Accueil Fun Monospaces VW

Monospaces VW

1114
7
PARTAGER

Elite_laser_2.jpg

A priori, la généalogie des monocorps Volkswagen est simple: Type 2, LT/Crafter, Sharan, Touran et enfin Routan. Mais d’autres eurent l’idée de glisser des mécaniques VW dans de drôles de carrosserie monocorps…

Boonie_bug.jpg

On commence aux Etats-Unis, avec le Boonie Bug. Comme son nom ne l’indique pas, il est basé sur une plateforme de Type 2. Son concepteur a tenté de le commercialiser, sans succès. Il a eu un petit rôle dans Total Recall.

Elite_laser.jpg

Dans un autre genre, voici l’Elite Entreprise Laser 49er (le dernier entré ferme la porte.) Un kit à monter soi-même sur base Cox.

Phoenix.jpg

Ce camping-car Phoenix 1978 (sur base Type 2), date de 1978. Les panneaux latérales descendent, afin de former un plancher pour la tente. Oui, je sais, vous aviez le même en Playmobil. Il a lui aussi eu un rôle dans Total Recall. Notez que les vérins des portes-papillons (apparemment, une règle non-écrite dit qu’un van bizarre DOIT avoir des portes papillons) fonctionnent à l’azote comprimé.

Brubacker_box.jpg

En 1970, Curtis Brubaker présente son « Box » au Motorsport salon de Los Angeles. C’est un croisement de buggy et de van. Pour entre, il faut soulever le pare-brise comme sur le proto Lancia Stratos de Bertone
Brubaker_serie.JPG

C’est un succès et Brubaker décide de le produire en série dans une version moins « extrême » (tout est relatif.) VW n’a pas confiance et Brubaker doit acheter des Cox complètes qu’il transforme. En 1974, laisé par un partenaire véreux, Brubaker fait faillite.

Brubaker_Ark_II.jpg

En 1976, il est contacté par les producteurs de la série-télé de S.F. Ark II, Filmation. Il doit construire deux monocorps. Le Ark est un camion-benne recarrossé. Quant au Roamer, c’est un Box transformé en pick-up.

Shanghaimpv.jpg

On traverse le Pacifique. En 1989, pour les 40 ans de la Chine communiste, SAIC construit tout seul un monospace sur base Santana, le SVW 7181. Volkswagen ne voulait pas être associé à ça et le véhicule est rebaptisé SH 7181. Il ne fut pas produit en série, car SAIC ne le jugeait pas assez solide. Pour que la Chine de 1989 juge un véhicule « pas assez solide », cela signifie qu’il devait s’effondrer si on le regardait un peu trop fixement…

Source:
Hemmings Auto Blog

A lire également:
10 millions de vans VW
Le conducteur du jour: rencontre du deuxième type
ABT fête les 60 ans du minibus VW

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Monospaces VW"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
MEGAGUN
Invité

trés coooool ces petites auto .
Perso ,hotwheels à dù s’en inspirer (ou l’inverse)

Max, canada
Invité

Cool l’article !
Je trouve le design des années 70 inspirant ! Peut-être parce que ma très jeune enfance a été baignée de ces formes et couleurs… mais quand même, il y a une originalité, une inventivité une simplicité, une fraîcheur qui semblent vouloir s’affranchir des contraintes… à l’image de la révolution sociétale de l’époque probablement…

Frederic.E
Invité

Très cool et très marrantes ces petites autos artisanales sur base VW ;c’est vrai qu’elles ont pu inspirer Hot wheels pour ses miniatures!Super.
@Joest:moi aussi j’ai connu des autos qui s’effrondraient ou se disloquaient dès qu’on les regardait ;pourtant ce n’était pas en Chine mais en Europe occidentale qui plus est ;je donne des noms….
Allez,je vais dire LADA 2105,FSO Polski 1500 ou ZASTAVA yugo (celle dont le tableau de bord tombait dès qu’on le regardait !)et plus recemment la « divine » LADA 110 atteinte du meme mal :le don de tomber en pièces.
Sur ces bonnes paroles,bonne route mais pas encore en chinoise!

4aplat
Invité

Un bel article. Merci Joest .
Je ne connaissais pas l’existance de tels engins …malgr ma culture Cox, combi et derivés

adidi
Invité

Totale découverte,J’adore ces engins.Merci pour cet article.

wpDiscuz