Accueil Ford Envers du décor : circuit test de Ford (2 et fin)

Envers du décor : circuit test de Ford (2 et fin)

175
0
PARTAGER

Lommel_Proving_Ground.jpgFord Belgique avait invité quelques journalistes à découvrir une partie de la gamme Ford, et surtout son ADN motivant le slogan « Feel the Difference », au centre dessai de Lommel, à deux pas des Pays-Bas et pas trop loin de lAllemagne. Le L.P.G. (Lommel Proving Ground) est un immense complexe avec 80 km de pistes. Il est également parmi les plus modernes au monde et accueille non seulement les modèles du groupe Ford, mais aussi parfois ceux de la concurrence, pour les maltraiter avant la mise en production.

Cette découverte dun jour permet de bien se rendre compte de la diversité des pistes du centre de Lommel. En plein Limbourg belge, Ford y teste ainsi toute la production européenne de la marque. Ce complexe est entré en service en 1965 avec, entre autres, une piste à grande vitesse (vitesse maximale de 240 km/h), un parcours martyre, un circuit dessai de la tenue de route, une copie conforme de routes des Alpes et une piste de gravier. Le tout sur 220 ha. Ford agrandit le centre dessai en 1967 en y ajoutant un bain deau et de boue. En 1970, la superficie du site augmente pour atteindre les 322 hectares actuels. Le réseau routier continue de se diversifier : nouvelle piste dendurance et pentes avec des pourcentages de 15 % à 30 %. Au total, 37 km de pistes dessai sont alors disponibles. En 1974, un système darrosage voit le jour. En 1977, sont construites des chambres climatiques et des installations deau salée pour des essais de résistance à la corrosion accélérés. Des pistes de poussières et de gravier et la copie conforme de certaines routes dégradées européennes arrivent en 1982. En 1984, on y construit une patinoire pour les premiers essais ABS. Deux pistes tout-terrain sont créées en 1987 pour lessai de véhicules 4×4. Enfin, les installations dessai de résistance à la corrosion sont agrandies en 1988, avec une installation darrosage deau salée automatique et deux chambres climatiques supplémentaires. En outre, la superficie des bâtiments atteint 7074 m². Nous sommes au début des années 90. Linvestissement global est déjà de plus de 20 millions deuros. Après 2000, cet investissement est encore doublé avec linjection de 23 millions deuros pour atteindre la piste dessai actuelle de 80 km. Les derniers investissements comprennent, entre autres, une plate-forme dessai circulaire (la Vehicle Dynamics Area) de 330 mètres, des pistes de mesure du bruit ainsi quun immeuble de bureaux et un centre dévaluation modernes.

Plan_circuit_Lommel_Proving_Ground.jpg

Ce centre dessai fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Des voitures y roulent en permanence et leurs essais cumulés donnent une addition de 6 millions de km parcourus chaque année. 310 personnes y travaillent. Ainsi, parmi le staff, on retrouve 50 ingénieurs, 80 techniciens et 130 essayeurs. Ces derniers parcourent ensemble, en 48 heures, un bon 40.000 km. Les voitures passent de nombreux tests routiers mais dautres tests ont aussi lieu en laboratoire ou sur ordinateur.

LommelProvingGround_3.jpg

À Lommel, il y a dabord les essais de performances et les essais spéciaux. Cest durant cette phase que lon calcule les performances, la consommation, le niveau de bruit et de vibration, le freinage, lair conditionné, les essais détanchéité, la résistance au vent latéral, etc. On y teste aussi plusieurs combinaisons jante – pneumatique pour trouver celles qui savèrent les meilleures. Évidemment, des appareils de mesure électroniques de pointe sont installés dans les véhicules dessai. Ensuite, on passe à la mise au point des qualités routières notamment du confort de conduite, de la tenue de route, de létalonnage des moteurs, du confort acoustique On passe après aux essais de robustesse : des tests de longue durée sur les différentes pistes du complexe, dont lanneau de vitesse et le parcours de durabilité. Et enfin, on teste la résistance à la corrosion. Pour cela, la voiture est amenée dans des chambres climatiques dans lesquelles on peut faire varier la température et lhumidité de lair. Ces essais sont complétés par des pistes poussiéreuses et de gravier, des bains deau salée et  des arrosages deau.

2002_CD132_ST_Zoutsproeiers.jpg

Ce complexe est vraiment complet et varié. Offrant un Ford un outil de pointe pour tester ces véhicules. Et aussi de biens beaux circuits quon aimerait avoir dans son jardin. Mais là, comme me disait un des responsables de Ford, « il faut avoir un jardin dau moins 300 hectares et tout le personnel qui va avec ». Bref, ce nest pas pour demain.

1re partie

2004_Focus_MK2_07.jpg

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz