par Thibaut Emme
Le retour du fils prodigue

WRC 2023 : Tänak retourne à la maison chez M-Sport

Ott Tänak a fait le tour des écuries présentes en rallye mondial. Pour 2023, il retourne chez Malcolm Wilson, Ford et M-Sport avec de l'ambition. Mais tout le monde ne s'appelle pas Sébastien Ogier.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

C'est sans doute un peu vache mais avoir vu Ogier et Ingrassia passer chez M-Sport et réussir l'exploit de remporter des titres dès le début avec la petite (mais valeureuse) structure c'était quelque chose. Est-ce que Tänak et Järveoja pourront réaliser la même chose ? On verra bien.

Depuis l'annonce du départ de Hyundai, on se doutait que le point de chute serait M-Sport. Surtout après que Toyota a annoncé ses équipages (départ de Lappi pour Hyundai, promotion de Katsuta). Bref, à part une année sabbatique, il n'y avait pas trop d'autres options (impossible financièrement de monter un team privé désormais).

Pour Tänak, c'est un retour au bercail. En effet, fin 2011, Tänak bénéficie du soutien du pneumaticien chinois DMack pour accéder au WRC après de belles choses en catégories inférieures. En 2012, Malcolm Wilson le prend chez M-Sport mais l'Estonien est brouillon, fougueux et se faite remercier. Après une année 2013 sans WRC, il revient par la fenêtre l'année suivante, encore avec DMack, puis en 2015 repris par M-Sport.

Hélas pour lui, malgré ses 28 ans, il a encore du mal à se calmer et commet pas mal de fautes. Il est de nouveau poussé dehors et trouve une nouvelle fois refuge chez DMack (avec le soutien de Wilson tout de même) en 2016. Malcolm Wilson le reprend officiellement en 2017 et c'est enfin l'éclosion. Il change de copilote pour Järveoja et enchaîne les résultats. Même si tout n'est pas propre encore, il a acquis une belle régularité et surtout il remporte ses deux premiers rallyes WRC.

Surprise en 2018, c'est Tänak qui claque la porte de M-Sport et file chez Toyota ! Il sait qu'il ne peut pas battre Ogier sur la même voiture tant le Français survole encore la discipline. Toyota a de l'ambition et Tänak aussi. Mais, il doit attendre 2019 pour être titré champion du monde WRC. Ogier de son côté a tenté le coup avec Citroën qui après l'avoir fait venir, ne met pas les moyens pour le WRC.

Tänak, lui, change une nouvelle fois de crèmerie après 1 année seulement chez Toyota. Il croit dans le projet Hyundai et dans le fait qu'il sera un "vrai" numéro 1 pour le constructeur coréen. La lune de miel avec Hyundai a duré plus que d'habitude avec Tänak. Mais 2020 et 2021 ont été décevantes comme saison. 2022 est un peu mieux avec 3 victoires, mais l'éclosion d'une nouvelle pépite du rallye, Kalle Rovanperä contrarie les plans de l'Estonien.

Le revoilà donc "à la maison" pour un énième retour chez M-Sport. Le Ford Puma Rally1 hybrid a montré qu'il avait du potentiel aux mains de Loeb. A Tänak de prouver qu'il peut l'amener sur la première marche du podium.

Notre avis, par leblogauto.com

Ott Tänak est un talent certain derrière un volant. Mais, il semble laisser ses émotions et son ressenti influer sur ses performances. Chez M-Sport, il devrait être "numéro 1" (à part quand Loeb fera un coucou ?). Est-ce qu'être chouchouté par Wilson lui permettra de montrer de nouveau tout son potentiel en 2023 ? Plus que quelques semaines pour savoir.

On notera la mise en scène toujours rigolote chez Wilson.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Ott Tänak revient là où tout a commencé pour lui en WRC. Pour son énième retour chez M-Sport, la structure de Malcolm Wilson, il espère se relancer et retrouver le niveau qui lui a permis de coiffer la couronne mondiale des rallyes en 2019.

Le budget suivra-t-il ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.