Accueil Actualités Entreprise Chine: Hawtai en difficulté

Chine: Hawtai en difficulté

76
8
PARTAGER

Des ventes décevantes, une usine qui tourne au ralenti, un personnel au chômage technique… Pour une fois, nous ne sommes pas chez Saab, mais chez son ex-futur partenaire, le Chinois Hawtai! Finalement, la fin de l’accord entre les deux parties n’était pas une si mauvaise nouvelle que cela pour les Suédois…

Hawtai dispose de deux usines: Rongcheng et Erdos. Le premier date de la fondation du constructeur, en 2000, tandis que le second a ouvert en 2006.

Voici ce qu’aurait du être Erdos: un site moderne, capable de produire 200 000 véhicules à l’année (50 000 SUV et 150 000 berlines), ainsi que 300 000 moteurs.

Dans la pratique, l’essentiel du site n’a pas été bâti.

La photo ci-dessous date de 2009 et depuis cette date, peu de parpaings ont été posés à Erdos…

Et la production effective, qu’elle est-elle? 100 000 voitures? 10 000 voitures? 1 000 voitures?

En fait, seuls une centaine de Terracan (produit avec l’accord de Hyundai) sont sorti du site depuis le début de l’année.

Dans l’usine, les périodes de chômage technique se succèdent et personne ne sait quand la production va réellement reprendre.

La situation est guère meilleure à Rongcheng.

Entre 2009 et 2010, les ventes n’ont cru que 9% (15 950 ventes en 2010, contre 14 670 en 2009.) Bien loin de la croissance générale du marché.

En juillet, seul le Santa Fe (encore un Hyundai sous licence) figure dans le top 200 Chinois (il occupe le 172e rang avec 715 ventes.)

Le seul rayon de soleil, c’est que la berline B11 intéresse les chauffeurs de taxi d’Erdos. Il y aurait donc une grosse commande en vue.
On parle également d’un accord imminent avec le Malaisien Proton (avec exportation, voir production, de Hawtai en Malaisie?)

Si la production d’automobile est vacillante chez Hawtai, ne vous inquiétez pas pour autant pour sa situation financière.

On savait qu’il s’était installé en Mongolie Orientale afin de bénéficier de subventions (allouées à ceux qui vont dans des régions peu industrialisées.) Jusqu’ici, Erdos était spécialisé dans l’extraction du charbon, du gaz naturel et l’élevage de moutons (pour la laine.)
En plus des terrains, Hawtai aurait reçu deux mines de charbon semi-légales, qu’il exploite. L’an dernier, il a vendu pour 2 milliards de yuans de charbon (215 millions d’euros); l’essentiel de ses revenus!

Et les portions du site qui n’ont pas été construites? Hawtai s’apprêterait à les revendre à un promoteur immobilier. Au passage, il réaliserait une juteuse plus-value: sur place, le m² est passé de 1 200 yuans (130€) en 2005 à 7 000 yuans (760€) aujourd’hui.

Source:
Auto.163

Crédit photos: Hawtai

A lire également:
Rumeur: Hawtai A25
Hawtai a falsifié ses volumes de ventes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Chine: Hawtai en difficulté"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat91
Membre

C’est quoi cet copie ce Cayenne en ouverture du poste ?

Edonis V12
Invité

ralala… ces nippons alors, vraiment les rois de la copie.. Le Cayenne en ouverture de post..

Edonis V12
Invité

au temps pour moi pour le terme nippon

Hish
Invité

Marre de ces chinois qui ne font que copier sans aucune recherche de style de sécurité, de devellopement j’en passe et des meilleur. On est en europe, aucune chance de voir ces véhicules dans les parages. Le normes je suis sûre qu aucune répond aux attentes, alors quoi? On en fait quoi de ça là?

wpDiscuz