Accueil Mitsubishi CRC: Fugong Rally

CRC: Fugong Rally

84
0
PARTAGER

Il y a près de 3 mois, le championnat Chinois de rallye se terminait, à l’issu du Xucheng Rally. En novembre, les pilotes ont néanmoins pu participer à la manche Chinoise du championnat Asie-Pacifique. Le Fugong Rally avait eu lieu en 2009 et 2010. Les organisateurs se sont dit que ça serait bien d’en faire une troisième édition consécutive. D’où cette manche supplémentaire et impromptue du championnat Chinois!

Malgré cette improvisation, ils étaient 88 à prendre le départ, soit la plupart des animateurs du championnat. Seuls le Beauty Racing et le Yunnan Team manquent à l’appel.

Guizhou Railroad, titrée en septembre, était la seule équipe à effectuer des reconnaissances:

Mais suite à un glissement de terrains, l’équipe a du se lancer dans le terrassement!

En 2011, Subaru avait prévu d’aligner un « jeune » différent à chaque rallye. Comment faire lorsque vous avez plus de rallyes que de jeunes?

Pour ne pas faire de jaloux, il y avait exceptionnellement 4 Subaru officielle à Fugong. Sun Chao et Huang Rui purent ainsi parfaire leur apprentissage du rallye. Les deux pilotes se connaissent bien: à la ville, ils sont équipiers chez SAIC-VW en tourisme aux côtés de Han Han… Qui est par ailleurs leader de l’équipe Subaru (et vainqueur en titre du rallye.)

C’est désormais une habitude en Chine, le rallye débutait par une spéciale « indoor », dans un stade. Xu Jun et sa Mitsubishi Kumho sont les plus rapides, devant Mark Higgins (Guizhou Railroad.)

Chez Alpine, lors des salons de l’auto, les pilotes devaient jouer les commerciaux. Aujourd’hui, en CRC, chez Red Bull SAIC-Skoda, les équipages doivent distribuer des canettes entre deux spéciales!

Le lendemain, les choses sérieuses débutent. C’est désormais une tradition, Higgins s’envolait pour une traversée en solitaire jusqu’au CP final.

Les autres étaient résignées: il fallait désormais se battre pour le titre de « meilleur pilote Chinois ». Wei Hongjie est brièvement 2e et il rêvait déjà d’un doublé pour Guizhou…

Mais l’après-midi, Wei visitait les fossés cantonais. Bilan: une Evo X pliée et forcément, une mine fermée au retour au parc d’assistance…

Li Wei (Subaru) s’emparait de la deuxième place.

Le groupe S est celui des voitures locales. Le favori Chen Dean et sa Golf IV sortirent le deuxième jour, ce qui permit aux autres de briller. Les Changan-Suzuki dominèrent, malgré la maxi-attaque de Mao Shouyi, sur DongFeng-Peugeot 206!

Les DongFeng-Citroën C2 sont des 206 rebadgées, mais curieusement, elles ne courent pas dans la même catégorie. L’équipe officielle domina largement le groupe S4. L’objectif était d’acquérir de l’expérience, car en 2012, ils auront des voitures pour viser le scratch…

Le troisième jour, Higgins s’imposa sans souci. Han Han doubla son équipier Li et remporta ainsi le titre de « premier Chinois ». C’était également le 13e podium (en 15 rallyes) de l’écrivain-blogueur-pilote.

L’autre « star » du rallye, c’était Han Wei. L’ancien champion de rallye tout-terrain disputait son premier rallye, avec une SAIC-Skoda ex-usine (du coup, il était lui aussi de corvée de distribution de Red Bull.) L’expérience lui a plu et il a promis de revenir.

Source:
Fédération Chinoise du Sport Automobile

A lire également:
APRC: Longyou
CRC: Xuecheng Rally

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz