Accueil Politique Sécurité routière : -22,2% en avril

Sécurité routière : -22,2% en avril

88
15
PARTAGER

Le mois d’avril 2011 avait été particulièrement meurtrier sur les routes françaises, c’est donc sans vraie surprise que la Sécurité Routière a publié des chiffres provisoires en baisse. En revanche cette baisse dépasse les 22% et permet de passer un cap historique sur une année glissante.

280 personnes ont malheureusement trouvé la mort sur les routes françaises en avril ce qui correspond tout de même à une baisse de 22,2% et à 80 vies épargnées par rapport à l’année 2011. Les accidents corporels sont eux aussi en très forte baisse à -22,5% soit près de 1300 accidents corporels de moins. De manière identique, le nombre de personnes blessées baisse de 23,5%  soit 1 677 blessés de moins ainsi que le nombre d’hospitalisation qui diminue de 23,8% ce qui représente 623 hospitalisations évitées.

De bonnes nouvelles qui s’accompagnent d’une baisse historique du nombre de tués sur un an. Sur la période allant de mai 2011 à avril 2012 le nombre de personnes décédées s’établit pour la première fois sous la barre des 3 800 morts à 3 765 personnes décédées (-8,7%). Avec les mauvais mois de 2011 (de avril à août) cette baisse devrait continuer et si l’on est encore loin de la barre de 3 000 morts promis en 2007 pour 2012, nous devrions atteindre les 3 500 à 3 600 décès contre 4 615 tués en 2007.

Lire également : un radar picard insulte les conducteurs trop rapides

Source : Ministère

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Sécurité routière : -22,2% en avril"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nico
Invité

C’est normal au prix de l’essence plus personnes roule et ce qui roule n’accélère plus

captain
Invité

Mouais…

Mouhahaha
Invité

-22% par rapport à 2011 … mais -0% par rapport à avril 2010
Ras le bol de ces chiffres qui en veulent rien dire …
Vous ne devriez même pas les partager au blogauto … faites un peu de journalisme merde on se croirait sur TF1 la

Flooo!
Invité

@ Mouahaha : tout d’abord vos chiffres sont faux. Ensuite si les chiffres ne sont pas significatifs ce n’est pas de la faute des journalistes. Réflechissez avant de commenter.
Continuez comme ça le blog auto 😉 et gardez à l’esprit que le français est raleur, ce n’est pas personnel.

Mop
Invité

Avec un mois sans soleil il n’y avait personne sur les routes….

LOL
Invité

Au font ça change quoi rien puisque même si demain y a zéro mort zéro blessée sur la route ça les empêcheras pas de mettre encore et toujours plus de radars sans compter les nouveau « mobile-mobile » (tu parles d’un nom!) Est ce que vous pourriez chiffrer le coût des vies et des blessée, ça dois être possible de le faire?! Ne voyez rien de mal sains dans ma demande, c’est juste pour connaître l’économie faite par la sécu.

Jo
Invité
LE B.A qui se fait le relai de la propagande gouvernementale en balançant des chiffres SANS LES DÉCRYPTER !! « En avril 2010 (qui était en baisse de 11%) le nombre de tués était de 295. Pour le mois d’avril 2012, le nombre provisoire de tués est de 280 soit une différence de 5% !! » Ouaaaaaaaaaah 15 morts de moins, ça mérite de faire la Une des journaux ! Surtout qu’il s’agit d’un chiffre PROVISOIRE pour 2012 alors pourquoi le publier si ce n’est pour faire de la propagande ? Avouez que 5% c’est tout de même bien différent de 22%… Lire la suite >>
beniot9888
Membre
Je vais chipoter sur un détail, pas sur le fond : « Si pour vous 15 morts évitées et des dizaines de blessés ce n’est rien, allez donc le dire aux familles endeuillées par ces drames. » Avec ce genre de phrases toutes faites, on peut justifier n’importe quelle connerie. Les barrières autour des piscines, les radar automatiques… Interdire la cigarette et l’alcool… Imposer que les tables basses aient toutes des angles arrondis (parce que combien de vies d’enfant brisées et de drames insurmontables du fait de crânes d’innocentes victimes fracassés par une chute sur le coin de la table basse) Et… Lire la suite >>
beniot9888
Membre
Selon moi, la phrase est démago. Quelque soit la « bonne » cause qu’on cherche à défendre. Mais je critique juste la phrase. Celle là (que certains hommes politiques, quelque soit leur bord, n’hésitent pas à utiliser. Surtout en ce moment…). Et pas le reste, ou il y a mille et une manières différentes de regarder le problème. Et donc de le présenter. (car on l’oublie souvent, les chiffres ne mentent pas. Ce sont ceux qui les utilisent qui mentent) Même si pour le « dans plus d’1/3 des cas ceux qui y laissent la vie n’ont rien demandé à personne » est un… Lire la suite >>
wpDiscuz