par Le Blog Auto

Automobiles suréquipées : comment les financer ?

Avec la hausse des prix des matières premières, le prix des voitures neuves augmente régulièrement. La pénurie de pièces électriques, comme les semi-conducteurs poussent aussi les constructeurs à privilégier les modèles à plus forte marge, et par conséquent, plus chers.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Mais, comment les acheteurs peuvent-ils faire face à ces augmentations pour se procurer la voiture qu’ils désirent et trouver un moyen facile pour la financer ?

Pour financer un véhicule neuf ou d’occasion, il existe différentes solutions qui vont correspondre à votre mode de vie, ainsi qu’à vos moyens. En premier lieu, il y a l’achat comptant. Mais, avoir les moyens de s’acheter comptant un véhicule dernier cri n’est pas donné à tout le monde. Même si on peut se le permettre, cela peut mettre à sec un « bas de laine » bien pratique en cas de soucis.

Pour éviter de dépenser ses économies d’un seul coup, vous pouvez vous tourner vers le crédit automobile classique. Un organisme prêteur va vous avancer une certaine somme en regard de vos rentrées d’argent ainsi que de vos charges. Cette somme vous permettra alors de viser un véhicule dans votre budget, neuf ou de seconde main. A vous de vous organiser pour rembourser, échéances après échéances le capital prêté.

Crédit, LLD, LOA…

Toutefois, le crédit n’est pas la seule solution pour accéder à un nouveau véhicule. Il existe au moins deux autres solutions que sont la location longue durée (LLD) et la location avec option d’achat (LOA). Si globalement elles peuvent se ressembler, elles sont différentes dans leur issue.

La LOA, ou crédit-bail, comme son nom l'indique, est le fait de louer un véhicule durant une certaine durée. A la fin de cette période de location, vous avez alors le choix entre racheter le véhicule en payant le capital dû restant, ou mettre fin au contrat tout simplement. La LLD ou « leasing », de son côté est une location mensuelle sur une durée prévue, mais vous n’aurez pas la possibilité de racheter le véhicule à la fin de la période prévue.

Les deux formules ont l’avantage d’être très claires dans les mensualités à régler. Des formules « tout compris » existent, comprenant l’entretien. En revanche, attention au kilométrage. Il fait varier énormément les mensualités et si vous dépassez le kilométrage prévu dans le contrat, les pénalités sont très importantes.

Un véhicule ne vaut pas un surendettement

D’autres méthodes de financement sont encore possibles en fonction de votre situation. Le crédit à la consommation par exemple. Ce crédit n’est pas affecté, contrairement au crédit auto dévolu à l’achat d’une voiture. Attention, ce crédit peut se révéler plus cher au final. Il existe aussi la possibilité de contracter un prêt auprès d’un membre de sa famille ou d’un ami

Si vous ne pouvez pas réunir le budget nécessaire pour l’achat du véhicule de vos rêves, regardez du côté des aides. Les véhicules comme les voitures électriques peuvent ouvrir droit à des aides supplémentaires de celles de l’Etat pour faire baisser la note. Il y a également la prime de conversion qui peut rapporter quelques milliers d’euros pour compléter le budget.

Au final, quel que soit le mode de financement que vous choisissez, faites bien attention de ne pas vous mettre « dans le rouge ». Si un véhicule peut être indispensable pour la vie de tous les jours, cela ne vaut pas le coup de se mettre en surendettement par exemple. Il faudra peut-être alors revoir vos critères de choix à la baisse.

Pour résumer

Avec la hausse des prix des matières premières, le prix des voitures neuves augmente régulièrement. La pénurie de pièces électriques, comme les semi-conducteurs poussent aussi les constructeurs à privilégier les modèles à plus forte marge, et par conséquent, plus chers.

Le Blog Auto
Rédacteur
Le Blog Auto

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.