Accueil Bugatti Molsheim: Bref passage chez Bugatti

Molsheim: Bref passage chez Bugatti

250
5
PARTAGER

IMG_2071_XS.jpgEn Alsace, pendant les fêtes, si lon est passionné de voitures et que lon veut digérer un peu, il y a le musée de lautomobile de Mulhouse, ou alors une petite étape à Molsheim, patrie de Bugatti. Je vous propose donc une petite ballade digestive a Molsheim, pour découvrir les lieux chargées de lhistoire, passée ou actuelle de la marque. Alors, hopla (en Alsacien dans le texte), mettez votre veste chaude, on y va

Lors du rachat de la marque, Volkswagen a eu la très bonne idée de placer la nouvelle usine dassemblage à côté de lancienne, cela nous permet donc de faire dune pierre un boulon deux coups, car comme vous pouvez le constater sur le plan, les anciennes et nouvelles installations se visitent dune traite.
LHostellerie du Pur Sang :
IMG_2067_XS.jpg Nous commençons notre visite par lHostellerie du Pur Sang. Cet hôtel particulier fut racheté par Ettore Bugatti dans les années 20, pour y accueillir ses amis et quelques clients de prestiges. Les cuisines se trouvaient au sous sol, la salle à manger et le bar au rez-de-chaussée, et 3 chambres et 2 salles de bain à létage. Après le retrait de la famille Bugatti, les différents directeurs dusine occupent les lieux. Actuellement, cette bâtisse est le siège de différentes associations Bugatti.

Le Bogie dAutorail :
IMG_2083_XS.jpg La crise économique frappe de plein fouet les constructeurs de voitures de luxe dans les années 30. Bugatti tente alors de se diversifier et lance un projet dautorail en utilisant 2 ou 4 moteurs de la Royale. Un modèle à 4 moteurs et près de 1000ch battit le record du monde de vitesse avec 196 km/h. Entre 1934 et 1939, 86 exemplaires d’autorails sortiront des chaines de lusine.

La « Hardtmulhe » : lusine :
IMG_2069_XS.jpg En 1909, Ettore Bugatti rachète une ancienne teinturerie, et lannée suivante, les 5 premières voitures (type 13) sortent de lusine. A son apogée, lusine occupe 150 000 m2 couverts et comprend une fonderie, une forge, des ateliers dusinage de précision, des halls dassemblage, des bancs dessai moteur, un atelier de carrosserie et de sellerie. Après la seconde guerre mondiale et la disparition dEttore, la mécanique de précision prend peu à peu lascendant sur la production automobile. Après plus de 7800 véhicules produits, la dernière voiture (type 251) sortit des chaines en 1956.
En 1963, Hispano-Suiza reprend les activités, et lusine se spécialise dans la production déléments aéronautiques. Cest cette usine que nous voyons actuellement.

La Villa :
IMG_2074_XS.jpg Attenante à lusine, la villa fut acquise en même temps que les bâtiments industriels. Ettore Bugatti la transforma en demeure de luxe avec salle de projection cinématographique en sous sol. Il faut dire que, passionné de chevaux, Ettore adorait les westerns Actuellement, la villa est utilisée pour les formations, par les syndicats et les comités dentreprises de lusine.

Le Château St Jean :
IMG_2064_XS.jpg Le manoir original fut construit en 1857 par les Wangen de Geroldseck, à lemplacement dune commanderie datant du 12e siècle. Cette commanderie, dont il reste un portail, fût érigée par les Chevaliers Hospitaliers de lOrdre de St Jean de Jérusalem. En 1929, Ettore acheta le château et 6 hectares de terrain attenant. Cependant, il ny vécu jamais, le château servait à accueillir les clients prestigieux.
Le château fut racheté par Volkswagen en 1998 et, entièrement restauré, sert à nouveau à laccueil des heureux clients

IMG_2053_MS.jpg

Le nouvel atelier dassemblage :
IMG_2056_MS.jpg Après le rachat de la marque et du château St Jean, Volkswagen pose en 2002, la première pierre du nouvel atelier. La première Bugatti Veyron sort des chaines en 2006. Derrière les rideaux, on devine les silhouettes de Veyron en phase finale dassemblage

Pas de Veyron dans les parkings, mais juste un VM Multivan TDI jackysé aux couleurs de BugattiIMG_2077_XS.jpg

Nhésitez par à faire un détour du côté de Molsheim lors de votre prochain passage en Alsace, en espérant que vous puissiez y être accueilli en tant que client.

IMG_2071_L.jpgIMG_2077_L.jpgIMG_2057_L.jpgIMG_2056_L.jpgIMG_2053_L.jpgIMG_2064_L.jpgIMG_2052_L.jpgIMG_2074_L.jpgIMG_2069_L.jpgIMG_2083_L.jpgIMG_2084_L.jpgIMG_2067_L.jpgIMG_2065_L.jpg

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Molsheim: Bref passage chez Bugatti"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Al1
Invité

Petite erreur dans l’article, à propos des boggies : il s’agit d’un autorail et non d’un monorail (dans la dernière phrase du paragraphe).

arnaud
Invité

cela fait bien rêver quand même et comme tu dit en esperant etre acceuillie en tant que client mais ca métonnerai vraiment beaucoup!

wiseman
Invité

Bel article sur une (la seule ?) marque mythique française qui est devenue…allemande ! C’est vrai que l’Alsace est pas loin des teutons…

wpDiscuz