par Thibaut Emme

Grêle : quelle indemnisation pour votre automobile ?

Après plusieurs épisodes de forte grêle, vous êtes sans doute nombreux, hélas, à avoir subi des dégâts sur votre véhicule. Quelle indemnisation prévoir ?

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Ce printemps 2022, la grêle est particulièrement violente avec des épisodes de forte chaleur suivis par des arrivées de fronts froids et humides et des grêlons agglomérés gros comme des citrons qui tombent. Outre les cultures, les bêtes, et les toitures, cette grêle provoque de gros dégâts sur les véhicules : gnons, bosses, vitres et parebrises éclatés, etc. Pas forcément au fait de ce genre d'événements, de nombreux propriétaires d'automobiles sont pris au dépourvu.

La grêle fait partie de ce que l'on appelle les événements climatiques, ou les catastrophes naturelles et a, de ce fait, un statu à part pour les assurances au même titre qu'une coulée de boue, une crue centennale, etc. Pour espérer être indemnisé pour votre voiture, il y a plusieurs critères.

Si vous êtes en assurance "tous risques", pas de souci, vous serez indemnisés quel que soit le statu de l'orage de grêle. Sinon, il faut avoir dans ses garanties une clause "événements climatiques". Même un assuré "au tiers" peut l'avoir et certains assureurs le mettent systématiquement. Cela peut passer par une garantie bris de glace, ou même "événement climatique". Vérifiez sur votre contrat ou avec votre assureur. Si vous avez la garantie bris de glace, alors seuls les dégâts au vitrage, et aux rétroviseurs sont couverts, pas les bosses et dégâts de carrosserie.

Si vous avez la clause événement climatique, ouf. Si vous ne l'avez pas...aïe ! Ou bien, dernier recours, il faut que cet événement soit déclaré catastrophe naturelle par l'Etat et l'administration. Si c'est le cas, alors vous pourriez tout de même être indemnisés...

Attention à la valeur du véhicule

Si un décret est publié au Journal Officiel déclarant l'état de catastrophe naturelles, alors même ceux qui ne sont assurés qu'au tiers responsable (garantie minimum légale obligatoire en France) pourront être couverts pour ces orages de grêle.

Sachez que quel que soit votre couverture d'assurance, une franchise de 380 € sera retenue si l'état de catastrophe naturelle est déclaré par l'Etat via l'arrêté interministériel. Avec les dégâts sur les parebrises, les phares, les vitres latérales, la lunette arrière, et sans même compter le débosselage, la facture va très vite grimper (on en a pour plus de 800 € voire largement plus pour un parebrise). Cela pourrait bien dépasser rapidement la valeur vénale et même la valeur d'usage de votre véhicule. Dans ce cas-là, l'assurance vous proposera uniquement le montant estimé de votre véhicule, moins la franchise, et vous pourriez vous retrouver piéton.

Ces règles sont générales. Le mieux est tout de même de voir directement avec votre assureur, même s'ils sont débordés en ce moment. Certaines assurances ont des garanties "prêt de véhicule" le temps des réparation du vôtre, et même "dépannage" si votre véhicule ne peut pas aller chez le garagiste par la route. Enfin, patience, les centres de vitrages et parebrises sont, vous vous en doutez, débordés en ce moment. Pour rappel, vous avez 5 jours pour contacter votre assureur et lui faire par du sinistre. Avant toute intervention sur votre véhicule, prévenez-le et voyez avec lui la marche à suivre.

Enfin, avec la hausse de ces phénomènes, nos assurances automobiles (et habitation) devraient connaître une forte hausse dans les prochaines années. Encore et toujours des hausses. Concernant l'habitation c'est autre chose car les multirisques habitation comporte normalement une clause grêle ou catastrophe naturelle.

Pour résumer

La grêle fait partie des catastrophe naturelle lorsqu'elle est d'ampleur comme on en connait actuellement. Pour autant, tous les dégâts qu'elle commet sur votre véhicule ne sont pas forcément couverts.

Cela va dépendre du classement par l'état en catastrophe naturelle, et de votre contrat. Mais, quoi qu'il en soit, une franchise est toujours appliquée.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.