Accueil Actualités Entreprise Chrysler, le Trésor US et les créanciers s’accorderaient

Chrysler, le Trésor US et les créanciers s’accorderaient

39
22
PARTAGER

Les annonces officielles ou officieuses s’accentuent à quelques heures maintenant de la présentation à l’administration Obama par les dirigeants de Chrysler du nouveau plan de retour à la viabilité. Suite à l’économie engendrée par le retrait de Daimler dans les 19,9 % restants au capital du constructeur US, puis les accord signés au Canada ou les nouvelles mesures d’économies, une convention aurait été signée entre Chrysler, le Trésor US et les créanciers à savoir la constellation de banques (45 dont les plus célèbres Citigroup, Morgan Stanley, Goldman Sachs et JP Morgan Chase, ces quatre dernières pour un total de 70 % de la dette). Malgré tout, un placement sous le chapitre 11 n’est pas à exclure du tout. Les hauts représentants de l’administration Obama estiment en effet que le placement sous la voie du redressement judiciaire serait la solution idéale afin d’établir une restructuration intégrale du groupe. Quant à Fiat, le constructeur italien devrait officialiser son ultime position demain.

Alors que les banques étaient opposées à la réduction de la dette de Chrysler dans un premier temps (aux alentours de 6,9 milliards de dollars), le constructeur US, le Trésor US et les représentants des organismes financiers seraient parvenus à un accord in extremis. Celui-ci diminuerait le montant de la dette à hauteur de deux milliards de dollars.

En contrepartie, les banques pourraient posséder 5 % du capital du nouveau Chrysler alors qu’ils en réclamaient 40 %. Le reste ? Le syndicat UAW en détiendrait 55 % (dont les membres ont jusqu’à ce soir pour voter et donner leur accord) contre 35 % pour Fiat et  5 % au Trésor US. Ceci dit, rien n’a encore été officialisé ni signé entre les différentes parties. Certitude, on en saura davantage demain.

C’est en effet la date du 30 avril choisie par la Task Force pour que Chrysler présente son dernier plan scellant définitivement et officiellement (ou pas si revirement de situation) son rapprochement avec Fiat. La deadline approche.

A lire également. Daimler/Chrysler : l’Allemand renonce, Chrysler/TCA : l’accord entériné et Rapport Task Force : Chrysler.

Source : Automotive News.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz