjà qu’il va leur apporter un deuxième titre consécutif. Lors de la cérémonie d’introduction des équipages, Guizhou Railroad en fait des tonnes.
Précisons tout de même que le principal artisan du titre, ce n’est pas lui, mais le pigiste Anglais Mark Higgins. Or, ce dernier est absent cette année…

Et surtout, l’équipe Kumho Tires, dominée en 2011, a décidé de faire appel à une « aide étrangère » pour remonter dans la hiérarchie.

Patrik Sandell (à pied depuis le fiasco MINI-Prodrive) joue donc le gweilo de service.

Le premier jour se réduit à une spéciale « indoor » et le Suédois se promène.

Les Subaru officielles de Li Wei et Han Han complètent le podium provisoire. Mais ils sont très, très loin.

Deuxième jour

Les voitures s’élancent sur les pistes faisant parties, dit-on, de la fameuse route de la soie.

Sandell poursuit sa démonstration, avec les meilleurs temps dans les deux spéciales du matin.

Mais ensuite, coup de tonnerre: le Suédois est trahi par son électronique et il doit renoncer.

Dans le clan Subaru, Li heurte une pierre, crève et il laisse ainsi passer Han. L’écrivain-blogueur se retrouve donc en tête.

Wang Langtao, avec l’autre Mitsubishi « Kumho » pointe au 3e rang.

Troisième jour

Wang fait le forcing et pointe devant Li. Néanmoins, Han s’accroche et ouvre donc le palmarès du CRC 2012.

Wang et Li sont respectivement 2e et 3e, tandis que le « futur vainqueur » Wei est 5e.

Source:
FASC

A lire également:
CRC: Subaru cherche un pilote, deuxième promotion

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz