Accueil Ferrari Tokyo 2005 live : Ferrari GG50 de plus près

Tokyo 2005 live : Ferrari GG50 de plus près

177
12
PARTAGER

Ferrari_gg50_frontLe stand de Bridgestone avait un petit air d’Italie, plein de messieurs tirés à quatre épingles arborant coiffure élaborée, teint artistiquement halé et chaussures de prix lancés dans des conversations animées dans la langue de Dante, oublieux des hôtesses japonaises qui formaient l’arrière-plan. La raison en était la présence de la Ferrari GG-50 créée par Giorgetto Giugiaro, que Patrick vous a présenté hier avec un enthousiasme très mesuré, que je vais devoir contredire. La voiture « en chair et en os » est beaucoup plus réussie que les photos ne le laissent paraître. Si l’on peut émettre des réserves sur la ligne générale, et encore, le traitement dans le détail rend la voiture plus désirable à mon avis que la Ferrari 612. Je suis particulièrement fan de l’avant, de la courbe des vitres latérales et du pavillon, et je succombe totalement au charme de l’intérieur somptueux. On a même envie de se noyer dans le cuir crème aux places arrières, je ne plaisante pas. J’ai difficilement résisté à l’impulsion de me jeter aux pieds du Maestro qui était du voyage avec sa création, par crainte d’être expulsé et de ne pouvoir continuer à couvrir l’événement. Mais il était moins une.

Lire également:
Tokyo 2005: Ferrari Giorgetto Giugiaro 50 ans
Tokyo 2005: Ferrari GG50 by Giugiaro

Ferrari_gg50_mirror
Ferrari_gg50_wheel
Ferrari_gg_50
Ferrari_gg50_open
Ferrari_gg_50_back
Ferrari_gg50_side_1
Ferrari_gg50_rear
Ferrari_gg50_engine
Ferrari_gg50_maestro

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Tokyo 2005 live : Ferrari GG50 de plus près"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
P.G
Invité
Je reste toujours aussi réservé sur la forme globale de l’engin qui aurait pu être nettement plus aiguisé. Il y a de la mollesse dans l’ondulation de la ligne de caisse et la rondeur du vitrage latéral sierait à une Jaguar, ou pire à une Megane 1ere génération mais pas au caractère latin d’une Ferrari. Le style semble déjà daté, comme une redite des jag kensington ou de la Lambo cala (dessiné par fabrizio). J’ai d’ailleurs un doute sur l’auteur du dessin. Par contre le travail d’ingenierie sur la partie arrière est remarquable, tout comme le dessin du museau plus… Lire la suite >>
babousan
Invité

Beurk cet arrière est ideux…les épaules tombent mollement comme sur une Maserati coupé et pi c roudeurs…

Vincent Vaillant
Invité

c’est moi ou le rouge n’est pas le vrai rouge Ferrari ???

shz
Invité

Oh mon Dieu!!C’est affreux!!Elle ressemble a tout et a rien!!C’est simple,retirez le sigle,colorez la en noire…et je vous defend de reconnaitre une Ferrari!!!
D’ailleurs,pourquoi c’est Guigiaro qui en est l’auteur???Ou est passé Pinninfarina??????
Bon Dieu de Bon sang,ya tout qui part en c… dans le monde automobile!!!!!

shz
Invité

Bon excusezmoi,je me suis (un peu) calmé….mais serieusement,comme dit P.G,elle manque de peps et d’originalité,point fort des precedentes Ferrari.Vous connaissez la AlfaRomeo 8 Competizione (prototype datant d’environ 2ans):ben,la ressemblance est frappante surtout sur l’arriere et la face laterale (courbure du vitrage quasi identique…)!!!!!!Et puis c’est quoi ces jantes????On dirait des jantes de Punto!!!Ouh la,je recommence a m’enerver….Desolé,mais le fan que je suis (et reste!) est vraiment decu…mais bon,puisque je ne fais pas partie des acheteurs potentiels…

wpDiscuz