Accueil Egocentrisme exacerbé Essai Volkswagen Sharan 2.0 TDi 170 DSG6 FAP Bluemotion Carat: Hmmm Sharan...

Essai Volkswagen Sharan 2.0 TDi 170 DSG6 FAP Bluemotion Carat: Hmmm Sharan !

506
33
PARTAGER

Sharan, à l’évocation de ce patronyme, on s’imagine une bétaillère au design fade, et pourtant, après le restylage elle acquiert une personnalité propre qui lui va comme un gant.

Fermez les yeux quelques instants et prenez le temps d’imaginer une famille nombreuse, un père de famille amoureux d’automobiles allemandes (et lecteur du blogauto.com de surcroit), une mère qui aime le confort et trois bambins qui n’attendent que de partir en vacances. Chère famille, le Sharan est fait pour vous. 7 places, un coffre à faire pâlir d’envie votre voisine qui ne peut s’offrir le luxe de partir en vacances en partie à cause du coffre de sa belle Fiat 500. Ajoutez un moteur 2.0 TDi bien connu chez le constructeur et il y aurait de quoi ravir cette famille.

Tout autre situation, tout le monde referme les yeux et s’imagine maintenant un groupe de quatre journalistes sur le point de partir au salon de Francfort 2011 pour faire profiter leurs lecteurs de toutes les nouveautés mondiales. Hop hop hop, le coffre s’ouvre, et se referme sur plusieurs valises, caméras, appareils photos, trépieds et matériel de capture d’image en tout genre sans aucune difficulté. Les portes s’ouvrent, automatiquement après une simple pression de la poignée sur celles destinées aux passagers arrières, et laissent entrer les heureux reporters. Les portes se referment et on prend le temps d’admirer la plastique sympathique de ce déplaçoir pour père de famille.

Feux avant à leds pour une impression visuelle « Auditesque » (De quoi en impressionner plus d’un, une fois la nuit tombée). Peinture grise métallisée sobrement nommée « reflet d’argent », une jante « Sydney » en 17 pouces « gommés » en 225  à chaque coin du monospace, du chromes de-ci de-là et le Sharan autrefois bétaillère sans grande ambition se transforme en bête de guerre, paré pour le combat qui nous attend à Francfort. Le nouveau design Volkswagen lui va à merveille, la face avant, agressive tout juste ce qu’il faut, lui donne le regard méchant. Mais une fois que l’on fait le tour de ce véhicule, la ligne massive de ce monospace lui fait perdre ce penchant au profit d’une allure plus douce et c’est tant mieux.

Assis à l’intérieur, on trouve très vite une position idéale et agréable pour les longs trajets dans ces sièges en cuir et alcantara, au maintien tout à fait acceptable, même si ce n’est là n’est pas la voie de prédilection du Sharan. Immédiatement une impression d’espace immense vous envahit, dû en partie au toit en verre panoramique. Tout le monde est installé à son aise, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. La qualité de finition Carat se ressent et les placages en aluminium sur la planche de bord témoignent du soin apporté, tout comme les parties en plastiques souple et la planche de bord incorporant tout le nécessaire au voyage, climatisation automatique bi-zones, écran tactile du GPS intégrant Radio et lecteur CD, une classique. Le tout cerclé de chrome, s’il vous plait. Le volant lui, tombe tout seul en mains et l’accoudoir est parfaitement positionné pour effleurer le levier de vitesses et passer de « P » à « D ».

Le 2.0 TDi accouplé à la fameuse boite DSG6 s’ébroue gentiment et les 350 Nm de couple suffisent amplement à déplacer les 1728 kg de ce vaisseau familial. Et s’il ne fournit pas des performances démentielles, il lui faut moins de 10 secondes pour passer de 0 à 100 Km/h et dépasse allègrement les 204 km/h annoncées en Vmax (testé sur Autobahn, 225 km/h certifiés. Mais attention, des messages originaux de la sécurité routière allemande sont là pour nous rappeler que l’autoroute n’est pas un circuit). Inutile de faire tout un paragraphe sur la vitesse de passage en courbe ou sa façon de se placer dans un virage. Le Sharan n’est pas là pour ça et à 130 km/h, le voyage est des plus agréables, sans mouvement de caisse malgré sa hauteur de toit. Une fois passé en Allemagne, on hausse doucement le rythme, et l’on se retrouve à 170 km/h avec la même impression de confort qu’à plus faible allure, royal. Le paysage défile sans s’en rendre compte, et les dépassements se font à la vitesse de l’éclair une fois le mode « S » enclenché. La consommation, elle, s’établit à 5,9 litres en consommation mixte et descend à 5,4 litres en extra-urbain, tout à fait acceptable avec 70 litres dans le réservoir. Permettant ainsi de traverser la France de part en part sans avoir à remettre du « coco » en chemin.

Pour finir en beauté, sachez que le Sharan est confortable, agréable à vivre, doté de nombreuses qualités, et le tableau serait presque parfait si ce n’était le prix de notre modèle d’essai en finition haute de gamme Carat qui culmine à 44 120€, de quoi faire pâlir tout père de famille de banlieue. Et l’on en viens vite à s’imaginer que le nom de la peinture de ce Sharan n’est pas seulement un nom, mais une réalité ! Sachez qu’il existe un clone de cette voiture chez Seat, l’Alhambra, vendu 3000€ de moins…

En prime une photo de l’équipe présente au salon.

Album photo du Sharan 2.0 TDi 170 DSG6 FAP Bluemotion Carat:

P1080273P1080271P1080283P1080284P1080470P1080280P1080473P1080474P1080477P1080478

A lire également: L’amarok passe la 8ème, Francfort 2011: Volkswagen Caddy Edition30

Poster un Commentaire

33 Commentaires sur "Essai Volkswagen Sharan 2.0 TDi 170 DSG6 FAP Bluemotion Carat: Hmmm Sharan !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Aurélien Matysek
Membre

très sympa pour un long voyage, la famille se sentira en sécurité !

joe
Invité

Perso, je ne vois toujours qu’une bétaillère sans personnalité…

nithael70
Invité

le gars a la fiat 500,il as aussi un freemont,les deux pour le meme prix. Et avec le reste des economies,il est parti au bord de l eau en vacances.

TT
Invité

oui et il peut même avoir 4 Dacia pour le prix.
donc super ta remarque !!!

et puis s’il a les deux pour le même prix, il n’a pas plus d’économie que celui avec son déplaçoire VW !!!
donc encore une superbe remarque !!!

nithael70
Invité
@ TT, ma reponse est directement dirigee vers l auteur de article. Bien sur ,on ne vas pas partir a 7 en vacances avec une Fiat 500, un peu d objectivite ne ferais pas de mal. Maintenant ,cela lui a permis de passer une pique a l encontre de Fiat. La belle voisine suffisamment de son coffre pour partir avec son copain (il reste les sieges arrieres pour le vanity,et les changes au cas ou?…) sans s emconbrer des marmots qu elle auras pris soin d envoyer chez les grands parents (ben oui,il faut que cela serve la famille…) Le… Lire la suite >>
cycledelic
Membre

En marge de cet essai, il faut préciser que les Sharan Bluemotion TDI sont équipés de SCR et ce afin de réduire les oxydes d’azotes (NOx). Voilà de quoi améliorer l’un des principaux reproches fait, à juste titre, au moteur diesel.

C’est surtout un moyen pour VW (par ailleurs, Audi, Mazda et Mercedes ont aussi des systèmes SCR sur la route) de tester en grandeur nature (sur des véhicules dont le volume de production n’est pas élevé et le risque marginalisé) un système de dépollution qui deviendra un standard lorsque les prochaines normes d’émissions seront applicables.

zz
Invité

Et un enième essai d’un véhicule du groupe VAG pour changer…

wpDiscuz