Accueil Essais Essai Skoda Superb – Généreuse (1/3)

Essai Skoda Superb – Généreuse (1/3)

134
1
PARTAGER

Si le lancement d’une berline de segment D chez Skoda a pu faire sourire en 2001, la grande Superb est aujourd’hui bien implantée sur ce segment. Elle s’offre un petit rajeunissement pour montrer qu’elle est toujours la patronne dans la gamme face à la nouvelle Octavia. Retouches de style, et amélioration des aspects pratiques et du confort.

Présentation générale

Lancée en 2001, la Superb a réussi ce qui peut sembler être un tour de force : s’installer sur le marché de la berline et du break de segment D en Europe, un marché aujourd’hui dominé par les marques allemandes. Sagement, elle a fait comprendre ses qualités sous une robe sage, fidèle à l’image de la marque, et se voit aujourd’hui vendue à plus de 100.000 exemplaires par an, en comptant le marché chinois que lequel elle est également vendue. Un temps remise en cause, sa présence dans la gamme semble désormais assurée, et une nouvelle génération est attendue pour 2015. D’ici-là, ce petit rafraîchissement doit faire patienter.

Style extérieur

Après l’arrivée dans la gamme des nouvelles Rapid et Octavia, il était nécessaire pour la Superb de s’aligner sur les nouvelles tendances stylistiques lancées par les petites jeunes. Elle adopte donc un nouveau visage, avec calandre revue, et de nouveaux phares intégrant des feux de jour à LED.  En berline, l’arrière a été plus profondément remanié et semble moins complexe. Le break se contente pour sa part de changer le design intérieur de ses optiques, qui comme sur la berline reprennent une signature lumineuse en « C ». Avec trois bandes pour la Superb, contre deux pour l’Octavia et une pour la Rapid : signature lumineuse de nuit pour la marque, mais aussi identification du niveau de gamme. L’ensemble de ces évolutions ne change pas la physionomie de la Superb. Elle reste une auto à la fois austère et discrète. Soit exactement ce que recherchent les clients de la marque.

Arrière revu en style pour la berline, mais aussi en fonctionnalité. Le coffre à double ouverture reste bien entendu présent, mais avec une manipulation plus simple que la complexe première version : une poignée pour l’ouverture classique, une autre pour l’ouverture en hayon.

Style intérieur

Le design intérieur n’évolue guère sur cette version de milieu de vie, et l’on se contente de quelques changements de teinte ou de matériaux, d’un nouveau volant plus simple d’aspect. Le style est à l’image de l’extérieur : austère, voire sévère. Mais à défaut de gaieté ou de modernité, l’ensemble continue à donner une impression de qualité avec des matériaux sérieux, agréables à la vue comme au toucher, et bien assemblés.

Equipement

L’équipement de la Superb varie entre les versions, de l’essentiel en entrée de gamme à tout ce qu’il faut en haut de gamme Laurin&Klement. La version Active reste assez basique,et la plus équilibrée semble être la version Ambition qui dispose en série du GPS, du Bluetooth ou de l’aide au stationnement. La version Elegance est très riche et propose tout ce que l’on est en droit d’attendre d’une berline (ou d’un break) de plus de 35.000€ au prix catalogue, avec sellerie cuir, sièges avant chauffants et réglables électriquement, phares au xénon… La signature des phares avant à LED n’est de série qu’à partir de ce niveau. Bien entendu, il reste la version Laurin&Klement. Il reste néanmoins encore quelques options.

Généreuse donc la Superb, mais sans fioritures elle se passe des dernières technologies d’aides à la conduite, pourtant disponibles sur la cousine Passat depuis fin 2010.

Principaux équipements et options
ActiveAmbition
+1830€ (Berline)
+ 2060€ (Combi)
Elegance
+4490€
L&K
+2530€
 Climatisation réguléeSSSS
 Contrôle de pression de pneusSSSS
 Régulateur de vitesseSSSS
 Phares antibrouillard avec Cornering SSSS
Capteur de pluie –SSS
 Rétroviseur intérieur électrochrome –SSS
Bluetooth 550€ SSS
 Aide au stationnement arrière SSS
GPS Amundsen avec lecteur carte SD700€ S
GPS Columbus avec disque dur 30 GoSS
Feux de jour à LED – SS
Phares bi-xénon adaptatifs – 1.300€SS
Aide au stationnement avant 330€ SS
Sellerie cuir –1.500€ S S
 Sièges avant à réglages électriques –S S
 Sièges avant et arrière chauffants –SS
Jantes 18 pouces – –350€S
 Pare-brise chauffant230€ S
 Rétroviseurs extérieurs electrochromes – S
 Sièges avant ventilés –480€ S
 Toit ouvrant 920€ (Berline)
1150€ (Combi)
920€ (Berline)
1150€ (Combi)
920€ (Berline)
1150€ (Combi)
 S
Airbags latéraux arrière – 350€350€350€
Hayon motorisé (Combi)440€440€
Accès et démarrage mains-libres410€410€
Stationnement semi-autonome ParkAssist330€330€

Modularité / habitabilité

La principale qualité de la Superb, c’est son habitabilité. Ce qui en fait une auto idéale pour les familles, mais aussi les taxis qui ont en grand nombre opté pour elle. Place à l’arrière, volume de coffre, et ceci en berline comme en break. La berline conserve son hayon à double ouverture, façon berline classique ou en hayon. Mais à présent d’une manipulation plus aisée. Le hayon du break sera motorisé moyennant recours au catalogue des options sur les versions les plus hautes. Bien régulier, le coffre se double d’une banquette fractionnée 2/3-1/3, avec trappe à skis. Sur le break, le double plancher, ainsi que les rails latéraux avec divers accessoires permettent d’organiser et / ou de sécuriser le chargement.

Fidèle à son habitude, Skoda a prévu diverses petites astuces qui sans être des exclusivités facilitent la vie au quotidien. Le fidèle parapluie dans la porte arrière, l’éclaireur de coffre qui devient lampe de poche ou encore le cache-bagages à ouverture facilitée (break).

LIRE LA SUITE >>>
Châssis, confort et comportement
Moteur et transmission

[zenphotopress album=15332 sort=random number=12]

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Essai Skoda Superb – Généreuse (1/3)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Liam
Invité

Tres bon vehicule

wpDiscuz