Accueil Champ Car Helio Castroneves, pilote Shakespearien

Helio Castroneves, pilote Shakespearien

162
7
PARTAGER

Helio_2006.jpg

Helio Castroneves, pilote d’Indycar, risque d’être condamné à cinq ans de prisons pour évasion fiscale. Une fin de parcours incroyable pour ce Brésilien qui aura connu la gloire, les femmes et l’argent.

2e du championnat de la F3 SudAm (1993) et de la F3 Brésilienne (1994), Helio Castro-Neves « monte » en Grande-Bretagne. Il y devient vice-champion de F3 en 1995.

British_F3_1995.jpg

L’année suivante, il redouble et termine 3e. Il fut par ailleurs 3e des Masters de Zandvoort (ici, avec Ralf Schumacher et le vainqueur, Norberto Fontana.)

Forti lui offre un test en F1. Mais les budgets demandés en F3000 sont hors de sa porté.

Ralf_Fontana_Castro_Neves.jpg

Alors, il part aux Etats-Unis, sur les traces de son mentor, Emmerson Fittipaldi. 7e de l’Indy lights en 1996, il domine en 1997, mais c’est son équipier (et « ennemi intime »), Tony Kanaan qui est titré.

Castroneves_Indy_lights_1997.jpg

Il débute en CART en 1997. Avec la modeste écurie Bettenhausen, les résultats sont modestes. Il termine néanmoins 2e meilleur débutant, derrière… Tony Kanaan.

Pour 1998, il passe chez Hogan. Mercedes l’intègre dans sa filière, pour des raisons marketing (et grâce à « Emmo », homme de RP pour Mercedes), le Brésil étant un gros marché pour le constructeur.

castro_neves_hogan.jpg

Greg Moore aurait du piloter pour Penske en 2000. Mais l’espoir Canadien se tue en course et Castro-Neves hérite de son baquet.

Bonne pioche: Penske a enfin abandonné ses propres châssis et les moteurs Mercedes au profit d’un ensemble Reynard/Honda, comme les autres top team. Le pilote décroche 3 victoires en 2000 et 2 victoires en 2001, tandis que son équipier, Gil De Ferran, gagne les deux titres.

Par ailleurs, les Américains ont des problèmes avec les noms composés et on l’appelle régulièrement « Castro » (ce qui n’est pas idéal aux Etats-Unis.) Alors il modifie son patronyme en « Castroneves ».

2001_Penske_honda.jpg

Sur les « conseils » de Marlboro, Penske s’aligne aux 500 miles d’Indianapolis, en Indycar.

Castroneves s’y impose des sa première participation, en 2001. Pour fêter cela, il escalade le grillage. Le public lui donne le nom de « Spiderman ».
Il récidive l’année suivante (même s’il y a eu une controverse sur le déclassement de Paul Tracy, le premier à passer devant le damier.) En 2003, il est 2e derrière De Ferran.

Castroneves_Indy_2001.jpg

En 2002, toujours sous la pression de Marlboro, Penske passe en Indycar « à temps plein ».

Castroneves remporte 14 victoires, mais le titre se refuse à lui.

Helio_lexington_2007.jpg

Fin 2007, il participe au reality-show « Dancing with the stars ». Un pipole doit prendre des cours de danse et au fil des émissions, les plus mauvais danseurs sont éliminés.

L’Indy Racing League, en mal de stars, est contente qu’un de ses pilotes deviennent connu du grand public.

Castroneves gagne la compétition.

Puis c’est le couac: il divorce de sa femme pour se mettre avec sa prof de danse, Jennifer Hough. Le public conservateur de l’Indycar n’a guère apprécié…

Castroneves_Julianne_Hough.jpg

En 2008, Castroneves croit à sa bonne étoile. Il fut longtemps le seul à barrer la route de Scott Dixon pour la course au titre. Bilan: une 2e place.

Tout au long de la saison, Castroneves fut souvent 2e. Au point de décrocher le record de la série avec 8 médailles d’argent!

Castroneves_Patrick_Dixon_2008.jpg

Fin septembre, nouveau soucis: l’IRS (trésor public US) l’accuse lui et sa sur Katiucia (ici à l’arrière-plan) d’évasion fiscale. Il aurait détourné 5,5 millions de dollar destiné aux impôts.

Mis en examen, il doit payer une caution de 10 millions de dollars le 3 octobre pour éviter d’assister à la manche de Surfers Paradise depuis la salle TV de la maison d’arrêt…

Il risque jusqu’à cinq ans de prison. Officiellement, il n’est pas coupable et son team le soutient. Mais Penske a tout de même embauché Will Power « le temps qu’Helio en ait fini avec la justice ».

Castroneves_Katiuca.jpg

A lire également:
Indycar: Surfers paradise

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz