par Elisabeth Studer

L'Allemagne supprime une taxe sur l'hydrogène vert

Le gouvernement allemand a mis fin mercredi à l'obligation faite aux producteurs d'hydrogène dit vert de payer une taxe prélevée sur les prix de l'électricité. Objectif : soutenir les énergies renouvelables. Une mesure qui s'inscrit dans le cadre d'une stratégie visant à encourager la technologie naissante de carburants à faible émission de carbone.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Le gouvernement allemand a mis fin mercredi à l'obligation faite aux producteurs d'hydrogène dit vert de payer une taxe prélevée sur les prix de l'électricité. Objectif : soutenir les énergies renouvelables. Une mesure qui s'inscrit dans le cadre d'une stratégie visant à encourager la technologie naissante de carburants à faible émission de carbone.

Berlin renonce à une taxe sur les énergies renouvelables

Berlin a décidé de renoncer à la taxe sur les énergies renouvelables en vertu de la loi sur les tarifs de rachat pour l'électricité dérivée de sources éoliennes et solaires à la suite d'une initiative du ministère de l'Économie, ont indiqué des sources gouvernementales.

L'hydrogène vert, produit par électrolyse tandis que l'hydrogène conventionnel est produit à partir de combustibles fossiles, est destiné à aider à décarboner l'énergie utilisée dans l'industrie, les transports et le chauffage des bâtiments.

Stratégie nationale de 9 milliards d'euros

L'Allemagne espère combler l'écart de coût entre les deux produits d'ici 10 à 15 ans, aidée par une stratégie nationale de 9 milliards d'euros, adoptée plus tôt cette année pour atteindre les objectifs climatiques à long terme et transformer ses industries.

Une production d'hydrogène encore coûteuse

Le projet de loi indique que l'hydrogène pourrait être la clé de la création de sources d'énergie et de stockage neutres pour le climat, mais qu'il était important de réduire ses coûts.

«Compte tenu des coûts actuellement encore élevés de la production d'hydrogène, une montée en puissance du marché - et la réduction associée des coûts d'investissement grâce aux économies d'échelle et aux effets d'apprentissage - n'est possible qu'en créant des conditions-cadres de réduction des coûts», est-il précisé.

Le gouvernement a estimé qu'entre 230 et 290 projets demanderaient des dérogations jusqu'en 2030.

Le supplément EEG (Erneuerbare-Energien-Gesetz pour Energies Renouvelables) instaurant une taxe, a été introduit pour soutenir l'expansion de l'énergie verte sans carbone provenant des centrales éoliennes et solaires.

Notre avis, par leblogauto.com

Si l'Allemagne et les constructeurs allemands ont quelque peu raté le coche sur le développement des véhicules électriques, lesquels tentent de rattraper leur retard face à de nouveaux géants comme Tesla, politiques et industriels d'outre Rhin essayent de ne pas refaire la même erreur en ce qui concerne l'hydrogène. Aidés en cela par le gouvernement allemand, soucieux de préserver l'emploi et l'avenir de ses groupes automobiles …

Sources : Reuters

A lire également :

. Hydrogène : importations sans impact écologique selon Berlin

Allemagne : projet de production d’hydrogène via la RDC

Pour résumer

Le gouvernement allemand a mis fin mercredi à l'obligation faite aux producteurs d'hydrogène dit vert de payer une taxe prélevée sur les prix de l'électricité. Objectif : soutenir les énergies renouvelables. Une mesure qui s'inscrit dans le cadre d'une stratégie visant à encourager la technologie naissante de carburants à faible émission de carbone.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.