par La rédaction

Heuliez : évidemment rien n'est encore acquis

Le contraire eût été étonnant me direz-vous. Certes. Il était quasiment acquis que reprise de l'équipementier producteur des Deux-Sèvres. Quasiment. Presque. Et bien non puisque le groupe aurait finalement repoussé sa décision à la fin de cette semaine. Le sauveur providentiel d'Heuliez doute-t-il encore de l'avenir de la société et de son développement ? Aucune réponse n'est apportée pour l'heure. Les salariés continueront de patienter. Non sans une certaine angoisse.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le contraire eût été étonnant me direz-vous. Certes. Il était quasiment acquis que l'investisseur turc, alias le groupe BrightWell par le biais de son président Alphan Manas, devait officiellement se prononcer ce jour quant à la reprise de l'équipementier producteur des Deux-Sèvres. Quasiment. Presque. Et bien non puisque le groupe aurait finalement repoussé sa décision à la fin de cette semaine. Le sauveur providentiel d'Heuliez doute-t-il encore de l'avenir de la société et de son développement ? Aucune réponse n'est apportée pour l'heure. Les salariés continueront de patienter. Non sans une certaine angoisse.

Depuis que le groupe BKC s'est définitivement retiré de la course, en admettant avoir réellement souhaité un jour prendre un vrai départ, diverses pistes ont été explorées par les dirigeants du groupe, les partenaires et le ministre de l'industrie. Christian Estrosi avançait du reste également une solution pour ce jour.

C'était sans compter sur la position nouvelle des Turcs de BrightWell qui épluchent les comptes d'Heuliez et doivent logiquement anticiper son développement à l'avenir. Aux dernières informations connues, une décision officielle sera donc rendue publique en fin de semaine soit quelques heures avant le début des élections régionales.

Nul doute que d'un bord comme de l'autre de l'échiquier politique, on tentera de récupérer la nouvelle, tactique politicienne éprouvée. Si nouvelle  positive il y a  bien sûr alors qu'Heuliez flirte avec le dépôt de bilan. En cas d'abandon de BrightWell, au contraire, Heuliez risquerait fortement un court-jus de grande ampleur.

A lire également. Heuliez : une solution providentielle en provenance de Turquie ? Et Heuliez : le groupe BKC se retire au profit de BrightWell.

Source : AFP.

Pour résumer

Le contraire eût été étonnant me direz-vous. Certes. Il était quasiment acquis que reprise de l'équipementier producteur des Deux-Sèvres. Quasiment. Presque. Et bien non puisque le groupe aurait finalement repoussé sa décision à la fin de cette semaine. Le sauveur providentiel d'Heuliez doute-t-il encore de l'avenir de la société et de son développement ? Aucune réponse n'est apportée pour l'heure. Les salariés continueront de patienter. Non sans une certaine angoisse.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.