Accueil Concept car Salon de Genève 2011: Rinspeed Bamboo

Salon de Genève 2011: Rinspeed Bamboo

104
5
PARTAGER

Rinspeed compte faire souffler un vent de fraicheur au salon de Genève avec son concept Bamboo. Un concept plein de fraîcheur pour lequel Frank M. Rinderknecht envisage la mise en production.

Après quelques premières esquisses, Rinspeed dévoile donc sa dernière création, baptisée Bamboo. Une remise au goût du jour du concept de la « voiture de plage » qui nous fait rapidement songer aux Mehari, Rodeo, Fiat 500 Joly ou Mini Moke. La maison suisse n’est toutefois pas tombée dans le piège du rétro et apporte un concept plein de fraîcheur, en particulier avec les éléments décoratifs signés par l’artiste pop James Rizzi.

L’artiste a en effet créé une œuvre originale pour le toit gonflable du Bamboo, et son oiseau coloré, sa signature, apparaît sur le montant central, sur les panneaux coulissants de la planche de bord, façon huche à pain. Il peut aussi apparaître, entre autres messages, sur l’écran avant Identiface (créé par MBTech, filiale de Daimler) qui remplace la calandre. Un écran qui permet de communiquer des messages à l’extérieur, tout comme l’oiseau de James Rizzi sur le montant central, dont ou pourra changer la couleur selon son humeur.

L’ensemble du véhicule propose une décoration et des fonctionnalités très cohérents, des sièges arrière pliants et démontables aux rangements de la planche de bord. On trouve ici quelques concessions au rétro, avec la commande de frein de parking façon 2CV ou 4L, ou encore les commandes par bouton basculeur. Le démarrage s’effectue via une clé USB en forme de couteau suisse.

On regrettera qu’au sein de cet effort visible de décoration Rinspeed n’ait pas réussi à éviter l’écueil des clichés : évocation de Brigitte Bardot, photos réalisées à St-Tropez…

Le Bamboo s’ouvre sur le monde non seulement par son style aéré, mais aussi par ses fonctionnalités de communication. Outre l’écran Identiface à l’avant, Rinspeed fait appel aux technologies de Harman pour proposer aux occupants le plein accès aux réseaux sociaux, avec reconnaissance vocale, mais aussi une webcam intégrée. Le système audio et conçu, tout comme le chauffage à pompe à chaleur Eberspächer, pour réduire la consommation électrique. Harman intervient également dans la sonorisation extérieure qui a pour but d’alerter les piétons de l’arrivée du véhicule.

Car il s’agit bien entendu d’un engin électrique. Le moteur fourni par Fräger développe 54kW. Une puissance suffisante pour entraîner les 1090 kg du Bamboo jusqu’à 120 km/h, avec une autonomie d’environ 105 km. Le poids est contenu grâce à l’utilisation de matériaux composites. Des matériaux également censés aider à simplifier le processus d’industrialisation, puisque Rinspeed songe assez sérieusement à la mise en production de son concept.

[zenphotopress album=10607 sort=random number=16]

Source : Rinspeed

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Salon de Genève 2011: Rinspeed Bamboo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb92
Invité

Voiture sympa et réussi, on dirait une méhari moderne. En espérant qu’elle soit commercialisée.

kevout
Invité

j’adore le concept 🙂

Après si on ne vit pas près de la plage, au soleil, dans un pays chaud, ca ne sert pas à grand chose :p

SnoiD
Invité

Je persiste a trouver la C-Cactus plus belle 😀

r.burns
Invité

Il ne suffit pas de faire une voiture moche, il faut en plus mettre des couleurs immondes

Le comble étant le truc multimedia, sur une voiture à vocation utilitaire

frédéric
Invité

désoler je n`aime pas ce desing parce que il est trop enfantin

wpDiscuz