Accueil Chevrolet Wuling fête ses 50 ans

Wuling fête ses 50 ans

169
1
PARTAGER

GM_Wuling_50_ans.jpg

La plupart des constructeurs automobiles Chinois sont issus de l’émergence du secteur privé, à la fin des années 90. Autant dire que Wuling n’est pas peu fier de montrer qu’il est plus vieux que la moyenne. En cette année olympique, il s’est offert l’équipe Chinoise d’halterophilie pour souffler les bougies.

Wuling est né en 1958, sous la raison sociale de « Liuzhou Power Machining Plant ». La Chine calque alors sa politique industrielle sur le modèle Soviétique. Ce dernier est notamment en faveur d’une mécanisation de l’agriculture, via la production massive de tracteurs.

Liuzhou se lance donc dans les tracteurs agricoles, en 1965.

Tracteur_mao.jpg

Dans les années 80, le Parti met l’accent sur les minivans. Liuzhou se lance donc dans ce secteur en 1985. Toute ressemblance entre ce LZW6320 et un Daihatsu…

Wuling_LZW6320.jpg

A la fin des années 80, première tentative de l’automobile: Liuzhou récupère une partie de l’outillage de la Citroën Visa. Elle fut produite sous le nom de Wuling LZW7100 (déjà évoquée ici.) Ce fut un flop.

wuling3.jpg

A la fin des années 90, GM souhaite étendre sa présence en Chine. Son partenaire SAIC est déjà au taquet et GM ne veut pas en prendre un deuxième. Alors, GM pousse SAIC à racheter Wuling (Ford fit de même avec ChangAn et Jiangling/Landwind.) En 2002, la société devient SGMW (SAIC-GM-Wuling.)SAIC en possède 50,1%, GM, 34% et donc, Wuling 15,9%.

Wuling produit ainsi des Chevrolet Spark (Matiz), en parallèle de ses minivans.

Wuling.jpg

Aujourd’hui, SGMW est l’une préoccupations majeur de GM.

Avec 548 945 véhicules, Wuling (SGMW+les minivans) est l’un des constructeurs les plus important de Chine. C’est le leader des minivans et le leader des citadines (la Spark et son clone, la Chery QQ, sont au coude-à-coude.) Mes les deux secteurs sont touchés par la crise.

GM voudrait que SGMW se diversifie avec une berline. Crise ou pas, il faut investir: les Japonais sont en embuscade pour conquérir le marché au détriment des « historiques » (GM, PSA et VW.) Alors des travaux ont été fait dans l’aile ouest du site historique de Liuzhou pour pousser la production totale à 900 000 véhicules.

De plus, GM est fatigué par ce « ménage à trois »: la moindre prise de décision est très, très compliquée. Il voudrait augmenter sa participation (ça lui permettrait aussi de toucher davantage d’argent sur les ventes de SGMW, ce qui serait toujours ça de gagné…)

Wuling_Spark.jpg

A lire également:
Un(e) Visa pour la Chine
SAIC-GM-Wuling Hong Tu, le modus Chinois

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz