Accueil F1 F1 : du rififi autour du F-Duct

F1 : du rififi autour du F-Duct

147
6
PARTAGER

Mercedes est décidément l’équipe qui attire le plus les regards et les interrogations en ce début de saison 2012 et ce n’est pas la belle qualification de Michael Schumacher à Melbourne qui apaisera les tensions entre les écuries. Lotus veut des éclaircissements et demande à la FIA et à Mercedes de s’asseoir autour d’une table pour discuter de la légalité du système F-Duct de la W03. Ambiance…

S’ils n’ont pas encore décidé de porter une réclamation officielle auprès de la FIA, Lotus et Eric Boulier se réservent le droit de le faire après la course – on suppose que cela dépendra du résultat des flèches d’argent. Pour le moment Lotus, approuvé par RedBull considère que le système est illégal et contrevient au règlement technique de la FIA qui a bannit les F-Duct après la saison 2010. Du coté de Mercedes AMG mais aussi de son partenaire et néanmoins concurrent McLaren on considère que le F-Duct de la W03 est parfaitement en règle et ne contourne aucunement le règlement.

En 2010 les systèmes F-Duct apparus sur les McLaren demandaient une manipulation de la part du pilote qui devait alors lâcher le volant d’une main pour boucher un trou qui permettait par un ingénieux système de canaux d’envoyer de l’air sur l’aileron arrière. Cet air arrivant à haute vitesse donnait un boost aérodynamique à la monoplace lui permettant d’atteindre des vitesses de pointe supérieures, ou de pouvoir avoir la même vitesse de pointe que les concurrents tout en ayant des ailerons plus braqués et ainsi permettre ainsi une meilleure vitesse en courbe.

Mais le système de Mercedes n’est en aucune façon déclenché par le pilote, mais uniquement par le DRS et c’est là qu’est la subtilité permettant à Ross Brawn d’être serein. Le Blog Auto vous propose deux schémas représentant l’aileron arrière de la W03, l’un avec l’aileron braqué, DRS désactivé, l’autre avec le DRS enclenché. Sur ce dernier, la lame supérieure basculée découvre un trou pratiqué dans l’épaisseur du montant latéral de l’aileron. De ce trou part un conduit – en pointillé jaune – amenant l’air de façon forcé vers le bas de la voiture permettant d’accélérer le flux d’air et ainsi gagner quelques km/h précieux ou de mieux braquer l’aileron et ainsi mieux passer en courbe.

Nul doute que le système n’a pas fini de faire parler de lui, s’il est reconnu définitivement valide, les autres écuries se dépêcheront de le copier avec plus ou moins d’efficacité mais s’il est reconnu invalide, Mercedes devra revoir très vite son aileron arrière et pourrait perdre le bénéfice d’une très bonne course à l’Albert Park de Melbourne. Saisi de nouveau par Lotus et RedBull, Charlie Whiting devrait donner un nouvel avis d’ici demain matin mais du coté de Mercedes AMG on se déclare serein et on ne comprendrait pas un revirement sur le F-Duct : « La FIA a toujours été tenue informée de ce que nous faisions en la matière. Elle a physiquement vérifié tous nos systèmes et elle n’a rien eu à redire. Si la FIA changeait d’avis nous nous y conformerions. Mais j’ai entendu qu’il pourrait y avoir réclamation : ce serait très malheureux » a délcaré Ross Brawn.

Lire également : F1 – qualifications Australie 2012 : Lewis Hamilton premier de la classe
F1 – le W-Duct arme secrète de la Mercedes AMG W03 ?

Source : SkySport, Autosport, Photo : MercedesAMG, Illustrations : LeBlogAuto

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "F1 : du rififi autour du F-Duct"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ben
Invité
Ni Horner ni Boulier ne serait parvenu à émettre une plainte sur base des règlements techniques, le système Mercedes flirtant avec les limites mais ne les dépassant pas. Le F-Duct ne fonctionne (vu l’endroit de l’entrée d’air) que lorsque le DRS fonctionne. Cependant, le pilote n’actionne pas le F-Duct, il actionne le DRS comme l’autorise le règlement. C’est bien vu de la part de Brawn. Les autres peuvent râler comme des putois de ne pas y avoir pensé, le système n’en est pas pour autant illégal. On voit qu’on a bossé un max sur les flux d’air à l’intérieur des… Lire la suite >>
carcassor
Invité

…pas mieux 🙂

jurassix
Invité

Ross Brawn est vraiment un géni, digne successeur de Gordon Murray.

Bien vu, même si par rapport au règlement, c’est tres tres limite…

seb
Invité

Si ça respect le règlement je ne vois pas pourquoi ça râle. ça fait parti du jeu d’utiliser les vides dans les règlements, quelque soit le domaine.
Il suffirait de mettre une règle du genre « interdit de tenir le volant d’une main au cours d’une course » et tout ces système iraient à la poubelle. C’est sûr que c’est dangereux de devoir lâcher le volant à 300 pour activer un système, après que ce système sois un F-Duct ou un DRS ça ne change rien.

ben
Invité

La différence, c’est que le F-Duct actif, on lâchait le volant pour occulter un trou et ainsi rediriger le flux d’air. Le DRS s’active via un bouton sur le volant : aucun risque donc. C’est là la grosse différence, et une des raison pour laquelle l’un est interdit.

joliaiglon73
Invité

pour ma part je n’en démord pas la FIA ferait mieux de laisser les équipes développer les voitures aves différents systèmes propre a chaques écuries ce qui relèverait les vrais capacité de pilotage de chaques pilotes car que se soit le F-Duct que Mercédès utilise ou un autre systèmes que d’autres écuries pourrait développés et utilisé permettrait d’avoir un championnat beaucoup plus disputé et ça permettrait à la FIA de se concentré sur la sécurité des pilotes et des voitures , les règlements c’est fait pour être modifié mais pas dans la régression

wpDiscuz