Accueil Actualités Entreprise Epidémie de départs dans le groupe Fiat ?

Epidémie de départs dans le groupe Fiat ?

28
4
PARTAGER

Baravalle_Marchionne.jpgTout a commencé vendredi, quand le journal italien Il Sole 24 a révelé que le président d’Alfa Romeo, Antonio Baravalle, a décidé de quitter son poste à peine plus de deux ans après son arrivée, et même l’industrie automobile complètement puisqu’il prendrait la direction d’une grande maison d’édition, Einaudi. Baravalle avait remplacé en 2005 Karl Heinz Kalbfell, alors parti chez Maserati. Le futur ex-président était entré dans le groupe en 1999, d’abord au marketing puis brièvement à la tête de Lancia avant de prendre le volant chez Alfa. A priori, il s’agirait d’un départ de sa propre initiative, personne ne l’ayant poussé vers la sortie. Mais la chose prend un relief différent avec un nouvel article aujourd’hui de Quattroruote, qui cette fois annonce que c’est carrément Sergio Marchionne qui ferait ses cartons.

L’information, en provenance de la radio suisse romande, envoie Marchionne à la tête de l’Union des Banques Suisses, dont il est administrateur depuis le printemps. L’Union des Banques Suisses est en difficulté après avoir été frappée durement par la crise des subprimes, et aurait bien besoin du genre de magie que Sergio Marchionne a déployée pour ramener Fiat du bord de l’abysse vers la situation enviable dans lequel se trouve aujourd’hui le constructeur italien.
Mais avant de tirer plus de conclusions, attendons confirmation de cette information importante.

Source: Italiaspeed et Quattroruote via autoblog.it

Lire également:
Kalbfell quitte la direction dAlfa

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Epidémie de départs dans le groupe Fiat ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
grez
Invité

Il a fait le plus dur et je pense que meme si il quitte son poste il gardera une place au conseil d’administration et pourra toujours agir sur le groupe. Quand a son remplacer Marchionne, il y a chez Fiat, aujourd’hui assez d’homme pour tenir sa place. Alors il ne reste plus qu’a attendre.

grez
Invité

je voulais dire quand à remplacer… desole.

Nullos
Invité

UBS c’est bien le nom de l’union des banques Suisses, mais plus personne ne l’appelle comme ça… 😉

A propos, Marchionne avait crashé sa Ferrouze 612 en se rendant au conseil d’administration de l’UBS.
A propos, si j’étais lui, en sachant que le (ancien?) patron de l’UBS a engrangé l’année passée 26,591 millions de francs Suisses, soit 16,086,89 au cours du jour), je ne pense pas que j’hésiterais une seconde 😉

thierry
Invité

En tous cas,ce trio là (avec Kalbfell) a vraiment fait du bon boulot.

wpDiscuz