par Pierrick Rakotoniaina

Essai Kia Sportage Hybrid Plug-In de 265 ch

Nous avons déjà essayé le nouveau Kia Sportage hybride en Allemagne il y a quelques mois. Cette fois-ci, direction l’Ile de Ré pour prendre le volant de son jumeau plug-in.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Un Sportage comme les autres

Nous n’en sommes pas à notre première fois avec ce nouveau Kia Sportage. L’effet de fraicheur s’est ainsi estompé. Jeter un nouveau regard sur lui dans un environnement qui nous est plus familier, nous permet de mieux en apprécier les lignes. En débarquant de notre TGV à La Rochelle, on ne s’attendait pas franchement à voir notre avis sur sa plastique évoluer. Dans cette finition GT Line, son allure moderne s’associe plutôt bien avec ce dynamisme marqué.

D’autres préfèreront son cousin, le Hyundai Tucson. On apprécie franchement qu’une fois encore, le SUV coréen navigue à bonne distance des codes de ses autres camarades de jeu caracolant en tête des ventes. Ce risque pris pour autant ne semble pas l’empêcher de bien démarrer sa carrière commerciale. Il faudra tout de même attendre encore un peu pour voir si cela se confirme dans le temps. Comment le reconnaît-on ? Seulement par la seconde trappe côté droit, que l’on peut confondre facilement avec celle pour l’essence.

47 litres de capacité de coffre en moins

Redécouvrir cet intérieur, nous rappelle que la marque sans être indiscutablement premium, se situe à un bon niveau de finition par rapport au marché. La présentation s’avère plutôt convaincante. Comme de coutume désormais, de larges écrans constituent le principal de l’instrumentation. Il reste tout de même pas mal de commandes physiques notamment relatives aux différents programmes et à la gestion de la transmission. Le tout s’avère simple à comprendre, néanmoins on ne s’imagine pas jongler avec au quotidien.

Nous l’avions déjà noté, l’habitacle se montre plutôt spacieux et accueillant pour tous les passagers. Même le coffre se permet d’offrir une bonne capacité avec 540 litres, et ce malgré la présence d’une batterie plus grande que sur le modèle non-rechargeable. Elle se situe en effet au niveau des assises avant, et épargne ainsi l’arrière. En revanche on regrettera un réservoir d’à peine 40 litres, comme souvent avec un hybride rechargeable, limitant ainsi son rayon d’action quand il s’agit de voyager longtemps.

Une véritable transmission intégrale

L’ensemble technique se compose d’un moteur essence et d’une machine électrique développant une puissance cumulée de 265 chevaux. Surtout, s’y ajoute une véritable transmission intégrale. L’électronique sophistiquée rend cette dernière aisément utilisable, via des programmes correspondant aux conditions d’adhérence : neige, boue, sable. Avec tout ça, le Kia Sportage PHEV pèse son poids sur la balance, au-delà des 1 900 kilogrammes. On dépasse ainsi sans mal les deux tonnes quand on ajoute les pleins, au moins deux passagers et un peu de marchandises.

En quittant la gare de La Rochelle, on s’en remet au mode automatique pour rallier rapidement l’Ile de Ré. La voiture se repose alors la plupart du temps sur la propulsion électrique. Quand on accélère, le thermique se réveille alors, mais de manière plutôt discrète, avant de s’éteindre dès que possible une fois une allure stabilisée retrouvée. Si l’on en croit l’ordinateur de bord, la moyenne de consommation avec la batterie pleine au départ, n’atteint même pas les trois litres sur un parcours ne comprenant pas vraiment de voie rapide.

Autonomie électrique confortable

Une fois sur l’île, nous n’avions qu’un seul objectif, mettre à l’épreuve son autonomie électrique. Les cellules étaient entamées à hauteur d’environ 20%, mais il restait dedans de quoi selon la voiture parcourir encore une cinquantaine de kilomètres sans voir le 4 cylindres s’animer. La machine électrique permet d’atteindre les vitesses usuelles aisément. On regrette toutefois le démarrage du thermique quand on sollicite la puissance, sans avoir l’impression pourtant d’abuser de la pédale de droite. Nous avons dépassé les 50 kilomètres. Les près de 70 annoncés paraissent ainsi réalistes par temps sec, à température moyenne, sans relief.

Dans un second temps, sur le temps imparti, nous voulions savoir ce qu’il en était de son comportement une fois la batterie sur sa réserve. La voiture maintient en effet un niveau de charge minimale pour préserver les performances et un fonctionnement hybride simple. La consommation tourne alors autour des 7 litres. Néanmoins, une fois de retour sur le continent et sur une portion de voie rapide, on constate qu’elle peut atteindre le chiffre de 9 à une allure de 110-130 km/h. Le voyage se montre facile, surtout avec les aides à la conduite efficaces (toutes désactivables). Toutefois, le maigre réservoir vous forcera à faire une pause lors des plus longs périples.

Dès 43 290 €

Encore une fois, un PHEV a un grand intérêt si et seulement s’il est utilisé correctement, c’est à dire en étant rechargé régulièrement pour les déplacements quotidiens. Le chargeur embarqué de 7,2 kW permet de faciliter la tâche sur une prise adaptée, avec un temps inférieur à deux heures. On a alors juste à supporter la consommation supérieure quand on voyage loin. Non, il ne remplace cependant pas avantageusement un diesel. Il faut ainsi bien définir l’usage de chacun, avant de se tourner vers lui. Car avec un ticket d’entrée à 43 290 €, voire 50 290 € pour notre GT-Line Premium hors options, il s'agit de ne pas de se tromper.

+ON AIME

  •  Look
  • Equipements
  • Autonomie électrique

-ON AIME MOINS

  •  Consommation autoroutière
  • Un peu cher
  • Poids élevé

Kia Sportage Hybrid Plug In
Prix (à partir de)43 290 €
Prix du modèle essayé50 290 €
Bonus / Malus- 1 000 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne - Injection directe turbo essence + élec.
Cylindrée (cm3) 1 598
Puissance (ch/kW)265 / 195
Couple (Nm) 350
Transmission
Roues motrices intégrale
Boîte de vitesses auto
Châssis
Freins à disques + régénération
Jantes et pneus235/50 R19
Performances
Vitesse maximale (km/h) 191
0 à 100 km/h (s) 8,2
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)1,1
CO2 (g/km)25
Dimensions
Longueur (mm)4 515
Largeur (mm)1 865
Hauteur (mm)1 650
Empattement (mm)2 680
Volume de coffre (l) 540
Poids (kg) 1 922

Pour résumer

Nous avons déjà essayé le nouveau Kia Sportage hybride en Allemagne il y a quelques mois. Cette fois-ci, direction l’Ile de Ré pour prendre le volant de son jumeau plug-in.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.