Accueil Actualités Entreprise Spyshots: le LDV Maxus « made in China »

Spyshots: le LDV Maxus « made in China »

47
0
PARTAGER

Ces derniers temps, les informations sur l’ex-Leyland-Daf étaient confuses. Dissolution pure et simple? Rachat par SAIC? Transfert de la production en Chine? Lancement de nouveau(x) modèle(s)? Rapprochement avec MG-Roewe? Il faut dire que le destin d’un fabricant d’utilitaires intéresse peu de gens. Donc peu d’enquêtes et peu de dépêches sur le sujet. Un Maxus a été surpris en Chine, de quoi répondre à pas mal de question.

Ainsi, Li Qu, la repreneuse de LDV, n’était qu’un paravent pour SAIC. Ce n’est pas une surprise, vu que la docteur Li a l’habitude de jouer les « femmes de paille ». Maitresse d’un des dirigeants de Phoenix (propriétaire de MG-Rover), elle y avait eu un emploi-fictif.

SAIC a transféré l’usine de LDV à Nanjing. Le Maxus y sera produit en l’état. La seule modification de ce Maxus « made in China » (plus de photos ici) est une électronique améliorée.
Ensuite, SAIC envisage un minibus (10 à 17 places) conçu sur la plateforme du Maxus.

Le constructeur Chinois ne compte pas rapprocher LDV de MG-Roewe. Par contre, l’ambition est de mettre Naveco (joint-venture avec Iveco/Fiat) sur une voie de garage. SAIC ne possède que 50% de la co-entreprise et les relations avec Fiat sont de plus en plus tendues.

Source:
Auto.sohu

A lire également:
Le Chinois SAIC au secours de LDV?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz